etou

LÉGENDE

Sommet du numérique en éducation
Colloque international en éducation
Colloque / Sommet
Symposium
Affiche
  • Diffusion en direct
  • Vidéo ou présentation animée
  • Clavardage
  • Documents complémentaires
  • Liens complémentaires

JeudiVendrediTout

8 h 45 à 9 h 509 h 50 à 10 h 5011 h à 12 h 3012 h 30 à 13 h 3013 h 30 à 15 h15 h 10 à 16 h 40
8 h 30 à 10 h10 h 30 à 12 h12 h à 13 h 1513 h 15 à 14 h 4515 h 15 à 17 h 15

8 h 45 à 9 h 50
Mots d'ouverture et conférences principales

Séance J101 : Mots d'ouverture et conférences principales

8 h 45 (72 minutes)
Consulter
Mot d'introduction de Thierry Karsenti
KARSENTI, Thierry
Conférence principale / d'ouverture
Mot d'introduction de Thierry Karsenti
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
9 h 57 (2 minutes)
Consulter
Mot du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur
ROBERGE, Jean-François
Conférence principale / d'ouverture
Mot d'ouverture du ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur
Auteurs :
Jean-François Roberge
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
9 h 59 (33 minutes)
Consulter
Mettre en place une pédagogie active à distance
SOULIE, Marie
Conférence principale / d'ouverture
Pour permettre la continuité pédagogique, les enseignants adaptent leur posture professionnelle à la situation de confinement en opérationnalisant l’usage des outils numériques afin d’assurer un suivi efficace auprès de leurs élèves. Nous verrons dans cette conférence quelques pistes de mises en œuvre.
Auteurs :
Marie Soulie
Collège Argote Orthez - France

Marie Soulié , professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, interlocutrice académique au numérique en Lettres pour l’académie de Bordeaux. Chargée de mission à direction académique au numérique. Twitter: @marie34 Blog: http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
10 h 32 (31 minutes)
Consulter
Enseigner et apprendre sans école : ce que nous apprend l’histoire de la pédagogie
TARDIF, Maurice
Conférence principale / d'ouverture
Dans le contexte de la pandémie du coronavirus, la plupart des pays ont fermé leurs établissements scolaires depuis quelques semaines. Plus 1,5 milliard d’enfants et environ 65 millions d’enseignants sont directement concernés par cette situation, qui est sans doute unique, par son ampleur, dans l’histoire de l’école moderne depuis cinq siècles. Or, un peu partout des voix s’élèvent et interrogent la contribution potentielle des enseignants : que font-ils et que peuvent-ils faire réellement afin de répondre aux défis, totalement inédits, poser par cette situation? Cette question soulève au fond une interrogation plus fondamentale : peut-on enseigner et apprendre aujourd’hui hors de l’institution scolaire? Cette brève conférence tentera d’apporter quelques éléments de réponse à cette question, d’une part, en revenant brièvement sur la nature de l’institution scolaire, d’autre part, en repérant certaines alternatives – peu nombreuses – offertes par l’histoire de la pédagogie à l’enseignement scolaire.
Auteurs :
Maurice Tardif
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Fondateur du CRIFPE

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : école, pandémie, histoire de la pédagogie

9 h 50 à 10 h 50
Communications, ateliers et symposiums

Séance J201 : La ClassLab : Un outil facile et intuitif

9 h 50 (46 minutes)
Consulter
La ClassLab : Un outil facile et intuitif à utiliser pour créer des activités amusantes et engageantes pour nos élèves
BOUDREAU, Caroline; DA COSTA, Jenny; GERMAIN, Pierre-Alexandre; TAIT, Monika
Atelier commercial
Venez découvrir la ClassLab de SMART Technologies. La ClassLab permet la création d’activités interactives, individuelles ou collectives. Ces activités amusantes permettent de garder les élèves engagés dans leurs apprentissages. En plus, la ClassLab est disponible à l’école comme à la maison, en mode synchrone ou asynchrone, très utile en temps de confinement! En première partie, vous pourrez expérimenter la ClassLab en mode élève. En seconde partie, vous verrez une démonstration de création d’activité. Vous verrez à quel point la création d’activités est facile et rapide ! Finalement, vous pourrez explorer les outils en mode enseignant.
Auteurs :
Caroline Boudreau
Commission scolaire des Chic-Chocs - Canada

Voici ma biographie numérique : https://read.bookcreator.com/892_v-NgWmrNA6hZU4zor3tZw8k6wOa6HRfwJCZYlsI/LLDtxE7OScaNcdKH499GUg

Jenny Da Costa
Inso - Canada

Pierre-Alexandre Germain
Smart Technologies - Canada

Monika Tait
École St-Rosaire - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J202 : Motivation et différenciation avec Antidote

9 h 50 (53 minutes)
Consulter
Motivation et différenciation avec Antidote
CAMPEAU, Pascale
Atelier commercial
Oubliez les lunettes, les flèches et l’identification traditionnelle exigées lors de l’autocorrection des textes écrits à la main! L’ordinateur, maintenant bien implanté en classe, change la donne. L’écriture au clavier et la relecture à l’écran impliquent une façon différente de planifier, de rédiger, de vérifier et de peaufiner un texte. Beaucoup plus qu’un correcteur, le logiciel Antidote recèle entre autres deux fonctions qui stimulent la motivation de l’élève « travaillant son texte » autrement et permettent à l’enseignant de faire de la différenciation. En quelques clics, les répétitions et les verbes ternes sont identifiés et l’attention du scripteur se focalise sur les éléments à travailler. Le pourcentage affiché et facilement obtenu diminue dès qu’on apporte une modification. Faites de la différenciation, lancez des défis à vos élèves, évaluez-les! Avec Antidote, c’est concret!
Auteurs :
Pascale Campeau
Druide informatique - Canada

Pascale Campeau a enseigné au secondaire plus d’une quinzaine d’années à des élèves équipés d’un portable ou d’une tablette électronique. Conquise par l’efficacité du logiciel Antidote, elle en a poussé davantage l’utilisation en classe au fil des ans. L’acte d’écriture s’y est transformé pour devenir un véritable défi que les jeunes prenaient plaisir à relever. Plus que jamais convaincue qu’Antidote peut révolutionner la tâche de l’élève et l’évaluation parfois ardue de cette compétence par l’enseignant, elle propage la bonne nouvelle maintenant qu’elle est formatrice chez Druide informatique.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J203 : Apprentissage autonome et collectif

9 h 50 (68 minutes)
Consulter
Soutenez vos élèves dans leur acquisition d’habiletés et de savoirs en stimulant leur curiosité grâce à une approche moderne et ludique!
BOURDEAU, Pascale
Atelier commercial
Cet atelier vous présentera des contenus certifiés par des pédagogues qui favorisent l’apprentissage collaboratif. Grâce à une catégorisation par matières et niveaux scolaires et à une navigation 100 % sécuritaire, IDÉLLO engage les apprenants dans leur développement des compétences d’employabilité et enrichit leurs expériences en encourageant l’apprentissage autonome.
Auteurs :
Pascale Bourdeau
Groupe Média TFO - Canada

Biographie Pascale Bourdeau Pascale a commencé sa carrière dans l’éducation en 1995 au Québec. Elle a occupé plusieurs postes diversifiés en tant qu'enseignante au cours de ses 12 années d’expérience. Passionnée de l'éducation et de ses nouveaux défis, elle souhaite accompagner et soutenir les enseignants dans l'utilisation des ressources numériques pour favoriser la réussite éducative. C'est pourquoi, Pascale est fière de se joindre au Groupe Média TFO en tant qu'agente de liaison IDÉLLO. Elle sera enchantée de vous présenter les nombreuses possibilités qu'offre la plateforme numérique IDÉLLO et de vous seconder lors de son utilisation en classe.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J204 : L’évaluation progressive pour une expérience d’apprentissage significative

9 h 50 (59 minutes)
Consulter
L’évaluation progressive pour une expérience d’apprentissage significative
DURAND, Julie; MELOCHE-DUMAS, Rosalie
Communication orale
Vous êtes fatigués de corriger pendant des heures en sachant que les élèves ne regardent que leur note l’instant d’une seconde? On ne peut pas les blâmer, surtout si la note est finale et qu’ils n’ont plus de pouvoir dessus. Vous aimeriez un équilibre entre le temps passé à offrir de la rétroaction aux élèves et les réels apprentissages faits par ces derniers? Cet atelier vous offre des pistes de solutions pour amener les élèves à s’engager dans leurs apprentissages tout en vous permettant de répartir vos heures de corrections dans le temps afin d’en faire bénéficier autant vous que les principaux concernés, les élèves. Je vous amène à réfléchir à vos stratégies d’évaluation. Je vous présente des exemples de projets évalués progressivement. Je vous présente différentes méthodes utilisant les outils Google pour créer des grilles d’évaluation efficaces, conviviales et progressives. Je vous donne accès aux façons de faire pour créer des grilles qui répondent à vos besoins (évaluation par l’observation, compilation automatisée, coévaluation à compilation automatique, évaluation d’un grand nombre d’élèves en un temps record, évaluation progressive en format électronique ou papier). Pourquoi évaluer plus quand on peut évaluer mieux?
Auteurs :
Julie Durand
Collège Saint-Sacrement - Canada

Enseignante d'éducation physique (1 an), enseignante d'anglais au secondaire (17 ans), conseillère pédagogique au secondaire pour l'intégration du numérique (depuis 2018), détentrice d'un DESS en technologie éducative de l'Université Laval (2019), en voie d'obtention d'un DESS en gestion scolaire et d'une maîtrise en technologie éducative, rédactrice du texte publié dans écolebranchée.com: https://ecolebranchee.com/du-jardinage-a-levaluation/ La suite: https://ecolebranchee.com/du-jardinage-a-levaluation-deuxieme-partie/

Rosalie Meloche-Dumas
Collège Saint-Sacrement - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J205 : Invitation à partager et à inspirer!

9 h 50 (78 minutes)
Consulter
Invitation à partager et à inspirer!
GRÉGOIRE, Isabelle
Atelier pratique
En plus de permettre aux enseignant(e)s de trouver des ressources numériques en fonction de leurs besoins et de ceux de leurs élèves, la plateforme Classo offre aussi la possibilité de partager des listes de ressources ainsi que de publier des suggestions d’utilisations pédagogiques, favorisant la mutualisation des bonnes pratiques et d'idées. Cet atelier « mains sur le numérique » en mode virtuel est aussi une occasion de venir échanger sur les enjeux liés aux choix de ressources numériques et aux différentes manières de les rendre accessibles aux élèves, parents ou collègues. Pour obtenir votre accès à la plateforme Classo avant l’atelier et ainsi pouvoir pleinement profiter d’une expérience “mains sur les touches” virtuellement, écrivez-nous à info@classo.org en mentionnant “Accès atelier SDN” dans l’objet de votre message et indiquez votre prénom, votre nom et l’adresse de courriel à utiliser pour créer votre compte.
Auteurs :
Isabelle Grégoire
Classo - Canada

Après avoir consacré plusieurs années à la production documentaire et de contenus numériques, Isabelle fonde Classo en 2017. Fille de deux enseignants et mère de deux garçons de 11 et 7 ans, elle a toujours accordé une grande valeur à l’éducation. Avec Classo, elle souhaite mettre son expérience et son énergie au service des écoles afin de soutenir une mise en œuvre du numérique qui soit au bénéfice de la réussite scolaire. Créative, rigoureuse, leader et engagée, elle détient un baccalauréat en Communications de l'Université Concordia ainsi qu'un DESS en gestion d'organismes culturels de HEC Montréal.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J206 : Communications libres

9 h 50 (44 minutes)
Consulter
Rétroaction multitype : l’importance du média numérique… ou du contenu?
BÉLEC, Catherine; RICHARD, Éric
Communication orale
Les rétroactions peuvent avoir un effet déterminant sur la réussite (Hattie et Timperley, 2007); par ailleurs, au collégial, on constate un intérêt grandissant pour les rétroactions fournies par le biais des TIC (Cabot, 2017; Facchin, 2017). Cette recherche a évalué si la rétroaction multitype (Bélec, 2015), consistant à combiner grâce aux TIC différents types de rétroactions (écrites, audios, liens hypertextes, commentaires prédéfinis, etc.), entraine des retombées distinctives chez les étudiants et, si oui, dans quelles circonstances. Des professeurs (n = 14) de différentes disciplines ont utilisé chacun des méthodes de rétroaction dans un groupe-classe différent, et ce, lors de l’évaluation de travaux visant à préparer les étudiants (n = 792) à des évaluations subséquentes. Les données qualitatives (entretiens semi-dirigés auprès des professeurs, journal de pratique de recherche) et quantitatives (MGS, profil motivationnel, note finale au cours, degré d’appréciation des étudiants pour leurs rétroactions) recueillies ont permis des triangulations (sources, données) qui ont enrichi les interprétations. Les résultats indiquent que la rétroaction multitype comporte une pertinence pour les étudiants si celle-ci est mise en œuvre en respectant des conditions précises, ce qui amène à la considérer davantage comme une méthode d’enseignement à s’approprier que comme un simple outil numérique.
Auteurs :
Catherine Bélec
Cégep Gérald-Godin - Canada

Catherine BÉLEC est chercheuse et professeure de littérature au Cégep Gérald-Godin depuis 15 ans. Inscrite au doctorat professionnel offert par l’Université de Sherbrooke, elle a mené plusieurs recherches dans le milieu collégial, dont deux subventionnées par le Programme d'aide à la recherche sur l'enseignement et l'apprentissage (PAREA), l’une sur l’apprentissage autorégulé en lecture dans différentes disciplines et l’autre sur la rétroaction multitype (combinant, grâce aux TIC, des commentaires écrits ou audios, des liens hypertextes, etc.). Elle a mis sur pied en mai 2018 le Laboratoire de soutien en enseignement des littératies (LabSEL), qui a pour mission de soutenir les acteurs du réseau collégial désirant travailler à améliorer les compétences en littératie des élèves, ceci en recensant, développant et diffusant les différentes pratiques susceptibles de contribuer à cette amélioration (pour plus d’informations, consulter le site Web : http://labsel.cgodin.qc.ca/).

Éric Richard
Campus Notre-Dame-de-Foy - Canada

Enseignant de sociologie et chercheur au Campus Notre-Dame-de-Foy depuis 2001, ÉRIC RICHARD conjugue enseignement et recherche dans le milieu collégial depuis plus de 15 ans. Ces travaux de recherche ont été menés sur différents thèmes : la formation policière, les « populations émergentes » et les mesures adaptées, la mobilité pour études collégiales et, plus récemment, la rétroaction multitype ainsi que les étudiants adultes. En 2014, il a reçu le Prix du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science pour un rapport de recherche intitulé Les défis d’étudier loin de chez soi. Il est impliqué dans différents comités de travail concernant la recherche, l’évaluation de demandes de subvention et la réussite des étudiants. Depuis 2017, il est membre du comité de rédaction de la revue Pédagogie collégiale et depuis 2018 membre du comité d’éthique de la recherche en éducation et psychologie (CÉREP) de l’Université de Montréal.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : technologie numérique, interdisciplinarité, correction des écrits, enseignement-apprentissage, rétroaction
10 h 34 (36 minutes)
Consulter
IDIOME : un outil pour évaluer les capacités inférentielles
HATTOUTI, Jamila
Brève communication orale
Dans les situations de communication, la compréhension du langage n’est pas seulement une question de grammaire ou de vocabulaire. Il faut aussi être capable de prendre en compte un ensemble de règles sociales qui dépassent les seules règles grammaticales : le contexte dans lequel est produit l’énoncé, la façon dont on le dit, l’expression faciale affichée, etc. Un auditeur doit être en mesure de mettre en œuvre les inférences appropriées en fonction des indices disponibles dans la situation (Gibbs, 1991; Levorato et Cacciari, 1999). Dans les programmes scolaires, l’apprentissage des inférences constitue un manque à combler, qui plus est dans le domaine du langage oral. Notre objectif était de proposer aux acteurs du champ de l’éducation un outil permettant l’apprentissage explicite des inférences. Cet outil est constitué de scénarii filmés plaçant le participant au cœur de l’interaction. Le locuteur produit un énoncé en s’adressant directement à la caméra et simulant ainsi une interaction avec les élèves. Les scénarii filmés ont été enregistrés sous deux versions : dans une version A, le locuteur s’exprimait avec une prosodie et une expression faciale naturelles, véhiculant une émotion. Dans une version B, le locuteur s’exprimait avec une prosodie et une expression faciale neutres. Nous présenterons les résultats obtenus auprès d’élèves de 11 à 15 ans et d’élèves autistes.
Auteurs :
Jamila Hattouti
FACULTY OF TOULOUSE - France

Maître de conférences en psychologie cognitive

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : langage, outils numériques, compréhension orale
11 h 10 (15 minutes)
Consulter
Réduire la désaffection vis-à-vis des projets culturels à l’école élémentaire
BAUGNIES, Mercedes; TERRIEN, Pascal; LUCY, Marie
Brève communication orale
La mondialisation et les migrations engendrent une diversité culturelle à laquelle les systèmes éducatifs doivent s’adapter via des approches interculturelles (Akkari et Radhouane, 2019). Cela constitue une difficulté pour l’école française (Meunier, 2013). Notre étude (septembre 2019-juin 2021) concerne un établissement vauclusien situé dans un quartier sensible dont les habitants sont issus de l’immigration. L’équipe pédagogique constate une désaffection grandissante des activités culturelles qu’elle organise et souhaite y remédier. Nous avons pour objectifs d’identifier les indicateurs de réussite des activités culturelles de l’école ainsi que les indicateurs de blocage dans la relation parents-école. Notre méthodologie consiste en la collecte de données sur ces activités (fiches pédagogiques, travaux des élèves, vidéos...), des entretiens avec les enseignants, les parents et les enfants ainsi qu’un questionnaire sur la portée des actions (pluri)culturelles auprès des parents et des élèves. Nous étudierons le contexte socio-économique du quartier et rencontrerons ses acteurs sociaux. Nous proposerons des pistes d’action que nous souhaiterions mettre en œuvre et évaluer. Actuellement, nous constatons un certain enthousiasme des parents et des enfants face aux projets culturels. Les parents réticents associent l’école aux apprentissages fondamentaux et ne comprennent pas l’intérêt des projets.
Auteurs :
Mercedes Baugnies
Aix-Marseille Université & Lisec, Université de Haute-Alsace - France

Mercedes Baugnies est doctorante au laboratoire Lisec de l'Université de Haute-Alsace et travaille à l'Université d'Aix-Marseille. Ses recherches portent essentiellement sur le tutorat entre apprenants et sur l'accès des élèves à la culture.

Pascal Terrien
Inspé Aix-Marseille Université - France

Pascal Terrien est professeur des universités en didactique des arts à Aix-Marseille Université, et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il est directeur-adjoint chargé de la recherche et de la coopération internationale à l’Inspé d’Aix-Marseille Université, directeur-adjoint de la structure fédérative SFERE-Provence (FED 4238), chercheur permanent de l’EA 4671-ADEF, où il dirige un programme de recherche « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF). Il est membre de l’OICRM au Canada. Ses recherches en sciences de l’éducation s’intéressent aux gestes professionnels. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et ouvrages. Il est invité comme professeur et conférencier dans des universités étrangères ou grandes écoles de musique (Royaume-Uni, Canada, USA, Suisse, Allemagne, Chine, Belgique, Luxembourg…). Ces dernières recherches collaboratives ont porté sur les identités professionnelles des professeurs de musique (Joliat, Güsewell, Terrien) et sur l’héritage pédagogique de Veda Reynolds (Güsewell, Terrien, Capuçon, Vivien).

Marie Lucy
Aix-Marseille Université - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : culture, interculturalité, social

Séance J207 : Symposium - Gestion de l'implantation du numérique : leadership, modèles et pratiques favorisant le développement de la compétence pédagonumérique

9 h 50 (5 minutes)
Consulter
Accueil et ouverture du symposium
GRAVELLE, France
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :
9 h 55 (18 minutes)
Consulter
Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur (PAN) : état d'avancement des mesures favorisant le déploiement du numérique dans les établissements d'enseignement québécois
HOULD, Patrick
Communication orale
Fait partie du symposium :
Afin de faciliter la mise en place de conditions favorables à la réussite de tous les apprenants à l’ère du 21e siècle, le Gouvernement du Québec a mené de vastes consultations s’adressant à tous les ordres d’enseignement ayant comme objectif de créer un environnement propice au déploiement du numérique à des fins pédagogiques, en permettant de bonifier et de diversifier les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. Cette communication a pour objectif de présenter l'état de déploiement et d'avancement des différentes mesures du Plan d'action numérique en Éducation et en Enseignement supérieur (PAN) ayant pour but de donner une nouvelle impulsion au virage numérique du système éducatif québécois et à contribuer activement au développement des compétences numériques des citoyennes et citoyens du Québec (MÉES, 2018).
Auteurs :
Patrick Hould
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Patrick Hould est titulaire d’un baccalauréat en enseignement des mathématiques et d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université Laval. Il complète actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion scolaire à l’Université de Sherbrooke. Possédant près de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, il a adopté successivement la posture d’enseignant, de conseiller pédagogique en intégration du numérique et de direction au secondaire. Depuis août 2018, il est conseiller en développement du numérique au Bureau de la mise en œuvre du Plan d’action numérique au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Caractérisé pour son intérêt pour le développement continu du personnel scolaire, ce pédagogue est reconnu par ses pairs et ses partenaires pour sa réflexivité, sa rigueur intellectuelle, tout autant que pour son approche humaniste en posture de gestion.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : amélioration de l'éducation, gouvernance, Avenir de l'éducation
10 h 13 (19 minutes)
Consulter
Leadership transformationnel des directions d'établissement d'enseignement pour gérer l'implantation du numérique
GRAVELLE, France; FRIGON, Nathalie; MONETTE, Julie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le Plan d'action numérique (PAN) lancé en 2018 par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MÉES, 2108) vise à soutenir les milieux scolaires dans leur implantation numérique. On s'interroge sur les pratiques de gestion et stratégies de leadership qui peuvent guider les directions d'établissement d'enseignement de niveau primaire et secondaire lors de cette implantation numérique. Nous abordons divers thèmes autours de la gestion stratégique du numérique au sein des plans et projets éducatifs, de la gestion de l'infrastructure numérique et du développement professionnel. De plus, diverses stratégies et pistes d'action sont proposées pour gérer le changement au niveau de l'école, en se basant sur des pratiques de leadership transformationnel.
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

Julie Monette
Université du Québec à Montréal - Canada

Étudiante à la maîtrise.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : pratiques en gestion, plan d'action numérique, directions d'établissement d'enseignement, implantation numérique, stratégies de gestion
10 h 32 (15 minutes)
Consulter
Fin de la première séance (période de questions)
GRAVELLE, France
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :

Séance J208 : Symposium - Rapport au savoir : les zones d’ombre et de lumière

9 h 50 (10 minutes)
Consulter
Ouverture du symposium
BEAUCHER, Chantale; THERRIAULT, Geneviève; VINCENT, Valérie; BAILLET, Dorothée
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
--
Auteurs :
Chantale Beaucher
Université de Sherbrooke - Canada

Professeure au département de pédagogie de l’Université de Sherbrooke, Chantale Beaucher est rattachée aux programmes d’enseignement professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au rapport au savoir des enseignants de formation professionnelle, ainsi qu’aux élèves à besoins particulier dans ce secteur de formation. L'utilisation des organisateurs graphiques en enseignement-apprentissage, en particulier la carte heuristique, retient également son attention. Elle est directrice de l'Observatoire de la formation professionnelle du Québec.

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Ne s’applique pas
Mots-clés : Rapport au savoir, Ouverture, symposium
10 h 00 (18 minutes)
Consulter
Qui trop embrasse mal étreint? La maturité du rapport au savoir.
BEAUCHER, Chantale
Communication orale
Fait partie du symposium :
À partir des premiers écrits marquants de l’équipe ESCOL sur le rapport au savoir, ce construit s’est affiné et s’est, dirait-on, démocratisé. À mesure que les chercheurs de tous horizons disciplinaires s’y intéressaient, le questionnaient et le mettaient à l’épreuve, le rapport au savoir devenait de plus en plus accessible et utile dans de multiples contextes et champs de recherche. Certes, des questions demeurent ouvertes : de quel savoir parle-t-on? Qui est le sujet? Que signifie rapport à? Qu’est-ce qui a préséance, le sujet ou le social? Comment opérationnaliser le concept? Et plus les chercheurs font preuve de créativité en recourant au rapport au savoir comme objet de recherche, plus la communauté scientifique s’éloigne d’éventuelles réponses à ces questions. Ainsi se dessine une autre interrogation, liée à l’âge du construit, peut-être, à sa popularité potentiellement, mais dans tous les cas, qui marque un tournant : est-ce qu’à force de l’étirer dans tous les sens, le rapport au savoir n’est pas en train de perdre de sa substance? C’est à cette réflexion que s’attaque cette communication, sachant qu’il y a bien davantage de questions qu’il n’y aura de réponses.
Auteurs :
Chantale Beaucher
Université de Sherbrooke - Canada

Professeure au département de pédagogie de l’Université de Sherbrooke, Chantale Beaucher est rattachée aux programmes d’enseignement professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au rapport au savoir des enseignants de formation professionnelle, ainsi qu’aux élèves à besoins particulier dans ce secteur de formation. L'utilisation des organisateurs graphiques en enseignement-apprentissage, en particulier la carte heuristique, retient également son attention. Elle est directrice de l'Observatoire de la formation professionnelle du Québec.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : Rapport au savoir, formation professionnelle, enseignement professionnel
10 h 18 (12 minutes)
Consulter
Le « rapport à » du rapport au savoir : source définitoire des aspects théoriques et méthodologiques du rapport à la langue-culture
THIANA, Marina
Communication orale
Fait partie du symposium :
Sur le plan théorique, le « rapport à », central dans le rapport au savoir (RAS) (Charlot, 1997, 2005; Bautier, 2002), éclaircit les configurations possibles des relations entre les éléments étudiés. Au regard du « rapport à », en effet, l’analyse des travaux sur le RAS révèle une tendance des recherches à s’inscrire dans des configurations relationnelles de types linéaires dans un système ouvert. La combinaison de ces résultats avec retour sur la notion du RAS dans un regard sur le « rapport à » en termes d’activités a facilité ainsi l’établissement des configurations possibles des notions dérivées du RAS tel le rapport à la langue-culture (RLC). Au fait, le « rapport à » dans le RAS de Charlot transposé en RLC a permis d’expliciter une configuration à réciprocité cyclique des relations entre le sujet, les environnements politiques et légaux (politiques, linguistiques, migratoires, éducatives), les contextes (environnement directement lié au sujet, temps, espace), et ses relations intimes à soi. Cependant un défi méthodologique persiste quant à l’opérationnalisation du « rapport à » en termes d’activités : activités de productions du langage (Bautier, 2002) dans le RLC et activités d’enseignement.
Auteurs :
Marina Thiana
Université de Sherbrooke - Canada

Mes centres d'intérêt sur la sociolinguistique, notamment des langues comme vectrices d'émancipation sociale d'un individu m'ont conduit à mobiliser le RAS sociologique afin d'analyser les pratiques et activités des enseignants confrontés aux élèves allophones immigrants dans le cadre de mon doctorat en sciences de l'éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Rapport à, configuration des relations, rapport à la langue-culture

Séance J209 : Communications libres

9 h 50 (26 minutes)
Consulter
Conceptions d’enseignants du primaire sur leur rôle de passeur culturel : effets de dispositifs d’intégration de la dimension culturelle à l’école québécoise
NADEAU, Anne
Communication orale
Depuis l’implantation, en 2001, du curriculum scolaire toujours en vigueur, le ministère de l’Éducation du Québec affirme vouloir développer chez tous les enseignants une approche culturelle de l’enseignement (Gouvernement du Québec, 2001) et demande aux enseignants d’agir comme passeur culturel (Zakhartchouk, 1999, 2006). Des dispositifs existent pour accompagner les enseignants dans ce rôle. Nous présenterons les résultats d’une recherche doctorale qualitative ayant pour objectifs de décrire les conceptions que se font les enseignants généralistes du primaire de leur rôle de passeur culturel et de comprendre les effets de leur participation à un dispositif d’intégration de la dimension culturelle à l’école sur l’évolution de leurs conceptions face à leur rôle de passeur culturel. L’analyse des réponses des participants révèle que le passeur culturel représente une version bonifiée de l’enseignant traditionnel qui dépasse son mandat de transmission des savoirs prescrits. Nous relevons aussi plusieurs facteurs influençant la capacité des enseignants à jouer leur rôle de passeur culturel en classe, dont l’expérience professionnelle, les choix pédagogiques et didactiques ainsi que les expériences culturelles positives vécues avec les élèves, mais c’est surtout le contexte sociodémographique de l’école et le rapport à la culture de chaque enseignant (Falardeau et Simard, 2007) qui sont déterminants.
Auteurs :
Anne Nadeau
UQAM et Université de Sherbrooke - Canada

Anne Nadeau est médiatrice culturelle et enseignante d’art dramatique. Titulaire d’une maîtrise sur l’histoire du théâtre de création pour adolescents (Université du Québec à Montréal, UQAM), elle a mené sa thèse sur l’effet des projets de médiation culturelle sur les conceptions que se font les enseignants de leur rôle de passeur culturel en classe. Elle est membre de l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC) et du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Elle débute un postdoctorat à l’Université de Sherbrooke en janvier 2020 qui porte sur les approches didactiques favorisant l’intégration de la dimension culturelle à l’école. Elle est également chargée de cours à l’École supérieure de théâtre et au département de didactique de l’UQAM, ainsi qu’à celui de l’Université de Montréal. Elle fait partie de l’équipe de recherche des projets-pilotes Passeurs culturels et Partenaires culturels de l’Université de Sherbrooke.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : culture, médiation culturelle, passeur culturel, conceptions, enseignant au primaire
10 h 16 (24 minutes)
Consulter
Le parcours scolaire d’étudiants universitaires ayant reçu un diagnostic de trouble d’anxiété généralisée (TAG)
ST-PIERRE, Émilie; POULIOT, Eve
Communication orale
Cette communication propose de présenter les résultats d’une recherche qualitative visant à documenter le parcours scolaire de 10 étudiants universitaires ayant reçu un diagnostic de TAG. Il s’agit d’un sujet particulièrement pertinent à explorer vu que les troubles anxieux affectent un nombre important d’étudiants universitaires québécois (AUCCCD, 2014), tout en augmentant leur risque de vivre des difficultés personnelles, scolaires, interpersonnelles et professionnelles (Bonin, 2012; Chakroun, Doron et Swendsen, 2007; Eisenberg, Gollust, Golberstein et Hefner, 2007). Les résultats de cette recherche, basée sur la théorie du parcours de vie et le modèle bioécologique, mettent en évidence que l’interaction entre divers facteurs, tels que l’état de santé des participants, leurs habitudes de consommation, leur rendement académique, leur niveau d’engagement et d’implication scolaire, de même que la qualité de leurs relations avec leurs enseignants, leur famille et leur groupe d’amis, sont des éléments qui ont pu favoriser leur parcours scolaire ou faire obstacle à celui-ci. Ainsi, les résultats obtenus démontrent l’importance de s’intéresser au vécu de ces étudiants, à certaines transitions et à certains moments décisifs dans leur parcours scolaire, tout en proposant des pistes afin de leur offrir l’accompagnement dont ils ont besoin.
Auteurs :
Émilie St-Pierre
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Je suis étudiante de dernière année à la maîtrise en travail à l'Université du Québec à Chicoutimi. J'ai préalablement complété un baccalauréat en psychologie ainsi qu'une propédeutique. Dans le cadre de mes études, j'ai eu la chance de développer mes habiletés en recherche en travaillant à titre d'assistante de recherche, mais également en travaillant sur mon propre projet de recherche portant sur le parcours scolaire d'étudiants universitaires atteints d'un trouble d'anxiété généralisée. La santé mentale est un sujet qui me passionne. J'ai d'ailleurs effectué un stage au sein d’un organisme affilié à la commission scolaire des Rives-du-Saguenay, permettant à des adultes touchés par divers diagnostics de santé mentale de développer leurs habiletés sociales et de briser leur isolement.

Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : université, Étudiants, Trouble d'anxiété généralisée, Parcours scolaire
10 h 40 (17 minutes)
Consulter
Le portfolio comme outil pédagogique pour répondre à la réforme de la formation initiale des enseignants (RFIE) en Fédération Wallonie-Bruxelles
KABIR, Raehda
Brève communication orale
La Fédération Wallonie-Bruxelles s’apprête à vivre un nouveau changement majeur du système éducatif via la réforme de la formation initiale des enseignants. Celle-ci visera à transformer en profondeur le système de formation des enseignants en mettant en juxtaposition la formation de l’enseignement supérieur et la formation universitaire. Il apparaît donc crucial en ce moment charnière de s’interroger sur les curricula de formation des enseignants, mais aussi d’analyser les différences de pratiques pédagogiques. Pour accompagner et renforcer cette réforme de la formation initiale des enseignants, nous avons souhaité mettre en avant un outil de formation transversale, qui pourrait être accentué et utilisé de façon plus importante dans la formation, à savoir le portfolio étudiant. Notre recherche a donc tenté de décrire et d’analyser la manière dont les étudiants peuvent saisir l’enjeu de la formation enseignante et l’identité enseignante à travers la construction d’un portfolio numérique. Nous avons souhaité mettre en exergue le sens pragmatique et utile de cet outil de formation qui leur permet de se construire une identité en adéquation avec les prescrits légaux; cet outil permet d’interroger in fine l’implantation « réelle » dans les pratiques professionnelles quotidiennes de la formation initiale des enseignants.
Auteurs :
Raehda Kabir
Haute École Francisco Ferrer - Belgique

Maitre assistant à la Haute Ecole Francisco Ferrer, je suis diplômé en sciences de l'éducation, j'y dispense des cours de psychologie et de pédagogie. Je possède aussi un master en sciences politiques et un régendat en éducation physique et sportive. Fort d'une expérience de plus de 10 ans à des niveaux d'enseignement du maternelle jusqu'à la terminale, je suis actuellement engagé comme acteur de la formation des futurs enseignants diplômés de la HEFF. Je suis aussi membre de l'association Belge des psychopédagogues et membre de l'association française des psychologue du sport. Je suis aussi consultant au prés d'instance politique de la région Wallonne (Belgique).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : identité professionnelle, formation des enseignants, portfolio

Séance J210 : Symposium - Architecture scolaire, variable d’influence des qualités d’apprentissage et du bien-être

9 h 50 (9 minutes)
Consulter
État de l'art international sur l'impact de l'architecture scolaire sur les apprentissages et les conditions d'enseignement
JEANNIN, Laurent
Introduction
Fait partie du symposium :
L’espace scolaire est un espace d’efficacité, qui s’est généralisé dans le monde entier en cherchant à former le plus grand nombre tout en maitrisant les coûts. Mettre en œuvre des établissements scolaires et universitaires très largement dotés en ressources et en technologie dans la perspective de rendre l’environnement capacitant , i.e. comme catalyseur de l’acte d’enseigner et d’apprendre, est coûteux à plus d’un titre . La prise en compte des environnements physiques d'apprentissage est devenue une question importante avec le développement récent de nouvelles formes architecturales, préfiguratrices d’une nouvelle ère , destinées à permettre des approches de l'enseignement et de l'apprentissage contemporaines . (OCDE 2009a). Pour traiter de la question, nous adoptons une démarche à 360° dans l’objectif de circonscrire au mieux la problématique que soulève la question des impacts des relations entre les caractéristiques écologiques des environnements d’apprentissages scolaires, universitaires, et le bien-être, la qualité d’apprentissage, les résultats des élèves, des étudiants et la professionnalisation de l’équipe éducative.
Auteurs :
Laurent Jeannin
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : apprentissage, architecture scolaire, prospective, enseignement
9 h 59 (18 minutes)
Consulter
« Fermez la porte » : les lieux d'éducation et leurs environnements
CLERC, Pascal
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’objet de cette communication est l’école – à la fois comme lieu et comme institution – dans sa relation au monde (Blondeau et al., 2019). Il s’agit d’étudier une question qui n’a jamais cessé de préoccuper les institutions éducatives, les architectes scolaires, les chercheurs (Derouet-Besson, 1998), les enseignants et les pédagogues (Sabin, 2019) : doit-on ouvrir les écoles au monde extérieur ou au contraire les en séparer (Foucault, 1975) ? Cette question relève initialement de la philosophie politique de l’éducation et questionne les finalités éducatives. Elle a aussi une dimension géographique qui interroge les architectures scolaires et l’urbanisme (Segaud, 2008 ; Dibié, 2016) à travers les formes matérielles de la fermeture et de l’ouverture, de la transparence ou de l’occultation, du contact et de la séparation. Pour apporter quelques éléments de réponse, dans le contexte français, nous analysons à la fois des ouvrages classiques relatifs à la place (physique et symbolique) de l’école dans la société et des textes contemporains sur le sujet (articles de presse et textes institutionnels).
Auteurs :
Pascal Clerc
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : espace d'apprentissage, limites, spatialités
10 h 17 (14 minutes)
Consulter
DOTE : Données Ouvertes pour les Territoires et l'Enseignement
JEANNIN, Laurent
Communication orale
Fait partie du symposium :
Quelles sont les relations entre les caractéristiques écologiques des espaces d’apprentissages scolaires, universitaires, et les résultats des élèves, des étudiants, le bien-être, la qualité d’apprentissage et la professionnalisation de l’équipe éducative ? Le but de cette recherche consiste à construire une heuristique statistique d’un corpus de données multivariées de différentes échelles et interdisciplinaires à partir celles qui sont disponibles en OpenData et d’autres à prototyper. La démarche est de questionner l'ensemble des données qui peuvent caractériser les bâtiments scolaires dans la perspective d'étudier les liens statistiques, entre les configurations spatiales, le bien-être des occupants et les performances scolaires. Le but second est de pouvoir questionner dans un passage à l'échelle, les résultats de la recherche de ces dernières années sur les influences des configurations des espaces de pratiques et la qualité du processus d'enseignement et d'apprentissage.
Auteurs :
Laurent Jeannin
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : architecture scolaire, observatoire, OpenData
10 h 31 (18 minutes)
Consulter
L'architecture des espaces éducatifs comme artefact de formation
BAMPI, Laure Sabine; BRANDT-POMARES, Pascale; MONNET, Nadja
Brève communication orale
Fait partie du symposium :
Compilés au 18e siècle dans une architecture dite « de forme scolaire » (Faillet 2017), les espaces éducatifs revêtent des formes diversifiées (Montessori 1919). Ces espaces, qui convoquent des disciplines liées à l’enveloppe physique (architecture) et à la fonction éducative (sciences de l’éducation) sont l’objet d’un but identique : permettre à l’enseignant de « faire classe » (Upton 2004; Meirieu 2004). Si les enseignants (et par extension les élèves), disposent d’un espace architectural dédié, sont-ils conscients des affordances (Gibson, 1979; 1986) de leur environnement sur leur pratique professionnelle? Ainsi, utilisent-il les composantes de l’objet architectural pour illustrer ou modifier leur pédagogie? Pour tenter de répondre à ces question nous avons observé les comportements, les postures et les déplacements d’un groupe de sujets (composé d’une vingtaine d’élèves de 6e et de leur enseignant d’histoire) confronté à un espace éducatif dit laboratoire (car destiné à l’expérimentation) vide de tout mobilier. Cette expérience s’est déroulée le 15 octobre 2018 au collège Henri Barnier à Marseille (16e) dans le cadre de la mise en place d’une pédagogie coopérative (programme Dafip-Sfere), où la modification de la pratique professionnelle des enseignants les a confronté à la question de l’occupation efficiente de l’espace et de son aménagement ad hoc.
Auteurs :
Laure Sabine Bampi
Aix Marseille Université | INSPE - France

Pascale Brandt-Pomares
Aix Marseille Université - France

Pr. Pascale Brandt-Pomares est vice présidente déléguée au Centre d’Innovation Pédagogique et d’Évaluation d’Aix-Marseille Université, directrice de l’Inspé d’Aix-Marseille, co-responsable du programme de recherche Artefacts de Formation de l’UR 4671 ADEF et membre de la fédération de recherche SFERE- Provence (FED4238). Ses recherches s’intéressent à la genèse instrumentale des artefacts et à l’appropriation des schèmes d’activité instrumentée pour comprendre le rôle du numérique dans les processus d'enseignement-apprentissage.

Nadja Monnet
ENSA Marseille - France

Anthropologue Maître de Conférences à l’École Nationale Supérieure d’Architecture (ENSA) de Marseille. Chercheuse membre du LAA (Laboratoire Architecture/Anthropologie) UMR 7218 LAVUE – CNRS depuis 2007. http://www.laa.archi.fr/ ; http://www.lavue.cnrs.fr/ (coordination de l’axe de recherche « Être habitant ? ») Domaines de recherche : Ethnographie des espaces urbains ; usages des espaces publics/privés ; processus de différenciation (altérité, genre, nature/culture, humain/non-humain) ; usages/perceptions des espaces par les enfants, adolescents et pratiques numériques. Dernières publications: -Explorer la ville: le rapport aux espaces publics des enfants et adolescents, Enfances, Familles, Générations, nº 30, 2018 http://www.efg.inrs.ca/numero/explorer-la-ville-le-rapport-aux-espaces-publics-des-enfants-et-des-adolescents/ (coordination avec Mouloud Boukala). -Urban Trajectories and Posturing: The Place of Children and Teenagers in the Makeup of the City / Postures et trajectoires urbaines : la place des enfants dans la ville, Enfances, Familles, Générations, nº 30, 2018 http://journals.openedition.org/efg/2763 [co-écrit avec Mouloud Boukala]

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : affordance, architecture scolaire, artefact

Séance J211 : Communications libres

9 h 50 (17 minutes)
Consulter
Description et analyse des pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire en contexte d’enseignement-apprentissage du vocabulaire
CUERRIER, Marjorie
Communication orale
D’après les recherches sur le sujet (Grossmann, 2011; Vancomelbeke, 2004), il semble qu’à travers la francophonie, le lexique soit peu enseigné formellement en classe au primaire. Dans la plupart des cas, cela s’explique par le fait que les enseignants se sentent démunis devant la tâche colossale que représente l’enseignement-apprentissage du vocabulaire (Beck, McKeown et Kucan, 2013). Dès lors, plusieurs enseignants énoncent certaines préoccupations quant aux connaissances lexicales de leurs élèves : ils soulignent l’imprécision des mots employés, la pauvreté de leur vocabulaire et la difficulté d’accéder au sens des mots. Face à cette problématique, notre recherche décrit et analyse les pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire sur le sujet relevées à la suite d’observations en contexte naturel qui se sont échelonnées sur près de 2 mois. Les résultats obtenus, articulés autour du modèle multi-agenda (Bucheton et Soulé, 2009) et du cadre de référence de Jackson (1966, 1968), permettent de dresser un portrait exhaustif de leurs pratiques. Dans le même ordre d’idées, des faits saillants quant aux contenus abordés, aux dispositifs utilisés et à l’étayage offert constituent des pistes didactiques pertinentes dans l’enseignement-apprentissage du vocabulaire au primaire, ce que nous aborderons aussi lors de cette présentation.
Auteurs :
Marjorie Cuerrier
Université de Montréal - Canada

Marjorie Cuerrier est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire de l’Université de Montréal (2017) ainsi que d’une maîtrise en sciences de l’éducation option didactique (2019) dans cette même Université. Travaillant à titre d'étudiante-chercheuse sur quelques projets de recherche d'envergure, elle est également doctorante à l’Université de Montréal en sciences de l'éducation option didactique, sous la direction d’Isabelle Montésinos-Gelet. Son projet doctoral traite de l’enseignement-apprentissage du vocabulaire à l’aide de la littérature jeunesse au primaire, une continuité de son projet de recherche de 2e cycle.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Vocabulaire, Québec, recherche qualitative, pratiques professionnelles, didactique
10 h 07 (28 minutes)
Consulter
Le métier d’enseignant-chercheur : un bon métier avec des débuts difficiles
BOUHAFS, Mounia
Communication orale
L’enseignant comme professionnel de l’enseignement/apprentissage a pour devoir de favoriser les apprentissages et de contribuer au développement de ses étudiants. Cependant, certains de ces professionnels de l’enseignement peuvent vivre des débuts difficiles dans un milieu qui leur est étranger. Dans le cadre de la présente communication, nous avons choisi de porter notre attention sur le vécu de ces enseignants universitaires qui débutent sans formation dans l’enseignement supérieur. La pertinence de cette problématique s’est imposée à partir de notre vécu et de nos observations d’études consultées à ce sujet (Annoot, 2011; Gomez, Walker et Page, 2000; Huberman, 1989; Millet, Oget et Sonntag, 2016; Parmentier, 2006). L’objectif de cette contribution consiste à mieux comprendre le vécu des enseignants-chercheurs en début de carrière, sachant que ces premières années ont un impact décisif sur leur évolution professionnelle. Ainsi, nous avons besoin d’interroger les conditions d’exercice de ce métier, d’identifier les défis auxquels ils font face, d’exploiter le rapport qu’ils peuvent avoir à leur métier, à leur discipline d’enseignement, à leurs étudiants, à leurs collègues et à leur établissement. À cet effet, une recherche qualitative avec entretiens a été menée dans ce sens auprès de cinq enseignants-chercheurs débutants.
Auteurs :
Mounia Bouhafs
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kénitra-Marco - Maroc

Enseignante-Chercheure Laboratoire DILILARTICE Département de Langue et de Littérature Françaises Faculté des lettres et des sciences Humaines Université Ibn Tofail – Kénitra - Maroc. - Bibliographie : - Bouhafs M. - « Politiques Linguistiques au Maroc : Enjeux et Etat des lieux», Revue AL-Arabiya des études juridiques, économiques et sociales, n°5, Settat, 2018. - Bouhafs M. - « Identification des difficultés linguistiques et méthodologiques des étudiants scientifiques marocains», Revue AL-Arabiya des études juridiques, économiques et sociales, n°4, Settat, 2017. - Bouhafs M. - Morphologie du nom et du groupe nominal en tamazight : parler des Aït Sadden (Moyen Atlas), 2017, Ed. ALmaarifa. - Bouhafs M. - Guide pour le greffier des Cours Régionales des Comptes (C.R.C.), 2016, Ed. La Cour Régionale des Comptes de la Région Marrakech-Safi. - Bouhafs M. - L’enseignement du français dans les établissements scientifiques marocains : Enjeux et Complexités. Thèse Doctorat National en Langue et Littérature françaises; Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mahraz- Fès, 2015.

Thèmes : L’insertion dans la profession
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : Enseignants débutants, Insertion professionnelle, Enseignement universitaire, formation professionnelle
10 h 35 (19 minutes)
Consulter
Développement des compétences numériques en matière d’analyse de l’enseignement et des apprentissages : conceptions et perceptions des professeurs de la HEP FR
KOSTANCA, Cuko; COEN, Pierre-François; ALVAREZ, Lionel
Communication orale
Le développement des compétences numériques des professeurs de la HEP FR constitue un enjeu majeur pour cette institution. C’est pour cette raison qu’elle s’est engagée dans le programme Digital skills de Swissuniversities en proposant le développement et l’utilisation d’OURA, un outil permettant de réguler les dispositifs d’enseignement d’apprentissage à partir de données captées durant les cours auprès des apprenants. Ces données sont analysées et envoyées aux professeurs et aux apprenants via un tableau de bord qui permet de visualiser leur évolution et/ou d’opérer des comparaisons entre plusieurs moments (Kruse et Pongsajapan, 2012). Cette démarche s’inscrit dans une logique d’analyse de données massives (Siemens et Long, 2011), mais dans une perspective d’apprentissage et de formation avec tous les avantages, les risques et les précautions à prendre (Peraya, 2019). La recherche présentée rendra compte de la première étape de l’utilisation d’OURA en Suisse à travers l’analyse des entretiens semi-directifs effectués auprès des acteurs universitaires mettant en perspective les conceptions et les perceptions au niveau du développement des compétences numériques.
Auteurs :
Cuko Kostanca
Haute École Pédagogique Fribourg - Suisse

Diplômée en enseignement du français langue étrangère à l'Université de Lausanne (Suisse) et en sciences économiques à la HEC de Montréal (Canada), Kostanca Cuko a obtenu son doctorat en Plurilinguisme et didactique des langues étrangères en 2014 à l'Université de Fribourg (Suisse) où elle a été chargée de cours dans le cadre des programmes du Bachelor et du Master. Actuellement elle est collaboratrice scientifique à la Haute école pédagogique de Fribourg où elle participe à plusieurs projets portant sur l'intégration de la technologie dans l'éducation.

Pierre-François Coen
Université de Fribourg ; HEP de Fribourg - Suisse

Lionel Alvarez
Haute École Pédagogique Fribourg - Université de Fribourg - Suisse

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : Le numérique, , formation des enseignants, autorégulation de l'apprentissage

11 h à 12 h 30
Communications, ateliers et symposiums

Séance J301 : Carrefour éducation : bien plus qu'un simple moteur de recherche

11 h 00 (90 minutes)
Consulter
Carrefour éducation : bien plus qu'un simple moteur de recherche
LAURENDEAU, Phylippe
Atelier pratique
Carrefour éducation vous offre un vaste répertoire de ressources : sites Web commentés, activités pédagogiques, applications, guides thématiques, formations et plus encore. À vous de découvrir les ressources qui correspondent à vos besoins! La mission de Carrefour éducation est de vous offrir un accès rapide à des milliers de ressources gratuites, pertinentes et validées. La plateforme Carrefour éducation constitue une référence de choix en vous proposant une expérience riche de milliers de ressources constamment mises à jour et bonifiées! Apportez votre appareil électronique (ordinateur, tablette ou téléphone) pour explorer sur place notre plateforme. Vous repartirez dans votre classe avec des outils concrets pour votre enseignement.
Auteurs :
Phylippe Laurendeau
Carrefour éducation (GRICS) - Canada

Biologiste, enseignant de sciences, conseiller pédagogique, conseiller en évaluation des apprentissages, c'est le chemin parcouru par ce passionné de l'éducation depuis plus de 25 ans. Toujours à l'affût de ce qui permet de renouveler l'enseignement et de motiver l'apprentissage, il s'intéresse particulièrement à la technopédagogie. Son arrivée récente dans l'équipe de Carrefour éducation n'a surpris personne. Son rôle d'édimestre et de conseiller en technopédagogie lui permet de mettre à profit toutes ses compétences et de continuer à partager des ressources pédagogiques libres et gratuites avec le milieu de l'éducation québécois et au-delà.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J302 : L'actualité : pour un monde de possibilités pédagogiques

11 h 00 (63 minutes)
Consulter
L'actualité : pour un monde de possibilités pédagogiques
LAFLAMME, Maxime
Atelier commercial
Vous souhaitez positionner votre enseignement dans un contexte signifiant et faire vivre à vos élèves des situations authentiques d’apprentissage? L’utilisation régulière de l’actualité pour appuyer divers scénarios pédagogiques s’impose alors comme une démarche cohérente vers le développement de diverses compétences disciplinaires et numériques. Au terme de cette rencontre, vous aurez plusieurs cordes à votre arc, vous permettant ainsi de mettre en place des activités engageantes pour vos élèves. Vous serez accompagné pour mettre en lumière des contextes authentiques d’apprentissage axés sur l’éducation aux médias et le développement de la compétence numérique. Vous verrez comment engager les apprenants dans une démarche réflexive concrète et mobiliser leurs ressources pour imaginer des solutions réelles aux défis du 21e siècle.
Auteurs :
Maxime Laflamme
École Branchée - Canada

Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et chargé de projets à l’École branchée. Il est également rédacteur en chef des guides pédagogiques SCOOP!. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour le numérique éducatif et les pratiques innovantes dans le cadre de CréaCamps, de conférences et d'ateliers dans toute la francophonie.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J303 : i+ Interactif primaire

11 h 00 (45 minutes)
Consulter
Prenez le virage numérique avec la plateforme i+ Interactif primaire !
LAPIERRE, Catherine
Communication orale
Venez explorer toutes les fonctionnalités de la plateforme i+ Interactif primaire de Chenelière Éducation et apprenez à naviguer aisément à travers une multitude de contenus numériques. Plus conviviale que jamais, la plateforme i+ Interactif primaire vous permettra de consulter, projeter, annoter et partager des éléments des cahiers et des guides numériques. En plus, travaillez les manipulations mathématiques au tableau numérique interactif grâce au nouvel espace de manipulation. Les animations, les vidéos, les contenus audio, les cartes et les activités interactives faciliteront votre enseignement et l’apprentissage des élèves en classe, en laboratoire ou à la maison. Dynamique, ludique, simple et facile à utiliser, la plateforme i+ Interactif primaire va vous émerveiller.
Auteurs :
Catherine Lapierre
Chenelière éducation - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J304 : Cours en ligne au secteur jeunes

11 h 00 (45 minutes)
Consulter
Un Moodle réinventé par le RÉCIT pour des cours en ligne au secteur jeunes
QUEMENER, Yvon; ROY, Étienne; CHENETTE, Alexandre; ANGERS, Nathalie
Communication orale
Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec a lancé, en 2018-2019, un projet pilote de formation à distance (FAD) à l’enseignement primaire et secondaire. Lors de cette première année, un service national du RÉCIT en FAD (SNFAD) a été créé et la conception de sept cours en ligne a été confiée aux équipes du RÉCIT. L’atelier auquel vous assisterez est divisé en trois parties. Dans un premier temps, une description du projet pilote vous sera faite. Dans un deuxième temps, l’équipe du SNFAD présentera les outils qu’elle a développés pour l’environnement numérique d’apprentissage en ligne Moodle. En ce sens, des outils ont été pensés, programmés et intégrés à la plateforme Moodle pour faciliter l’édition de contenus, favoriser l’accompagnement des apprenants, diagnostiquer les élèves à risque, etc. Un Moodle comme vous ne l’avez jamais vu : attrayant visuellement et performant pédagogiquement! Dans un troisième temps, vous aurez la chance de découvrir un aperçu de cours en ligne novateurs et révolutionnaires.
Auteurs :
Yvon Quemener
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Conseiller pédagogique Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Enseignant en science et technologie à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, 2002 à 2018. Responsable du programme de robotique au deuxième cycle à la polyvalente de Charlesbourg, 2013-2018. Expertises: Science et technologie, robotique, Moodle, TIC.

Étienne Roy
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Conseiller pédagogique Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Conseiller pédagogique en science et technologie et en apprentissage en ligne à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, 2003 à 2018 Spécialiste de l'éducation, Ministère de l'éducation, du loisir et du sport, 2003 à 2011 Expertises: Science et technologie, Projet personnel d'orientation, Exploration de la formation professionnelle, Formation en ligne, Moodle, TIC

Alexandre Chenette
RECIT | FEEP - Canada

Alexandre Chenette a enseigné 10 ans l’Éthique et la Philosophie aux élèves de 4e et 5e secondaire. Il est maintenant conseiller pédagogique au service national du RÉCIT. Ses champs d’expertise sont l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, le jeu vidéo éducatif, la formation à distance, l’avenir de l’éducation, le développement de la citoyenneté et les enjeux éthiques à l’ère du numérique.

Nathalie Angers
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Enseignante et spécialiste pédagonumérique, Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Enseignante à distance et conceptrice de cours en ligne, enseignante en chimie, science et technologie à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin et autres établissements, 1990 à 2006. Spécialiste de l’éducation, chargée de projets, chargée de formations, coauteure de programme, design et rédaction de formations, prêt de service au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Programmes du développement professionnel (Projet personnel d’orientation, et Exploration de la formation professionnelle), 2006-2018. Expertises : Formation à distance, Cours en ligne, Rédaction, Projet personnel d'orientation, Science et technologie.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J305 : Numérique ou imprimé (ERPI) / Littérature et numérique

11 h 00 (15 minutes)
Consulter
Numérique ou imprimé : une question de motivation seulement ?
CARVALHO, Cindy
Communication orale
En collaboration avec des enseignants québécois, Pearson ERPI, concepteur de ressources pédagogiques pour l’enseignement et l’apprentissage, a réalisé une étude pour tenter de mesurer les impacts de deux outils semblables (l’un en format numérique, l’autre en format imprimé) sur les résultats et la motivation des étudiants. Notre objectif consistait à répondre à la question suivante : dans quelle situation d’apprentissage l’un doit être privilégié par rapport à l’autre? La présente communication exposera les résultats de cette première étude et indiquera d’autres pistes à explorer.
Auteurs :
Cindy Carvalho
Pearson ERPI - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
11 h 15 (60 minutes)
Consulter
Une année, un voyage!
SOULIE, Marie
Communication orale
Une année, un voyage est une simulation globale sur une année scolaire en 6ème (11-12 ans) en français. Nous embarquons sur notre navire en septembre et notre voyage nous emmènera de l’Île aux monstres (l’Odyssée d’Homère) à l’archipel de la Ruse (Fables de La Fontaine) en mettant le cap sur la Méditerranée pour les textes fondateurs et bien d’autres destinations. Les élèves s’inventent un personnage membre de l’équipage de notre embarcation. Ce personnage tiendra tout le long de l’année son journal de bord dans lequel il décrira en quelques lignes ce qui l’aura marqué à chaque voyage (séquence) et à chaque escale (séance). Ce journal de bord se fera sur le cahier. Les aventures de la simulation globale seront les déclencheurs des différents écrits ou oraux comme la bouteille à la mer qui révélera une carte qui déclenchera un récit d’aventures ou la liaison radio en direct de Polynésie qui permettra de réaliser une émission sur les contes venus d’ailleurs. Une année, un voyage : une idée pour embarquer les élèves et leur redonner le goût de l’écriture et de la lecture.
Auteurs :
Marie Soulie
Collège Argote Orthez - France

Marie Soulié , professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, interlocutrice académique au numérique en Lettres pour l’académie de Bordeaux. Chargée de mission à direction académique au numérique. Twitter: @marie34 Blog: http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J306 : Pistes pour assurer la continuité pédagogique avec le numérique dans un contexte de pandémie

11 h 00 (89 minutes)
Consulter
Pistes pour assurer la continuité pédagogique avec le numérique dans un contexte de pandémie : une discussion virtuelle avec des experts du numérique en éducation
KARSENTI, Thierry; GIROUX, Patrick; MEYER, Florian; PETERS, Martine; POELLHUBER, Bruno; ROY, Normand; TREMBLAY, Chantal; PARENT, Simon
Communication orale
L’objectif de cette discussion virtuelle est d’amener des experts du numérique en éducation à réfléchir et à proposer certaines pistes de solutions en lien avec la continuité pédagogique, par le numérique en éducation, en contexte de pandémie. Les experts participant à cette discussion sont Thierry Karsenti (Université de Montréal), Patrick Giroux (UQAC), Florian Meyer (Université de Sherbrooke), Martine Peters (UQO), Bruno Poellhuber, Normand Roy (Université de Montréal) et Chantal Tremblay (UQAM). Ces chercheur(e)s sont associé(e)s au Groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC en éducation (GRIIPTIC). Cette discussion sera animée par Simon Parent (Université de Montréal), coordonnateur du GRIIPTIC.
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Patrick Giroux
Université du Québec à Chicoutimi - CRIFPE - Canada

Patrick Giroux est professeur en technologies éducatives à l'Université du Québec à Chicoutimi. Il mène actuellement une recherche financée par le Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur qui vise, entre autres, à documenter les stratégies pédagogique mises en place dans les laboratoires créatifs en lien avec les compétences qui y sont développées.

Florian Meyer
Université de Sherbrooke - Canada

Martine Peters
Université du Québec en Outaouais - CRIFPE - Canada

Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Normand Roy
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l'Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (réalité virtuelle, jeux vidéo, etc.) . Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques, et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.

Chantal Tremblay
Université de Montréal - Canada

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : formation à distance, Continuité pédagogique, numérique en éducation

Séance J307 : Symposium - Gestion de l'implantation du numérique : leadership, modèles et pratiques favorisant le développement de la compétence pédagonumérique

11 h 00 (14 minutes)
Consulter
Stratégies de gestion dans la formation à distance : modèles et pratiques dans la transformation des cours à distance
MONETTE, Julie; GRAVELLE, France; FRIGON, Nathalie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication présente les résultats des travaux de recherche portant sur la gestion des établissement d'enseignement à l'ère du numérique pour le Réseau d'enseignement à distance (REFAD). La recherche se base sur un cadre conceptuel du leadership transformationnel pour étudier les modèles et les projets réalisés à divers ordres d'enseignement dans la mise en oeuvre de l'enseignement à distance. Les résultats des entretiens semi-structurés menés auprès de vingt directions d'établissements d'enseignement sont présentés autour de grandes thématiques: politiques et directives, plans d'action, stratégies et pratiques de gestion, compétences professionnelles des gestionnaires, formation et accompagnement des équipes. Ces résultats proposent des pistes d'action stratégiques pour outiller les gestionnaires qui souhaitent mettre en oeuvre des projets d'enseignement à distance ou en mode hybride, en tenant compte des divers enjeux organisationnels inhérents à cette implantation numérique.
Auteurs :
Julie Monette
Université du Québec à Montréal - Canada

Étudiante à la maîtrise.

France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : plan d'action numérique, apprentissage en ligne, stratégies de gestion
11 h 14 (20 minutes)
Consulter
Implantation du numérique à l'enseignement supérieur : une gouvernance axée sur la collaboration
FOURNIER, Frédéric; GRAVELLE, France; STOCKLESS, Alain; RIVEST, Martin; TRAMBLAY, Jean-François
Communication orale
Fait partie du symposium :
L'apprentissage à distance constitue l'une des stratégies organisationnelles permettant la mise en oeuvre du Plan d'action numérique (MÉES, 2018) au sein des universités québécoises. Néanmoins, cette stratégie va de pair avec l'accompagnement et le soutien du corps enseignant dans le développement de leur compétence numérique (MÉES, 2019). Celle-ci dépend notamment de nouvelles stratégies d'enseignement étant mieux adaptées à ce nouveau contexte numérique. Allant en ce sens, nous vous présentons les travaux du Comité sur l'apprentissage et la recherche qui coordonne cette implantation numérique au sein de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) à travers son Plan d'action pour le développement de l'enseignement en ligne (2018-2021).
Auteurs :
Frédéric Fournier
Comité sur l'apprentissage et la recherche de l'Université du Québec à Montréal - Canada

France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Alain Stockless
Université du Québec à Montréal - Canada

Martin Rivest
Université du Québec à Montréal - Canada

Jean-François Tramblay
Université du Québec à Montréal - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : collaboration interprofessionnelle, gouvernance, implantation numérique
11 h 34 (20 minutes)
Consulter
Laboratoire d'innovation pour la transformation numérique de l'école
VALLÉE, Diane
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le développement de la compétence numérique (MÉES, 20919) des élèves et des membres de l’équipe-école présente un enjeu institutionnel d’importance pour les directions d’établissement d’enseignement. Elle dépend notamment de sa capacité à mettre en œuvre des stratégies favorables à un apprentissage et à un développement professionnel continu. Dans cette communication, nous présentons le cas d’une équipe de direction qui a mis sur pied un laboratoire d’innovation pédagogique et institutionnelle en tant que stratégie de transformation numérique de l’école. Agissant en tant que courroie de transmission, ce laboratoire favorise la mise en œuvre du projet éducatif. De plus, il favorise la mobilisation et le développement d'une équipe d’experts étant composée d’élèves, d’enseignants, de professionnels et des membres de la direction. Les quatre piliers de ce laboratoire sont: 1) l'apprentissage professionnel continu; 2) la diffusion et le réseautage; 3) la veille, l’expérimentation et la recherche et 4) la mise en œuvre du plan d’action numérique. Les défis, les enjeux et les leviers de la transformation numérique de l’école seront abordés à travers ces quatre piliers.
Auteurs :
Diane Vallée
Centre d'éducations des adultes d'Outremont - Canada

Diane Vallée est dans le domaine de l’éducation depuis plus de vingt-cinq ans. Après quelques années passées à l’’enseignement des sciences au secondaire, elle s’est par la suite orientée vers la gestion des établissements d’enseignement primaire, secondaire et à l’éducation des adultes. Elle se distingue par son leadership collaboratif et son sens de l’innovation. Visionnaire, elle sait concevoir des projets qui mobilisent son équipe-école vers le design d’une école renouvelée par le numérique.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : innovation, transformation organisationnelle, transformation numérique, stratégies d'innovation, laboratoire d'innovation
11 h 54 (15 minutes)
Consulter
Fin de la deuxième séance (période de questions)
GRAVELLE, France
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :

Séance J308 : Symposium - Rapport au savoir : les zones d’ombre et de lumière

11 h 00 (30 minutes)
Consulter
Recherches sur le rapport aux savoirs et les croyances épistémologiques auprès d’étudiants universitaires : quels éclairages possibles entre ces deux concepts ?
THERRIAULT, Geneviève; FORTIER, Sylvie; BAILLET, Dorothée
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication entend explorer les rapprochements possibles entre deux concepts appartenant a priori à des contextes d’émergence ainsi qu’à des perspectives théoriques et méthodologiques distinctes. Il s’agit des concepts de rapport aux savoirs et de croyances épistémologiques. Le premier s’est développé d’abord en France puis dans le monde francophone dans le but de mieux comprendre les raisons pour lesquelles certains élèves réussissent moins bien que d’autres à l’école (Caillot, 2014; Charlot, 2017), selon des approches variées (sociologique, clinique, didactique). Le second a vu le jour aux États-Unis et s’est déployé par la suite à l’échelle internationale afin de cerner la manière dont des étudiants et des enseignants conçoivent la connaissance et la manière dont celle-ci est acquise (Crahay et Fagnant, 2007; Hofer et Pintrich, 1997). De prime abord, on pourrait considérer que ces deux construits théoriques ne présentent pas d’éléments de convergence, mais il en est autrement lorsque l’on tient compte des données de terrain. Ainsi, bien que le point de départ de ces concepts diverge, des zones de lumière peuvent apparaître si l’on s’attarde aux résultats qu’ont permis d’obtenir deux recherches en milieu universitaire, l’une auprès de futurs enseignants au Québec et l’autre auprès de futurs psychologues en Belgique.
Auteurs :
Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : croyances épistémologiques, Rapport aux savoirs, Futurs enseignants, Futurs psychologues, Enseignement supérieur
11 h 30 (18 minutes)
Consulter
Comment favoriser la transversalité des rapports épistémiques aux savoirs?
GAGNON, Mathieu
Communication orale
Fait partie du symposium :
S’appuyant sur des données obtenues auprès d’élèves et d’enseignants du secondaire, la communication proposée vise à identifier les zones d’ombre et de lumière touchant les relations entre rapports épistémologiques aux savoirs (RÉS) et exercice d’une pensée critique (PC) sous l’angle de la transversalité. Parmi les zones de lumière, notons que différentes études tendent à montrer qu’il y a des variations des RÉS selon les domaines (Hofer, 2000; Hofer, 2006; Schommer et Walker, 1995; Schommer-Aikins, Duell et Barker, 2003; Therriault, 2008; Wolfs, Salomon et Delhaye, 2010; Gagnon, 2019). En parallèle, d’autres études identifient les rapports de type socioconstructiviste, intersubjectiviste ou relationnelle comme étant des facilitateurs de l’exercice d’une PC (Barrau, 2016; Chan et Ku, 2011; Daniel et Auriac-Slusarczyk, 2011; Daniel et Gagnon, 2016; Gagnon 2011 et 2012; Fourez, 2002; Gagnon, 2008; Huemer, 2005; King et Kitchener, 1993). Cependant, parmi les zones d’ombre, la question de la transversalité soulève plusieurs interrogations, alors que celle visant à déterminer les moyens par lesquels il devient possible, chez une seule personne, de développer transversalement ses RÉS ainsi que sa PC sont encore plus grandes. La présente communication tentera, par le recours à des données empiriques, de jeter un peu de lumière sur ces zones.
Auteurs :
Mathieu Gagnon
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

M. Gagnon est professeur agrégé à la Faculté d'éducation de l'université de Sherbrooke. Ses principaux champs de recherche sont la pensée critique, les rapports épistémiques aux savoirs, la pratique du dialogue philosophique et la didactique de l'éthique.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : pensée critique, rapports épistémiques aux savoirs, transversalité
11 h 48 (30 minutes)
Consulter
Étude écologique des émotions et de leur rôle dans le rapport au savoir de l’élève au primaire : résultats de recherche 
ESPINOSA, Gaëlle
Communication orale
Fait partie du symposium :
Si les émotions sont souvent mentionnées comme intervenant dans la construction du rapport au savoir des individus (notamment Beaucher, 2004 ; Beillerot, Blanchard-Laville et Mosconi, 1996 ; Blanchard-Laville, 2005, 2013 ; Hatchuel, 2013), elles y sont tout compte fait assez peu étudiées, surtout en situation écologique de classe. La recherche « Émotions et rapport au savoir » (ERaS) a pour but d’étudier, par une approche écologique, les émotions et leur rôle dans le rapport au savoir de l’élève au primaire. Quelles sont ces émotions ? Que se passe-t-il émotionnellement lors du processus d’apprentissage ? Qu’en déclare l’élève ? Que dit-il éprouver ? De façon exploratoire, nous avons récolté des données auprès d’une dizaine élèves, âgés de 8 à 10 ans, d’une école située dans l’Est de la France lors de deux périodes (aux printemps 2018 et 2019) et au moyen d’une quadruple instrumentation (captations vidéo en classe, entretiens courts de recherche, échelles d’évaluation et entretiens semi-directifs de recherche). La mise en œuvre et l'analyse (actuellement en cours) des données de cette recherche sont collectives, en collaboration avec Benoit Dejaiffe, Jean-Michel Perez et Géraldine Suau. Notre communication proposera une présentation de cette recherche et de ses premiers résultats.
Auteurs :
Gaëlle Espinosa
Université de Lorraine - France

Gaëlle Espinosa, Ph.D., est maître de conférences au Département de sciences de l’éducation à l’Université de Lorraine à Nancy (UL, France), membre du Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l’Education et de la Communication (LISEC) et de l’équipe de recherche Apprentissage Apprentissages, pratiques d’enseignement et d’éducation (AP2E) au sein de ce laboratoire, collaboratrice à l'international du Réseau de recherche et de valorisation de la recherche pour le bien-être et la réussite en contexte de diversité (RÉVERBÈRE).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : école primaire, Rapport au savoir, emotions, Elève

Séance J309 : Communications libres

11 h 00 (17 minutes)
Consulter
Description et analyse de pratiques d’enseignantes expertes qui utilisent la littérature jeunesse au 1er cycle du primaire pour l’enseignement-apprentissage du vocabulaire
CUERRIER, Marjorie
Brève communication orale
D’après les recherches sur le sujet (Grossmann, 2011; Vancomelbeke, 2004), il semble qu’à travers la francophonie, le lexique soit peu enseigné formellement en classe au primaire. Dans la plupart des cas, cela s’explique par le fait que les enseignants se sentent démunis devant la tâche colossale que représente l’enseignement-apprentissage du vocabulaire (Beck, McKeown et Kucan, 2013). Dès lors, plusieurs enseignants énoncent certaines préoccupations quant aux connaissances lexicales de leurs élèves : ils soulignent l’imprécision des mots employés, la pauvreté de leur vocabulaire et la difficulté d’accéder au sens des mots. Face à cette problématique, notre recherche décrit et analyse les pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire sur le sujet relevées à la suite d’observations en contexte naturel qui se sont échelonnées sur près de 2 mois. Les enseignantes observées utilisent la littérature jeunesse lors de leur enseignement, un dispositif probant selon plusieurs chercheurs (Hood, Conlon et Andrews, 2008; Morin et al., 2006; Sénéchal, 2000). Les résultats obtenus, articulés autour du modèle multi-agenda (Bucheton et Soulé, 2009) et du cadre de référence de Jackson (1966, 1968), permettent de dresser un portrait exhaustif de leurs pratiques (contenus abordés, dispositifs utilisés et étayage offert, etc.).
Auteurs :
Marjorie Cuerrier
Université de Montréal - Canada

Marjorie Cuerrier est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire de l’Université de Montréal (2017) ainsi que d’une maîtrise en sciences de l’éducation option didactique (2019) dans cette même Université. Travaillant à titre d'étudiante-chercheuse sur quelques projets de recherche d'envergure, elle est également doctorante à l’Université de Montréal en sciences de l'éducation option didactique, sous la direction d’Isabelle Montésinos-Gelet. Son projet doctoral traite de l’enseignement-apprentissage du vocabulaire à l’aide de la littérature jeunesse au primaire, une continuité de son projet de recherche de 2e cycle.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Vocabulaire, Québec, recherche qualitative, didactique, formation des enseignants
11 h 17 (19 minutes)
Consulter
Évaluation des pratiques enseignantes intégrant les TIC en contexte de formation professionnelle en Côte d’Ivoire
OYENIRAN, Rassidy; BENIE, Aloh Jean Martial Hillarion; OUATTARA, Souleymane; BERTE, Zakaria; TRAORÉ, Sinaly
Communication orale
Les technologies de l’information et de la communication en éducation (TICE) ont été introduites dans les programmes ivoiriens lors de la rentrée scolaire 2012-2013. Le secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle est plutôt en retard dans ce processus d’intégration des TICE. Les premières résolutions ont été adoptées seulement en 2015. Dans ces conditions, les cybercafés sont le « sanctuaire » des TIC, car les apprenants s’y initient et développent leur capacité (Benié, 2009). Dans le contexte actuel marqué par une politique gouvernementale de facilitation de l’accès des populations aux TIC et l’adoption de l’approche par compétence (APC) en formation professionnelle, la question de l’apprentissage par les TIC devient une préoccupation majeure. L’objectif de la présente étude était d’évaluer les pratiques enseignantes intégrant les TICE dans le secteur de la formation professionnelle en Côte d’Ivoire. Les résultats montrent que la majorité des enseignants n’utilisent pas les TIC aussi bien avant que pendant l’animation des leçons pour des questions d’indisponibilité des infrastructures. Lorsque le minimum existe, les enseignants n’ont pas la capacité de les utiliser de manière efficiente. En revanche, les apprenants ont une bonne maîtrise des TIC, car ils les utilisent quotidiennement à des fins ludiques.
Auteurs :
Rassidy Oyeniran
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Rassidy Oyeniran a reçu une formation supérieure au Canada et en Chine. Il s’intéresse aux questions liées au leadership en éducation et spécifiquement le rôle positif que les femmes peuvent jouer dans la promotion de la transformation et du développement des écoles en Côte d’Ivoire. Bilingue, Rassidy Oyeniran a une très bonne notion du genre. Ces travaux portent également sur les sujets de politique d’éducation, d’Education pour Tous (EPT) et de formation pédagogique.

Aloh Jean Martial Hillarion Benie
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Maître-Assistant à l’IPNETP. Il s’intéresse aux questions liées l’évaluation en éducation. Ses travaux couvrent un large éventail dans le domaine de l’éducation, y compris les Techniques de l’Information et de la Communication en Education. BENIE Hilarion a fait un post-Doctorat en mesure et évaluation à l’Université de Montréal il y a quelques années. Il est très impliqué dans les activités de recherche de l’IPNETP en Côte d’Ivoire son pays.

Souleymane Ouattara
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Assistant à l’IPNETP. Son domaine de recherche est Mesure et Evaluation en éducation. Il s’intéresse également aux questions de l’Éducation pour Tous et de la pédagogie. Il est fortement impliqué dans les activités éducatives de son Institut employeur (IPNETP).

Zakaria Berte
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

M. Berte Zakaria est Directeur Général de l’IPNETP. Il est Maître-Assistant. Il a obtenu son Ph.D. en Sciences de l’éducation au Québec (Canada) où il a noué d’excellentes connections professionnelles et scientifiques.

Sinaly Traoré
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Traoré Sinaly est spécialiste en sciences de l’éducation et enseigne à l’IPNETP.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : Enseignement technique, TIC, formation professionnelle
11 h 36 (26 minutes)
Consulter
Formation initiale des enseignants à l’Université de Bordeaux : la dynamique de groupe au service de la régulation du groupe dans la classe
POYMIRO, Rémi
Communication orale
Dans un contexte rendu inquiétant par une crise du système scolaire français, qui semble être plus largement celle de la société, les enseignants cherchent des solutions pour remédier à diverses formes d’échecs dans la relation pédagogique. La formation initiale peine parfois à éclairer les praticiens sur ce questionnement pourtant central (Meirieu, 2018). Nous situons notre présentation dans une démarche qui vise à repenser la formation et l’accompagnement des enseignants en termes de régulation de classe. Après avoir montré comment les paradigmes des sciences psychosociales et des sciences de l’éducation peuvent se rencontrer dans la préoccupation des enseignants à créer une « atmosphère dialogique propice aux apprentissages » (Bucheton, 2009), nous présenterons l’option « Dynamiques des groupes » que propose l’Université de Bordeaux à tous les étudiants en Master II Enseignement. Celle-ci s’appuie sur le prérequis suivant : en plaçant l’articulation de l’individuel et du collectif comme une condition incontournable à l’acquisition de savoirs (Vygotski), la question des interactions entre les acteurs de la scène pédagogique devient centrale; la compréhension des mécanismes qui régissent les interactions au sein de la classe est un levier précieux lorsque l’on aborde le climat de classe (Vannereau, 2018).
Auteurs :
Rémi Poymiro
Université Bordeaux Montaigne - France

Professeur d'éducation musicale en collège et lycée depuis 22 ans. Spécialiste des pratiques musicales collectives à visées sociale et des musiques afro-américaines improvisées.Tuteur terrain, titulaire d'un Master en accompagnement pour adultes et ingénierie de formation. Chargé de cours en didactique de l'éducation musicale et en dynamique de groupe à l'Université Bordeaux Montaigne. Formateur DAFPEN sur la gestion de classe et sur l'utilisation de la vidéo en formation initiale des professeurs stagiaires. Doctorant en science de l'éducation au LACES EA7437

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : dynamique de groupe, régulation de classe, formation initiale
12 h 02 (25 minutes)
Consulter
Quel rôle joue les gestionnaires des tuteurs dans les cours en ligne?
DESJARDINS, Guillaume; RACETTE, Nicole; HOULE, Martin
Brève communication orale
Dans cette recherche théorique, la gestion du travail des tuteurs est examinée dans un contexte de télétravail. L’interdisciplinarité entre la fonction de tutorat et la gestion de ce tutorat est abordée dans son aspect systémique. Les gestionnaires des tuteurs en télétravail communiquent peu avec ces derniers et, de ce fait, les connaissent peu. Les pratiques en gestion, en communication en ligne et en télétravail, rencontrent des obstacles importants de collaboration. Les apprentissages dans ces fonctions se font surtout par essai-erreur, peu de mécanismes permettant à ces intervenants d’apprendre des expériences des collègues, actuels et passés. La mise en place de tels mécanismes pourraient permettre une évolution plus harmonieuse des pratiques, surtout dans le télétravail où chacun tend à maintenir ses positions plutôt que de collaborer, les relations étant peu développées. Nous constatons que les choix organisationnels à ce chapitre devraient être révisés afin de faciliter la collaboration, pour une plus grande qualité de l’encadrement dans les cours en ligne ainsi qu’une plus grande satisfaction des tuteurs dans leur travail.
Auteurs :
Guillaume Desjardins
Université TELUQ - Canada

Nicole Racette
Université TÉLUQ - Canada

Martin Houle
Université TELUQ - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : tuteurs, télétravail, pratiques en gestion

Séance J310 : Communications libres

11 h 00 (30 minutes)
Consulter
Résultat de la recherche sur la politique éducative du point de vue du genre sur la prévention de l’abus sexuel sur les enfants des écoles primaires de l’État de Morelos au Mexique
VERONICA, Giles; JUAN SALVADOR, Nambo; GARCIA, Magally
Communication orale
Cette recherche visait à réaliser une évaluation fondée sur le genre dans le contexte de mise en application du Programme national de cohabitation scolaire (PNCE), également en lien avec les protocoles pour la prévention de l’abus sexuel chez les enfants, du harcèlement scolaire et de la maltraitance scolaire au primaire dans l’État de Morelos, Mexico. L’étude a été réalisée en trois étapes : la situation du Programme national de cohabitation scolaire (PNCE); l’élaboration des instruments et leur application; le retour sur les interventions selon les besoins des écoles. L’échantillon a été réparti en quatre groupes : les directeurs; les enseignants; les parents (mères de famille); les élèves de l’éducation primaire de l’État de Morelos. Nous avons eu un total de 432 participants. Nous avons constaté que : le sexe influence les formes de violence, sa fréquence en opposition à la perception que les parents ont du milieu scolaire; le harcèlement scolaire est l’abus de la part des élèves qui viennent vivre dans ce milieu scolaire.
Auteurs :
Giles Veronica
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA - Mexique

Professeur de recherche, domaines de travail: enseignants, attentes et croyances, décrochage scolaire, violence et genre.

Nambo Juan Salvador
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA/CENTRO UNIVERSITARIO CIFE - Mexique

Magally Garcia
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA - Mexique

Thèmes : L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Autre
Mots-clés : Genre, protocoles d´action et prévention, harcèlement, l´abus
11 h 30 (14 minutes)
Consulter
Analyse du rapport au temps de l'apprenant dans un dispositifi d'apprentissage collaboratif à distance
SIA, Benjamin
Communication orale
Nous interrogeons la nature de la relation qui existe entre le rapport au temps de l’apprenant dans le dispositif numérique de formation et la réussite de l’apprentissage collaboratif à distance. Elle prend en compte les dimensions provisionnelle et culturelle du temps. Considérant la dimension provisionnelle du temps, les résultats révèlent que le temps de séjours de l’apprenant dans la plateforme numérique de la formation apparaît comme un temps qualitatif d’engagement dans les activités d’apprentissage. En outre, il ressort que les apprenants les plus âgés ayant une forte expérience en FOAD et au moins un niveau académique de deuxième cycle rationalisent davantage leur temps de présence dans la plateforme de formation. Selon la dimension culturelle du temps, les apprenants à tendance de rapport au temps monochrone semblent se différencier de ceux de tendance polychrone par un plus grand respect du calendrier de remise des travaux individuels d’une part et par un sens d’anticipation des activités d’apprentissage plus élevé d’autre part. Mais, les caractéristiques sociorelationnelles spécifiques aux deux tendances n’influent pas sur la réussite des travaux d’équipe. Pour une bonne gestion du temps d’apprentissage collaboratif, les variables âge, niveau d’étude, statut matrimonial et expérience en FOAD sont à considérer dans la constitution des équipes.
Auteurs :
Benjamin Sia
Université Ouaga II - Burkina faso

Enseignant TICE IFOAD/Université Ouaga II Chef du département des usages du numérique de l'IFOAD/Université Ouaga II PHD en sciences de l'éducation et de la formation U. Cergy-Pontoise Laboratoire bonheur

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : formation à distance, temps d'apprentissage, apprentissage collaboratif à distance
11 h 44 (12 minutes)
Consulter
Une analyse comparative du profil professionnel du futur pédagogue dans les projets de cours de pédagogie de l’Université de Brasilia : années 2002 et 2018
ALBUQUERQUE DE ARAUJO, Leyvijane
Brève communication orale
Dans le cadre de notre recherche, nous avons réalisé une brève analyse comparative du profil professionnel de la formation des étudiants du cours de pédagogie de l’Université de Brasilia à partir de deux documents : le projet académique (2002) et le projet politique pédagogique (2018). Le projet académique de 2002 indique que l’étudiant reçoit une formation d’enseignant pour les premières années de l’éducation de base, avec seulement deux stages, qui pourraient être à la fois dans l’enseignement ou dans les espaces éducatifs non scolaires. Selon le document de 2018, le futur pédagogue réalise quatre stages et reçoit une formation professionnelle plus complète : 1) l’éducation de la petite enfance; 2) les premières années d’éducation de base et l’éducation pour les jeunes et les adultes; 3) la gestion de l’école; et 4) les espaces éducatifs non scolaires. Cette formation bonifiée permet aux professionnels de l’éducation de mieux performer sur le marché du travail. Dans un contexte de grands défis mondiaux et nationaux au Brésil, le projet politique pédagogique mis en œuvre en 2018 nous semble mieux adapté pour la formation de futurs pédagogues ou enseignants qui seront également en mesure de travailler dans divers domaines en tant que professionnels de l’éducation, tant dans les espaces scolaires que dans les espaces éducatifs non scolaires.
Auteurs :
Leyvijane Albuquerque De Araujo
Universidade de Brasília - Brésil

Diplômé en pédagogie avec qualification en supervision et orientation pédagogique de l'Université Fédérale d'Amazonas (UFAM), a la spécialisation Lato Sensu en informatique et éducation par le Centre universitaire du Nord (UNINORTE), Amélioration de la qualité de l'éducation de base par l'Institut des Études Avancées des Amériques ( INEAM) de l'Agence Interaméricaine de Coopération et de Developpement du Secrétariat général de l'Organisation des États Américains (AICD / OEA), Master en éducation de l'Université Fédérale d'Amazonas et doctorant de l'Université de Brasilia (UnB). Possède une expérience dans l'enseignement de base, l'enseignement supérieur et l'enseignement à distance, est actuellement pédagogue à l'Université de Brasilia.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : Projet du Cours de Pédagogie, analyse comparative, profil professionnel, stage professionnel
11 h 56 (27 minutes)
Consulter
Conception et implantation d’une approche expérientielle de la formation des enseignants de sciences dans les communautés francophones en situation minoritaire : résultats de la dernière phase d’une recherche-design en trois phases
TRUDEL, Louis; MÉTIOUI, Abdeljalil
Communication orale
Pour remédier aux problèmes de l’enseignement des sciences dans les communautés francophones minoritaires au Canada, nous proposons une approche expérientielle de la formation initiale des enseignants. Dans cette approche, les futurs enseignants (FE) sont encouragés à explorer leurs représentations de l’enseignement des sciences tout en vivant des expériences d’enseignement en milieu minoritaire, à réfléchir sur ces expériences en les associant aux concepts formels enseignés dans les cours universitaires et à entamer le processus de transformation interne de ces représentations. À cet égard, notre recherche avait pour objectif de concevoir et d’identifier les conditions de mise en œuvre d’une telle formation, ainsi que d’évaluer son incidence sur le développement des compétences d’enseignement des sciences. Pour évaluer l’atteinte de nos objectifs de recherche, nous avons utilisé une méthodologie mixte combinant des méthodes qualitatives et quantitatives, sur la base d’un modèle de recherche-design. Parmi les résultats les plus marquants de cette approche, les FE participants ont bénéficié des rétroactions directes des élèves et des enseignants concernant les activités qu’ils ont conçues. De plus, les activités créées par les FE furent utilisées par les milieux scolaires et communautaires. Enfin, nous concluons en énonçant les avantages et les limites de nos recherches.
Auteurs :
Louis Trudel
Université d'Ottawa - Canada

Dr. Louis Trudel enseigne des cours de didactique des sciences au programme de formation à l'enseignement ainsi que des cours de méthodologie quantitative de recherche à la maîtrise en éducation. Il a récemment organisé un colloque dans le cadre de l'Association Canadienne-Française pour l'Avancement des Sciences (ACFAS) sur les relations entre l'enseignement formel et informel pour développer l'éducation scientifique où étaient conviés des chercheurs canadiens et internationaux. Il participe présentement à l'édition d'un volume sur cette question. Dr. Trudel a publié plusieurs articles sur des thèmes reliés à l'éducation scientifique dans des revues spécialisées.

Abdeljalil Métioui
Université du Québec à Montréal - Canada

Abdeljalil Métioui est actuellement professeur à l’Université du Québec à Montréal. Dans le domaine de l'édition, il a publié plusieurs chapitres de livres portant sur l'histoire des sciences dans l'enseignement ainsi que de nombreux ouvrages sur le conflit conceptuel et l’expérimentation en sciences. Aussi, il poursuit des recherches sur la problématique de l'universalité et de l’ethnocentricité des conceptions scientifiques d'élèves appartenant à différentes sociétés et cultures et a publié de nombreux articles scientifiques.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : compétences enseignantes, , formation des enseignants, Alternance, Science et technologie, Développement des compétences professionnelles des enseignants

Séance J311 : Communications libres

11 h 00 (21 minutes)
Consulter
Portrait des compétences informationnelles des étudiants du réseau de l’Université du Québec – résultats d’enquête
PAPIN, Dominique; COURCELLES, Michel; LANGEVI-HARNOIS, Félix; RONDEAU, Eve-Lyne; SÉGUIN, Catherine
Communication orale
Les compétences informationnelles s’inscrivent parmi les compétences transversales essentielles que les étudiants doivent acquérir, tant pour la réalisation de leurs études que pour leur parcours professionnel. Elles sont entre autres intégrées dans les référentiels de compétences attendues de tous les cycles universitaires (ADESAQ, 2015; BCI, 2019) ainsi que dans le Cadre de référence de la compétence numérique (MEES, 2019). Le développement des compétences informationnelles des étudiants universitaires repose généralement sur des initiatives ponctuelles sous la responsabilité de divers intervenants (bibliothécaires, enseignants, professionnels des services aux étudiants). Cela dit, pour obtenir un réel développement des compétences informationnelles, il est essentiel que les activités d’apprentissage s’inscrivent à l’intérieur des programmes d’études (Flierl, Bonem, Maybee et Fundator, 2018). Afin d’obtenir un portrait actuel des compétences informationnelles des étudiants du réseau de l’Université du Québec, le groupe de travail de la promotion des compétences informationnelles a lancé une enquête à l’automne 2018 auprès des étudiants du baccalauréat et de la maîtrise. Prenant appui sur les six fondements du Référentiel de compétences informationnelles en enseignement supérieur (ACRL, 2015; PDCI, 2016), le questionnaire en ligne a permis d’obtenir un taux de réponse de 17,6 % (6 142 étudiants).
Auteurs :
Dominique Papin
Université du Québec - Canada

Dominique Papin est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’information de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Elle occupe le poste d’analyste en systèmes de documentation à l’Université du Québec depuis 2007. À ce titre, elle est impliquée dans les projets réseau des bibliothèques des établissements de l’Université du Québec. Ses intérêts particuliers sont au niveau des projets technologiques et des nouveaux services en bibliothèques.

Michel Courcelles
Institut national de la recherche scientifique - Canada

Michel Courcelles a obtenu son diplôme de maîtrise en science de l’information de l’Université de Montréal en 2004. Après un séjour comme indexeur chez Gale Group et comme bibliothécaire de référence à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, il devient bibliothécaire-gestionnaire à l’INRS-Institut Armand-Frappier en 2006. Il est impliqué dans le groupe de travail de la promotion du développement des compétences informationnelles de l’Université du Québec (GT-PDCI) depuis 2006.

Félix Langevi-Harnois
École de technologie supérieure - Canada

Diplômé à la maîtrise en science de l'information en 2015, Félix Langevin Harnois est bibliothécaire à l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) où il coordonne les services de soutien à l’enseignement et la recherche offerts par la bibliothèque. Il participe, entre autres, au développement et à l’offre de formations aux compétences informationnelles ainsi qu’au développement du Service d’aide à la rédaction d’articles (SARA) de l’ÉTS. Il s’implique dans le Groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) depuis 2016.

Eve-Lyne Rondeau
Université du Québec - Canada

Eve-Lyne Rondeau est analyste en techniques d’enseignement pour le réseau de l’Université du Québec depuis 2013. Elle coordonne le Groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) et elle participe au soutien, à l’orientation et au développement de stratégies pour favoriser le développement des compétences informationnelles dans les établissements du réseau. Elle s’intéresse particulièrement à l’accompagnement pédagogique des bibliothécaires-formateurs.

Catherine Séguin
Université du Québec en Outaouais - Canada

Catherine Seguin a obtenu son diplôme de maîtrise en science de l’information en 2004. Elle est bibliothécaire depuis 2006 à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) sur le campus de Saint-Jérôme. Elle est impliquée dans le groupe de travail de la promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) de l’Université du Québec depuis 2008.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : compétences informationnelles, enquête, compétences transversales
11 h 21 (28 minutes)
Consulter
Perception des pratiques pédagogiques, développement de l’identité d’apprenant et préférences d’apprentissage : une étude de cas multiples
SANNIER-BÉRUSSEAU, Charlotte
Communication orale
La façon dont nous apprenons est indissociable du contexte dans lequel nous sommes. Les stratégies cognitives et de régulation que nous mettons en place dans ce contexte dépendent de dimensions conatives : la motivation et les conceptions de l’enseignement-apprentissage (Vermunt, 1996, 1998). Par ailleurs, notre identité d’apprenant se construit également en contexte, en interaction avec, notamment, les pratiques enseignantes. Nous explorons dans cette communication la façon dont des élèves se positionnent par rapport à l’enseignement reçu dans plusieurs contextes et de quelle façon cela semble influencer la façon dont ils et elles se définissent comme apprenants, d’une part, et leurs stratégies d’apprentissage, d’autre part. Nous nous appuyons en cela sur les résultats d’une étude de cas multiples (Stake, 2006) réalisée auprès d’élèves de secondaire 5.
Auteurs :
Charlotte Sannier-Bérusseau
Université Laval - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : pédagogie, Identité d'apprenant, Préférences d'apprentissage
11 h 49 (25 minutes)
Consulter
Plurilinguisme et interactions translinguistiques, pour une sociolinguistique des langues en classe
AIT ATMANE, Abdelghani; ATTA, Ahmed
Communication orale
Le passage de l’unilinguisme au plurilinguisme a induit des déplacements méthodologiques dans le domaine de l’enseignement des langues (Cali, 2006). L’Algérie s’est inscrite dans cette mouvance sous diverses contraintes (la mondialisation). Dès lors, une sociolinguistique communicative suppose une continuité entre communication et apprentissage, d’où l’intégration du déjà-là (Castellotti, 2001). Se pose alors la question des langues qui émergeraient en situation de classe : quelle serait la langue de référence, et sur quels critères repose son choix? Nos hypothèses de départ étaient qu’une langue tierce serait langue de référence pour différents facteurs. Dans une recherche antérieure (à paraître), nous avons étudié les milieux urbain et citadin. En effet, étant donné que la sociodidactique part de la contextualisation (Blanchet et Tabouret-Keller, 2010), nous avons étendu nos investigations aux classes d’allemand et en intégrant un milieu suburbain. Ce travail rend compte de nos investigations dans trois lycées de Béjaïa (Kabylie), et ce, par l’entremise d’observations participantes, d’entretiens semi-directifs et d’enregistrements.
Auteurs :
Abdelghani Ait Atmane
Université M'Hammed Bougara Boumerdes - Algérie

L'auteur a obtenu son baccalauréat, série lettres et sciences humaines en 2006. Il a rejoint l'École Normale Supérieure de Bouzaréah, Alger, d'où il a obtenu un diplôme de professeur de l'enseignement secondaire (PES) en langue française en 2011. Il est admis au concours de magistère en didactique des langues et des cultures la même année. Il a obtenu son diplôme de magistère en 2016. Entre temps il a exercé en tant qu'enseignant de français pendant cinq ans au secondaire. Il est recruté à l'Université de Boumerdes et exerce ses fonctions en tant que maître assistant. En tant que chercheur il s'intéresse à la question des contacts de langues en classe et leur apport dans l'enseignement/apprentissage des langues et aux croisements entre analyse du discours et didactique des langues.

Ahmed Atta
Université de Blida 2 - Algérie

Ahmed Atta a obtenu son baccalauréat Série Lettres et Sciences Humaines en 2005. Il a rejoint l’ENS/Bouzaréah à Alger où il a obtenu le diplôme de Professeur de l’Enseignement Secondaire en 2010. Il fut admis au concours de magister de didactique l’année suivante, a obtenu son diplôme de magister en 2015. Entre temps il a exercé en tant qu’enseignant de français au secondaire pendant cinq ans. Recruté à l’université en 2015, il exerce actuellement en tant que Maître Assistant classe A à l’Université de Blida 2. En tant que chercheur, il s’intéresse aux questions des interactions translinguistiques en classe, de même qu'aux pratiques de l’écrit chez les étudiants de FLE.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : Plurilinguisme, interactions, enseignement des langues
12 h 14 (16 minutes)
Consulter
Les Conférences des instituteurs des écoles normales Jacques-Cartier et Laval : un laboratoire de la didactique de l’arithmétique au primaire?
DE OLIVEIRA, Marcus Aldenisson; GUILLEMETTE, David
Communication orale
Dans cette communication, nous souhaitons entamer une réflexion historique et épistémologique quant à l’enseignement de l’arithmétique au primaire. De mars 1857 à août 1879, les écoles normales Jacques-Cartier et Laval ont tenu respectivement 63 et 68 conférences. Lors de ces conférences, les professeurs des écoles normales, des inspecteurs scolaires et des instituteurs ont émis différentes suggestions pédagogiques et didactiques sur le potentiel, les limites et les finalités des méthodes pour enseigner chaque matière de l’école primaire. Comment enseigner l’arithmétique au primaire à partir des recommandations pédagogiques et didactiques issues des conférences des instituteurs? Notre analyse des rapports de ces conférences montre que, puisque la finalité de l’enseignement de l’arithmétique était de développer les facultés intellectuelles de l’enfant, la plupart des conseils ont recommandé la méthode intuitive. À partir de l’expérience collective et d’échanges de solutions pratiques et théoriques entre ces conférenciers, il a été convenu que les premières notions de nombre et de calcul devaient émerger de l’observation et de la manipulation d’objets concrets. L’instituteur devait donc permettre à ses élèves de comprendre et d’apprendre les premières notions d’arithmétique par les yeux et par les mains.
Auteurs :
Marcus Aldenisson De Oliveira
Université du Québec à Montréal - Canada

Je mène présentement à l’UQAM une recherche postdoctorale, , sous la supervision du professeur David Guillemette. Je suis professeur de mathématiques et docteur en Sciences. D'un point de vue historique, les recherches que je développe sont associées aux domaines suivants : histoire de l'éducation, histoire de l'alphabétisation, histoire de l'éducation mathématique, méthodes d'enseignement, manuels scolaires d'arithmétique, mathématiques scolaires, épistémologie des savoirs scolaires.

David Guillemette
Université du Québec à Montréal - Canada

David Guillemette est professeur au département de mathématiques de l’Université du Québec à Montréal. Dans une perspective socioculturelle de l’éducation mathématique, ses intérêts de recherche portent sur le rôle de l’histoire des mathématiques dans le contexte de la formation initiale et continue des enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Conférences des instituteurs, Arithmétique au primaire, Méthode intuitive, Épistémologie des savoirs scolaires, Écoles normales

12 h 30 à 13 h 30
Discussion et lunch

Séance JL : Discussion sur l'éducation physique et à la santé (EPS) et le numérique

12 h 30 (60 minutes)
Consulter
Discussion sur l'éducation physique et à la santé (EPS) et le numérique
TOMASZOWER, Yoann; BORGES, Cecilia; DUMONT, Patrick; BOUTHILLETTE, Joël; RANGER, Francis; BEAUSOLEIL, Hugo; KARSENTI, Thierry
Panel / table ronde
Bien que le numérique soit maintenant bien présent dans les salles de classe du Québec, la place qu'il prend en éducation physique et à la santé (EPS) est encore bien timide et son intégration occasionne de nombreux questionnements. Les technologies peuvent-elles amener les élèves à s'engager plus activement? Les outils technologiques peuvent-ils permettre de bonifier les stratégies pédagogiques des enseignants? L'intégration du numérique réduit-elle le temps d’engagement moteur? C'est à ces questions que nous tenterons de répondre. Nous présenterons également des exemples concrets qui ont fait leur preuve dans les cours d'EPS. La discussion sera animée par Cecilia Borges.
Auteurs :
Yoann Tomaszower
Académie de Créteil - France

Enseignant agrégé d'Education Physique et Sportive, chargé de missions auprès de l'Inspection Pédagogique d'EPS et Interlocuteur Académique pour le Numérique, Yoann Tomaszower, après une dizaine d’années d’expérience dans des établissements du Réseau d’Education Prioritaire (REP), enseigne au Lycée International de l’Est Parisien (Académie de Créteil, France). Formateur académique sur le numérique et en handball, il est membre du GREID (Groupe de Réflexion et d'Expérimentation Informatique Disciplinaire) et jury au concours de recrutement d’enseignants. Ses travaux portent essentiellement sur le numérique éducatif au service des apprentissages. Il est à ce titre membre de l’association "EPSoft" qui oeuvre pour le développement de ressources numériques en EPS et intervient également dans la formation initiale d’étudiants.

Cecilia Borges
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire, Université de Montréal, membre régulier du CRIFPE

Patrick Dumont
Rectorat de Créteil - France

Joël Bouthillette
RÉCIT du domaine de développement de la personne (Commission scolaire de Saint-Hyacinthe) - Canada

Enseignant en éducation physique et à la santé de 1996 à 2004 Conseiller pédagogique en EPS de 2001 à 2019 Conseiller pédagogique au RÉCIT national dans le domaine du développement de la personne depuis 2004, notamment en EPS Chargé de cours à l'Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2015 - Application des TIC en EPS

Francis Ranger
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Francis Ranger est un étudiant au Baccalauréat en enseignement de l'éducation physique et à la santé à l'Université de Montréal (2017-2021). Il travaille également en tant que professionnel de recherche au sein de l'équipe du CRIFPE depuis maintenant deux ans. En se basant sur ses années d'expérience de recherche en psychologie, il mène actuellement un projet de recherche sur la motivation des enseignants EPS à utiliser les technologies en gymnase sous la supervision de Thierry Karsenti.

Hugo Beausoleil
Université de Montréal - Canada

Doctorant en Psychopédagogie à l’Université de Montréal. Enseignant en éducation physique et à la santé au collège Jean-Eudes de Montréal. Chargé de cours au département des Sciences de l’activité physique de l’UQAM. S’intéresse aux bienfaits de l’usage de la tablette tactile en éducation physique et à la santé. Anime des ateliers dans différentes institutions scolaires sur l’utilisation didactique de la tablette tactile en éducation physique et à la santé.

Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

13 h 30 à 15 h
Communications, ateliers et symposiums

Séance J401 : Vraie ou fausse nouvelle

13 h 30 (90 minutes)
Consulter
Le goût de cliquer
PARADIS, Marjorie; TURBIDE, Annie
Communication orale
L’ère du numérique nous transforme tous en consommateurs, en créateurs et en diffuseurs de contenu. Comment décoder l’univers médiatique de manière autonome? Comment faire en sorte que les élèves du Québec développent un esprit critique par rapport à la disponibilité croissante de l’information? Au cours de cet atelier, vous serez amenés à réfléchir aux défis liés aux fausses nouvelles, à l’écosystème médiatique et aux mécanismes qui sont à la base de « l’envie de cliquer ».
Auteurs :
Marjorie Paradis
Service national du RÉCIT (domaine du développement de la personne) - Canada

Marjorie Paradis a enseigné l’Éthique et culture religieuse pendant dix années, pendant lesquelles elle a contribué à une variété de projets notamment liés à la posture professionnelle et à la diversité culturelle. Désormais conseillère pédagogique au service national du RÉCIT dans le domaine du développement de la personne, elle travaille à la production de ressources et assure un accompagnement relatif au développement d'une citoyenneté à l'ère du numérique chez les jeunes du Québec.

Annie Turbide
Service national du RÉCIT dans le domaine du développement de la personne - Canada

Passionnée d’éthique et du numérique, Annie Turbide a enseigné pendant 15 ans avant de se consacrer à la formation continue et à l’accompagnement du réseau scolaire au sein du MEES puis en tant que conseillère pédagogique au service national du RÉCIT. Elle contribue à une réflexion sur le sens global de l’acte pédagogique et sur les enjeux de l’ère du numérique.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J402 : Alloprof : comment répondre aux nouvelles tendances

13 h 30 (50 minutes)
Consulter
Comment Alloprof évolue pour répondre aux nouvelles tendances dans le travail scolaire des élèves et la pratique des enseignants
TANGUAY, Marc-Antoine
Atelier commercial
Proposant gratuitement des milliers de contenus scolaires conçus par ses enseignants, Alloprof est la plateforme éducative la plus consultée par les élèves québécois. Elle occupe aussi une place croissante dans la pratique d’une majorité d’enseignants. Fort de cette popularité, l’organisme est aux premières loges pour constater l’évolution des comportements des élèves dans la réalisation de leurs devoirs, travaux et étude, et des enseignants dans la gestion des technologies numériques au service de l’éducation. Et le premier constat est que ça bouge vite… très vite! Hyper-personnalisation, mobilité accrue, influence des vidéo-tutoriels sur la croissance de l’apprentissage par l’exemple sont quelques éléments de ce changement que nous n’aurions pu prévoir voilà seulement cinq ans. Dans un contexte où le monde scolaire doit s’adapter à une réalité où le ludique et l’immédiat deviennent la norme, cet atelier est une opportunité pour en apprendre davantage sur l’évolution des ressources Alloprof, actuelles et à venir, et sur leur utilisation pour contribuer à l’engagement de tous les élèves dans leur réussite scolaire.
Auteurs :
Marc-Antoine Tanguay
Alloprof - Canada

Marc-Antoine Tanguay est le porte-parole et directeur des relations extérieures et de la stratégie chez Alloprof. Depuis plus de quinze ans, il identifie des problématiques liées à l’apprentissage et participe à la conception et au développement de solutions numériques pour aider les apprenants à les surmonter. Marc-Antoine a également le privilège d’exprimer la voix d’Alloprof dans les médias, les organisations partenaires et les comités consultatifs sur les enjeux d’engagement et les conditions de réussite des élèves québécois.

Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : intelligence artificielle, analytique de l'apprentissage, plateforme numérique, réussite scolaire, micro-learning
Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J403 : Mathématiques et numérique

13 h 30 (46 minutes)
Consulter
Code tes maths
MARCOTTE, Anne-Marie; FORTIN-BOISVERT, Mélisande
Communication orale
Cet atelier présente le projet Code tes maths et fait expérimenter aux participants un des ateliers de programmation qui ont été développés pour soutenir les apprentissages de mathématiques au secondaire. Le projet Code tes maths est une initiative du Collège de Maisonneuve réalisée avec 4 écoles secondaires publiques de Montréal. Les ateliers de programmation utilisent des problèmes mathématiques pour renforcer les apprentissages des deux disciplines. Plusieurs sujets mathématiques sont abordés (statistiques, probabilités, géométrie notamment) avec des exercices de programmation qui font appel au langage JavaScript. Les ateliers s’adressent aux élèves de 3e secondaire, pour des classes adaptées, régulières et enrichies. Ils ont été conçus par des enseignants en informatique et sont animés dans les classes des écoles partenaires par des étudiants du Collège de Maisonneuve. Le projet est soutenu par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (programme NovaScience). Un site internet dédié héberge les contenus pédagogiques, les exercices et les guides pour les élèves, les cégépiens-animateurs et les enseignants qui accueillent les ateliers dans leurs classes.
Auteurs :
Anne-Marie Marcotte
Collège de Maisonneuve - Canada

Conseillère au développement institutionnel pour le Collège de Maisonneuve, Anne-Marie Marcotte coordonne plusieurs projets à l'interne ainsi qu'entre le Collège et des partenaires du milieu (organismes, écoles secondaires, universités, ministères). Elle accompagne les services et les porteurs de projets, de la conception des initiatives jusqu'à l'évaluation de leurs retombées. Elle a une grande expérience en renforcement de capacités, développement institutionnel et gestion du changement, tant au Québec qu'à l'international. Anne-Marie est détentrice d'une maîtrise en administration et compte plus de 25 ans d'expérience en renforcement de capacités, gestion du changement et ressources humaines.

Mélisande Fortin-Boisvert
Collège de Maisonneuve - Canada

Mélisande Fortin-Boisvert détient un doctorat en mathématiques de l'université McGill. Elle est enseignante de mathématiques au Collège de Maisonneuve depuis plus de dix ans et elle est coordonnatrice du programme Sciences informatique et mathématiques. Mélisande est très active dans la promotion des sciences et des technologies auprès des élèves du primaire et du secondaire, en plus de participer à de nombreux événements pour la relève féminine dans ces domaines. Pour le projet Code tes maths, elle veille au développement des contenus avec les professeurs-auteurs et assure la liaison avec les écoles secondaires partenaires, ainsi que la supervision et la formation des étudiants qui animent des activités en technologies de l'information.

Public cible : tous, enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs, élèves
Niveau de difficulté :
14 h 16 (51 minutes)
Consulter
Le monde merveilleux de Desmos!
OUELLET, Frédéric
Atelier pratique
Vous êtes enseignant de mathématiques et vous enseignez les fonctions : vous avez besoin de Desmos! Voyez comment inclure le grapheur Desmos dans vos activités pédagogiques et dans votre enseignement de tous les jours. Cet outil aidera à la compréhension de vos élèves. Vous aimeriez pouvoir créer vos propres activités sur Activity Builder? Cet atelier vous permettra de vous approprier l’interface, de créer vos propres activités et même de les partager avec vos collègues. Vous pourrez constater la simplicité d’utilisation de l’interface et à quel point cet outil peut vous permettre de modifier votre enseignement des mathématiques. Après cet atelier, vous ne pourrez plus vous en passer! Vos élèves vont vous remercier de rendre vos cours aussi créatifs et dynamiques!
Auteurs :
Frédéric Ouellet
Commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup - Canada

Gradué en enseignement secondaire mathématique-géographie à l'UQAR de Rimouski en 2000, j'ai enseigné les mathématiques au secondaire pendant 12 ans. D'abord pour la commission scolaire de la Côte-du-Sud et, à partir de 2004, au Collège Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Depuis 2012, je suis conseiller pédagogique à la la commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup. Mon rôle est de soutenir les enseignants de mathématique et de science dans les écoles secondaires. Depuis 2017, je fais partie du conseil d'administration du GRMS, le groupe des responsables en mathématique au secondaire. Depuis peu, je donne aussi des formations en tant que consultant en mathématique et technologie numérique. Ma mission est de favoriser la réussite des élèves par l'implantation en classe de pratiques d'enseignement variées et efficaces. Je souhaite aussi développer par les formations proposées le goût d'apprendre et le désir de faire des mathématiques signifiantes.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J404 : « Notre territoire, nos identités » BAnQ / CarteGeoHistoire

13 h 30 (43 minutes)
Consulter
« Notre territoire, nos identités » : la plateforme-outil de BAnQ qui soutient l’approche culturelle en salle de classe par la technologie
THUOT-DUBÉ, Mathieu
Communication orale
Suivant le virage numérique, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) explore depuis deux ans une démarche de cocréation d’activités pédagogiques avec les milieux scolaire et de la recherche, visant la création de ressources éducatives numériques gratuites à l’échelle de la province. Cette communication a pour objectif de présenter la toute première plateforme de l’institution pensée avec et pour le milieu de l’éducation, résultat de ce processus de cocréation : la plateforme Notre territoire, nos identités. Arrimée au Programme de formation de l'école québécoise (PFEQ), cette plateforme constitue un outil complémentaire à l’enseignement permettant la découverte et l’utilisation intuitive des nombreux objets culturels des collections de BAnQ d’un point de vue pédagogique. La plateforme offre aux enseignant(e)s la possibilité de créer des activités à partir des collections de BAnQ à l’aide d’une série d’outils interactifs. Ces derniers facilitent ainsi l’intégration d’objets culturels en salle de classe et l’approche culturelle par la technologie. Elle met également de l’avant le rôle de l’enseignant(e) à titre de générateur de liens et de passeur culturel conscient. Les activités déposées sur la plateforme sont accessibles à l’ensemble des enseignant(e)s de la province, favorisant ainsi la collaboration à distance et l’enrichissement d’activités entièrement en ligne.
Auteurs :
Mathieu Thuot-Dubé
Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Canada

Mathieu Thuot-Dubé cumule 15 années d’expérience avec le milieu scolaire. Il travaille d’abord en animation culturelle, en animation parascolaire puis en tant qu’enseignant d’arts plastiques pendant plus de dix ans. Il a collaboré, entre autres, à l’écriture de programmes spécialisées en arts et multimédias. Il est engagé par le Musée des beaux-arts de Montréal en 2014 pour le projet ÉducArt où il agit à titre de concepteur pédagogique. Il est actuellement à la maîtrise en enseignement des arts à l’Université du Québec à Montréal où il effectue des recherches sur la transdisciplinarité qu’il considère être un concept phare de l’enseignement du 21e siècle. Il est maintenant Directeur des services éducatifs pour Bibliothèques et Archives nationales du Québec.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J405 : Apprentissage comportemental

13 h 30 (21 minutes)
Consulter
La Classe numérique : pédagogie et communication
PILON, Émilie
Communication orale
L'environnement de la Classe numérique de Grand Duc en Ligne évolue. S’ajoutent maintenant aux milliers d’exercices interactifs autocorrigés des cahiers tout autant interactifs qui s'intègrent parfaitement dans un mode d’enseignement mixte ou encore dans une situation de confinement telle que nous la vivons présentement. En classe ou à distance, synchrone ou asynchrone, découvrez comment cet environnement facilite à la fois un suivi par groupe et un suivi individuel selon les difficultés propres à chaque élève.
Auteurs :
Émilie Pilon
Éditions Grand Duc - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
13 h 51 (22 minutes)
Consulter
Développer des aptitudes socioaffectives : essentiel à l’ère du numérique
PETIT, Benoît; CARROLL, Marie-Soleil; BRICAULT, Mélissa; MONTREUIL, Tina
Communication orale
Témoigner de l’empathie, faire preuve d’écoute, démontrer sa confiance en soi, s’ouvrir aux autres sont des aptitudes que plusieurs acteurs de l’éducation et de la société souhaitent voir se développer chez nos jeunes en cette ère du numérique. En collaboration avec l’Université McGill, le RÉCIT expérimente des activités sur la gestion émotionnelle qui auraient comme répercussion l’expression de ces aptitudes socioaffectives tant recherchées. Cette communication présentera les bases théoriques de ce projet de recherche-action et la démarche entreprise à ce jour.
Auteurs :
Benoît Petit
RÉCIT - Canada

Benoit Petit est conseiller pédagogique au sein du RÉCIT. Il œuvre aux services nationaux pour les gestionnaires scolaires et dans le domaine du développement de la personne. Collaboration et créativité sont ses principaux moteurs d’innovation pédagogique où le numérique se met au service de l’apprenant. Il propose une réflexion éthique sur les usages à l’ère du numérique : citoyenneté, médias sociaux, mobilité, vie privée, droit d’auteur, ressources éducatives libres et leadership.

Marie-Soleil Carroll
RÉCIT - Canada

Mélissa Bricault
Commission scolaire de la Seigneurie-des-Milles-Iles - Canada

Conseillère pédagogique, M. Éd., RÉCIT CSSMI | Innovation pédagonumérique | Citoyenneté à l'ère du numérique Mélissa Bricault accompagne les intervenants de l'Éducation dans la mise en place de pratiques novatrices favorisant une gestion et une mobilisation éthique et pédagogique du numérique pour l'enseignement et l'apprentissage. Les valeurs de bienveillance, de collaboration et de rigueur animent sa vision et orientent ses actions pour le développement d’une réelle culture collaborative.

Tina Montreuil
Université McGill - Canada

Tina est professeur adjoint au Département de psychopédagogie et counseling de l’Université McGill où sa recherche vise à développer des interventions de groupe en milieu scolaire visant à la promotion du succès académique, la résilience et à la réduction de la psychopathologie chez l’enfant et l’adolescent. Elle est psychologue, psychothérapeute membre de l’Ordre des Psychologues du Québec (accréditation Academy of Cognitive Therapy et l’Association Canadienne des Thérapies Cognitives et Comportementales) ayant exercé en milieu hospitalier depuis près de 8 ans et en bureau privé auprès d’une clientèle enfance, adolescente et adulte. Dre Montreuil est détentrice de plusieurs subventions de recherche provinciales et fédérales supportant ses présents intérêts de recherche ; entre autre à développer un vaste programme d’intervention qui vise la rééducation émotionnelle auprès des enseignants ainsi que des parents dans le but d’améliorer le développement socio-affectif ainsi que le fonctionnement social de l’enfant en milieu scolaire.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :
14 h 13 (29 minutes)
Consulter
Plurilogic : un nouvel outil pour faciliter la promotion des attitudes et comportements positifs - le module SCP
DION, François; BEAUCHAMP, André; GOBEIL, Alexandre; LANDRY, Martin
Atelier commercial
Cet outil, basé sur les principes du soutien aux comportements positifs (SCP) et mieux connu dans les milieux scolaires anglophones sous le sigle PBIS (Positive Behavioral Interventions and Support), est très répandu aux États-Unis. Dans le module SCP, qui s’adapte aux différentes réalités scolaires, ce sont seulement les actions et attitudes positives qui sont valorisées dans un contexte de mobilisation d’école. Plusieurs avenues sont possibles avec cet outil qui fonctionne avec une application mobile. Il est donc possible de choisir des classements individuels ou non ou des classements par groupe ou non, selon un système flexible de maisons dont chaque élève fait partie et où il accumule des points individuellement et en équipe. Si désiré, il est également possible de définir des catégories de comportements, où chaque comportement peut avoir une pondération uniforme ou non, et choisir de gérer des récompenses individuelles en validant si elles ont été utilisées par les élèves. Le total des points accumulés est toujours visible, et ce, peu importe les récompenses utilisées. Nous vous présenterons en détail le mode de fonctionnement du module SCP. Plusieurs écoles l’utilisent déjà, et l’Académie Ste-Thérèse relatera l’expérience de son utilisation jusqu’à présent. Nous vous y attendons en grand nombre!
Auteurs :
François Dion
Plurilogic - Canada

André Beauchamp
Plurilogic - Canada

Alexandre Gobeil
Académie Sainte-Thérèse - Canada

Directeur de niveau à l'Académie Ste-Thérèse depuis 9 ans.

Martin Landry
Académie Sainte-Thérèse - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J406 : Symposium - Des pistes prometteuses pour l’intégration du numérique dans les cours d’éducation physique et à la santé (EPS) : une rencontre France-Québec

13 h 30 (3 minutes)
Consulter
Ouverture du symposium EPS et numérique
KARSENTI, Thierry; TOMASZOWER, Yoann
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Yoann Tomaszower
Académie de Créteil - France

Enseignant agrégé d'Education Physique et Sportive, chargé de missions auprès de l'Inspection Pédagogique d'EPS et Interlocuteur Académique pour le Numérique, Yoann Tomaszower, après une dizaine d’années d’expérience dans des établissements du Réseau d’Education Prioritaire (REP), enseigne au Lycée International de l’Est Parisien (Académie de Créteil, France). Formateur académique sur le numérique et en handball, il est membre du GREID (Groupe de Réflexion et d'Expérimentation Informatique Disciplinaire) et jury au concours de recrutement d’enseignants. Ses travaux portent essentiellement sur le numérique éducatif au service des apprentissages. Il est à ce titre membre de l’association "EPSoft" qui oeuvre pour le développement de ressources numériques en EPS et intervient également dans la formation initiale d’étudiants.

Thèmes :
13 h 33 (19 minutes)
Consulter
Le scénario pédagogique enrichi par le numérique au service des apprentissages en EPS
DUMONT, Patrick
Communication orale
Fait partie du symposium :
S’interroger sur l’intérêt d’utiliser le numérique en cours d’EPS offre sans aucun doute plusieurs modes d’entrée. Si l’on peut questionner le choix du matériel et des ressources, c’est bien la question des usages pédagogiques au service des apprentissages que nous mettrons ici au coeur de la réflexion. Il s’agira, pour notre part, de définir en premier lieu les conditions permettant d’envisager le numérique comme une plus-value sur les apprentissage. Nous montrerons en quoi, au travers des « scénarios pédagogiques enrichis par le numérique », nous pouvons faciliter l'accès pour nos élèves à des compétences motrices et psycho-sociales. La délimitation d’un cadre modélisant, sans être pour autant prescriptif ou dogmatique, constitue une ressource pour des enseignants novices ou même plus avertis. Notre intervention éclairera ainsi l’architecture de ces scénarios au travers de trois filtres: - l’ancrage programme, qui délimite l’apport du scénario au regard des textes officiels et identifie des compétences attendues ; - le positionnement du scénario qui, en s’inspirant du modèle ASPID de T.Karsenti, en détermine ses enjeux et sa complexité; l’étayage scientifique qui appuie les choix pédagogiques et didactiques à la lumière de la recherche. Nous montrerons à la fois les avantages mais aussi les limites des usages du numérique en EPS.
Auteurs :
Patrick Dumont
Rectorat de Créteil - France

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : Le numérique, Activité physique, formation des enseignants
13 h 52 (41 minutes)
Consulter
Enseigner avec le numérique en EPS : innovation ou tradition ?
TOMASZOWER, Yoann
Communication orale
Fait partie du symposium :
« L'Éducation Physique et Sportive vise à former, par la pratique physique, sportive, artistique, un citoyen épanoui, cultivé, capable de faire des choix éclairés » (programmes d’enseignement de l’EPS au lycée, 2019, France). Au sein d’une école qui ne peut rester sourde aux évolutions sociétales et à la place prépondérante qu’occupe le numérique dans nos quotidiens, comment l’enseignant d’EPS peut contribuer à une éducation par le numérique et au numérique au coeur de la leçon ? Sans jamais occulter les dérives potentielles ou taire l’impact pernicieux que des usages irréfléchis des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pourraient entraîner, nous montrerons qu’une utilisation pédagogique pertinente peut s’avérer particulièrement efficace dans l’implication de l’élève au sein de ses apprentissages et pour l’acquisition de nouvelles compétences disciplinaires et transversales. En nous plongeant au coeur de « scénarios pédagogiques enrichis par le numérique » , et au travers de plusieurs activités sportives qui jalonnent le parcours de formation de l’élève, nous nous proposons ici de mettre en exergue ces perspectives et leurs impacts sur l’enseignement. Si l’on assiste incontestablement à une évolution de l’intervention de l’enseignant, peut-on pour autant parler d’innovation ou de révolution ?
Auteurs :
Yoann Tomaszower
Académie de Créteil - France

Enseignant agrégé d'Education Physique et Sportive, chargé de missions auprès de l'Inspection Pédagogique d'EPS et Interlocuteur Académique pour le Numérique, Yoann Tomaszower, après une dizaine d’années d’expérience dans des établissements du Réseau d’Education Prioritaire (REP), enseigne au Lycée International de l’Est Parisien (Académie de Créteil, France). Formateur académique sur le numérique et en handball, il est membre du GREID (Groupe de Réflexion et d'Expérimentation Informatique Disciplinaire) et jury au concours de recrutement d’enseignants. Ses travaux portent essentiellement sur le numérique éducatif au service des apprentissages. Il est à ce titre membre de l’association "EPSoft" qui oeuvre pour le développement de ressources numériques en EPS et intervient également dans la formation initiale d’étudiants.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : pédagogie, Le numérique, didactique, EPS, scénario pédagogique
14 h 33 (19 minutes)
Consulter
Le numérique a-t-il sa place en éducation physique et à la santé ?
BOUTHILLETTE, Joël
Communication orale
Fait partie du symposium :
Malgré que les technologies de l’information est des communications soient de plus en plus présentes dans les salles de classe du Québec, la place du numérique en EPS soulève encore plusieurs questionnements. Ces outils peuvent-ils amener les élèves à mieux apprendre? Permettent-ils à l’enseignant de bonifier ses stratégies pédagogiques? Peuvent-ils nuire au temps d’engagement moteur? Augmentent-ils la motivation des élèves? Avant d’aborder l’ensemble questions précédentes lors de la conférence, j’échangerai avec vous sur le rôle et les visées d’une éducation physique et à la santé de qualité. Ça fait plus de 15 ans que j’accompagne des enseignants dans l’appropriation du programme de formation de l’école québécoise en éducation physique et à la santé et à la mobilisation des TIC au service de l’apprentissage. Je vous partagerai plusieurs stratégies d’utilisations du numérique qui peuvent s’avérer nuisibles et celles qui contribuent à augmenter la motivation des élèves à s’engager et mieux apprendre dans le cadre des cours en EPS.
Auteurs :
Joël Bouthillette
RÉCIT du domaine de développement de la personne (Commission scolaire de Saint-Hyacinthe) - Canada

Enseignant en éducation physique et à la santé de 1996 à 2004 Conseiller pédagogique en EPS de 2001 à 2019 Conseiller pédagogique au RÉCIT national dans le domaine du développement de la personne depuis 2004, notamment en EPS Chargé de cours à l'Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2015 - Application des TIC en EPS

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement universitaire, Autre
Mots-clés : apprentissage, éducation physique, outils numériques
14 h 52 (22 minutes)
Consulter
L’usage didactique de la tablette tactile en soutien au développement de la compétence « interagir dans divers contextes de pratique d’activités physiques » en éducation physique et à la santé.
BEAUSOLEIL, Hugo
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le programme de formation de l’école québécoise en éducation physique et à la santé (EPS) se caractérise principalement par le développement de trois compétences reliées entre elles : agir (C1) et interagir (C2) dans divers contextes de pratique d’activités physiques et adopter un mode vie sain et actif (C3). Par conséquent, contrairement aux croyances générales que la conception de l’EPS est de simplement faire « bouger » les élèves, cette dernière a la directive de développer des compétences. Ce mandat essentiel représente donc une tâche significative du rôle de l’enseignant, ce qui s’avère un défi de taille notamment dû aux nombreuses particularités spécifiques à l’EPS. Dès lors, on peut se poser la question à savoir si l’usage de la tablette tactile peut soutenir le développement de compétences en EPS et plus précisément de la compétence C2. Afin de répondre à cette interrogation, ce projet de recherche a privilégié une démarche d’étude de multicas avec la participation d’enseignants en EPS utilisant déjà la tablette tactile dans leurs cours. Ainsi, cette proposition de communication présentera et analysera des résultats du projet de thèse concernant la contribution de l’usage didactique de la tablette tactile visant le développement de la compétence C2.
Auteurs :
Hugo Beausoleil
Université de Montréal - Canada

Doctorant en Psychopédagogie à l’Université de Montréal. Enseignant en éducation physique et à la santé au collège Jean-Eudes de Montréal. Chargé de cours au département des Sciences de l’activité physique de l’UQAM. S’intéresse aux bienfaits de l’usage de la tablette tactile en éducation physique et à la santé. Anime des ateliers dans différentes institutions scolaires sur l’utilisation didactique de la tablette tactile en éducation physique et à la santé.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : compétences, éducation physique, Tablette tactile

Séance J407 : Symposium - Gestion de l'implantation du numérique : leadership, modèles et pratiques favorisant le développement de la compétence pédagonumérique

13 h 30 (20 minutes)
Consulter
Démarche scolaire visant à développer la compétence numérique et la participation sociale de jeunes adultes apprenants en misant sur la valorisation de cet enjeu sociocritique dans leur cheminement.
BOUCHER, Céline
Communication orale
Fait partie du symposium :
Aujourd’hui, avec l’environnement numérique faisant partie intégrante de la vie sociale, professionnelle et personnelle, toute la société se transforme. Toutefois, à l’heure actuelle, une fracture numérique (Vallenduc, G., 2012) est en voie de créer une nouvelle catégorie de citoyens : les analphabètes du numérique (Fisher, H. 2013). À l'éducation des apprenants dans les centres d'éducation des adultes, nombre d'entre eux sont encore plus à risque, notamment les adultes analphabètes, ceux issus de l'immigration ou qui présentent des difficultés d'apprentissage. Il apparaît donc essentiel de les accompagner afin d'éviter cette marginalisation. D'ailleurs, ces enjeux sociaux suscitent un intérêt croissant depuis les deux dernières décennies dans les écrits scientifiques, notamment les auteurs qui proposent une approche sociocritique du numérique en éducation (Collin S., Brotcorne P., Fluckiger C., Grassin J.-F., Guichon N., Muller C., Ntebutse J.-G. Ollivier C., Roland N., Schneider E., Soubrié T., 2016). Cependant, peu d'écrits s'intéressent aux pratiques professionnelles des enseignants des adultes susceptibles de vivre une fracture numérique. Cette communication vise donc à aborder, d'une part, une réflexion quant aux moyens de développer chez l'adulte les diverses composantes de la compétence numérique (MÉES, 2019). D'autre part, à repenser la posture et le rôle social de l’enseignant aux adultes.
Auteurs :
Céline Boucher
Centre d'éducations des adultes d'Outremont - Canada

Céline Boucher Ph.D est à la fois artiste interdisciplinaire et enseignante. Elle détient un Baccalauréat en éducation UQAR, une Maîtrise en art dramatique et un Doctorat en études et pratiques des arts UQAM. Elle a diffusé son travail artistique et séjourné en résidence de création tout aussi bien localement qu’à l’étranger. Depuis quelques années, elle enseigne le Français de base (présecondaire) et les Arts de la scène dans un Centre d’éducation des adultes auprès d’une clientèle multiethnique. En prenant appui sur son expérience artistique, elle veut susciter la créativité, la polyvalence et la curiosité auprès de ses élèves. Elle est membre du groupe de recherche LabInnov sur l’intégration et le développement des technologies dans l’enseignement aux adultes.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : apprenants, compétences transversales, action pédagogique
13 h 50 (20 minutes)
Consulter
Soutenir le développement de l’autodétermination des apprenants adultes présentant une déficience intellectuelle dans un contexte de classe numérique
GARAND-GAUTHIER, Marie-Ève
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le faible niveau de participation sociale et d’autodétermination des personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) en comparaison à leurs pairs sans DI (Lachapelle et al., 2005; Verdonschot et al., 2009; Wehmeyer & Metzler, 1995) expliquerait les efforts des services sociaux et du milieu scolaire visant à promouvoir la participation sociale et le développement de l’autodétermination chez cette population (Fédération québécoise des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (FQCRDITED), 2013; Ministère de l’Éducation du Québec, 1998; Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, 2019; Ministère de la Santé et des Services sociaux., 2001). Afin de pallier cet enjeu de taille et d'atteindre les objectifs du programme de formation, de nombreux défis se présentent pour l’enseignante titulaire d’un groupe d’étudiants adultes présentant une DI. Dans l’intention de répondre aux besoins diversifiés des élèves, la classe numérique s’est avérée être une avenue intéressante. Cet espace d’apprentissage individuel et collectif permet de créer des situations d’apprentissages signifiantes, favorisant le développement de leurs capacités d’autodétermination et donc favoriser leur participation sociale. Or, certains moyens et stratégies ont dû être mis en place afin d’assurer le succès de l’intégration de la technologie dans ce contexte éducatif particulier.
Auteurs :
Marie-Ève Garand-Gauthier
Centre d'éducations des adultes d'Outremont - Canada

Détentrice d'un baccalauréat en enseignement de l'univers social au secondaire de l'Université Laval et d'un DESS en adaptation scolaire et sociale à l'Université de Sherbrooke. Enseignante au secteur des adultes aux services de formation à l'intégration sociale (SFIS) et en alphabétisation depuis 2015 à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys à Montréal. Je m'intéresse à l'autodétermination des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et aux interventions favorisant des comportements autodéterminés qui peuvent être mis en place dans un contexte pédagogique. L'utilisation des TIC prend une grande place dans ma pratique professionnelle.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : Autodétermination, Participation sociale, classe numérique, Déficience intellectuelle
14 h 10 (21 minutes)
Consulter
Gérer la transformation numérique de l'école selon un modèle d'organisation apprenante
FRIGON, Nathalie; GRAVELLE, France; LAFRANCHISE, Nathalie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Nous assistons à la transformation numérique de la société qui nécessite le développement de nouvelles compétences (Dede, 2010). Au Québec, le plan d'action numérique (MÉES, 2018) vise à soutenir les établissements scolaires dans le développement de la compétence numérique des enseignants et des élèves (MÉES, 2019). Est-ce que cette implantation doit s'effectuer dans la continuité du modèle d'organisation scolaire actuel? Partant des études sur le sujet, de plus en plus de chercheurs, de décideurs et de praticiens proposent le modèle d'organisation apprenante pour guider une transformation systémique de l'école. Ce modèle ne semble pas encore fait l'objet d'une étude dans une perspective de transformation numérique de l'école. Cette communication vise donc à présenter le modèle d'organisation apprenante développé par Stoll et Kools (2017). Ce modèle servira de cadre conceptuel à une recherche-action appréciative (Cooperrider et Srivastva, 1987) qui sera réalisée durant l'année scolaire 2020-21 au sein d'un établissement scolaire québécois. Cette recherche vise à accompagner une équipe de direction dans la gestion de la transformation numérique de l’école selon ce modèle.
Auteurs :
Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Nathalie Lafranchise
Université du Québec à Montréal - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : transformation organisationnelle, transformation numérique, organisation apprenante
14 h 31 (15 minutes)
Consulter
Fin de la troisième séance (période de question)
GRAVELLE, France
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :
14 h 46 (15 minutes)
Consulter
Clôture du symposium et mot de la fin
GRAVELLE, France
Mot de la fin
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :

Séance J408 : Symposium - Rapport au savoir : les zones d’ombre et de lumière

13 h 30 (30 minutes)
Consulter
Le rapport « enchanté » à l’énigme : une dimension influente du rapport au savoir des enseignants sur le curriculum réel et caché ? Comparaison Suisse-Québec en sciences humaines et sociales
VINCENT, Valérie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication présente une recherche qui montre qu’à curriculum formel égal comme celui de la préhistoire, le curriculum réel et caché transmis dans la classe de trois enseignants du primaire genevois, varie plus nettement lorsqu’ils transmettent ce qui fait énigme pour eux dans les savoirs imposés (Vincent, 2017). Ce rapport à l’énigme met paradoxalement en lumière le rapport à l’ignorance des enseignants, complexifiant le rapport au savoir comme une part de leur l’habitus ou de leur « rapport ordinaire et enchanté au monde », au carrefour d’un rapport affectif et d’un rapport de pouvoir vis-à-vis du savoir et de ses énigmes (Bourdieu, 1986, 1980; Vincent, 2019b). L’influence de ce rapport à l’énigme est-elle aussi prégnante sur les pratiques dans d’autres cultures et systèmes éducatifs ? Varie-t-elle selon la discipline enseignée ? Quels sont ses impacts sur les rapports au(x) savoir(s) des élèves (Vincent & Maulini, 2017) ? Comment la réinvestir pour les formations à l’enseignement ? Dans une autre recherche, nous tenterons de répondre à ces questions, selon une approche qualitative, anthroplogique et sociologique des pratiques pédagogiques réelles en sciences humaines et sociales et des rapports au(x) savoir(s) et aux énigmes qui les conditionnent, dans deux classes québécoises du degré primaire (Vincent, 2019a).
Auteurs :
Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Habitus, curriculum réel et caché, rapport au savoir des enseignants et des élèves, rapport aux énigmes, pratiques pédagogiques en sciences humaines et sociales
14 h 00 (30 minutes)
Consulter
Quelle(s) méthodologie(s) pour attraper le rapport au savoir des sujets ? Une illustration dans l’enseignement universitaire francophone belge
BAILLET, Dorothée; GÉRARD, Claire
Communication orale
Fait partie du symposium :
Initialement proposée par Charlot, Bautier et Rochex (1992) pour approcher les difficultés d’apprentissage des élèves de milieux populaires en France, la notion de rapport au savoir a progressivement été mobilisée dans des recherches portant sur l’enseignement universitaire. Cette communication explore les enjeux méthodologiques d’un tel transfert. En effet, reconstruire la singularité d’un sujet au parcours scolaire long et différent du public initial représente un défi. Dans ce contexte, des méthodes de recueil de données inspirées du récit de vie (Burrick, 2010) semblent intéressantes car elles permettent d’accéder au sens que les sujets donnent aux expériences d’apprentissage qu’ils jugent significatives et à leur temporalité. Dans cette communication, les forces et faiblesses de ces choix méthodologiques seront illustrés à travers deux recherches. La première analyse le rapport aux savoirs d’étudiants primo-inscrits en psychologie et, en particulier, des difficultés que ces étudiants rencontrent face aux caractéristiques des savoirs enseignés à l’université (Baillet, 2017, 2019). La seconde tente de mettre en avant les profils des enseignants universitaires pratiquant la classe inversée en explorant les raisons et les possibles impacts des rapports aux savoirs et des identités professionnelles des enseignants face à leurs choix pédagogiques (Gérard, en cours).
Auteurs :
Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Claire Gérard
Université libre de Bruxelles - Belgique

Étudiante en maîtrise en Sciences de l'éducation, Claire Gérard réalise actuellement un mémoire dont les enjeux sont de saisir les raisons pour lesquelles les enseignants universitaires pratiquent la classe inversée.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : récit de vie, méthodologie, Rapport au savoir, Enseignement universitaire
14 h 30 (30 minutes)
Consulter
Synthèse et clôture
BEAUCHER, Chantale; BAILLET, Dorothée; VINCENT, Valérie; THERRIAULT, Geneviève
Mot de la fin
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Chantale Beaucher
Université de Sherbrooke - Canada

Professeure au département de pédagogie de l’Université de Sherbrooke, Chantale Beaucher est rattachée aux programmes d’enseignement professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au rapport au savoir des enseignants de formation professionnelle, ainsi qu’aux élèves à besoins particulier dans ce secteur de formation. L'utilisation des organisateurs graphiques en enseignement-apprentissage, en particulier la carte heuristique, retient également son attention. Elle est directrice de l'Observatoire de la formation professionnelle du Québec.

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Thèmes :

Séance J409 : Symposium - Débats, polémiques, politiques et recherches sur la maternelle 4 ans : quels constats en recherche?

13 h 30 (30 minutes)
Consulter
Une approche vygotskienne pour construire le programme de la maternelle 4 ans
MARINOVA, Krasimira
Communication orale
Fait partie du symposium :
Dans ses recherches théoriques, Vygotsky étudie le lien entre le développement de l’enfant et ses apprentissages. La pierre angulaire y est la relation entre les particularités psychiques propres à l’âge et la façon dont l’enfant apprend. Le type d’apprentissage à l’âge préscolaire est intermédiaire entre celui de la première enfance (apprentissage spontané) et celui de l’âge scolaire (apprentissage réactif). Vygotsky le qualifie comme « spontané-réactif ». Dans ce type d’apprentissage, l’enfant est capable d'apprendre dans la mesure où le programme du maitre devient son propre programme (Vygotsky, 1934). Notre communication présentera notamment les principales idées de Vygotsky relatives aux programmes d’éducation préscolaire et questionnera leurs incidences sur le programme de maternelle 4 ans. Dans un premier temps, des questions portant sur l’interdépendance des fonctions psychiques seront discutées : les périodes optimales des fonctions mentales et les gains développementaux, le rôle du langage comme médiateur de sens, ainsi que le jeu comme zone de développement le plus proche. Dans un deuxième temps, une réflexion sur le transfert de ces idées dans le programme de maternelle 4 ans et dans les pratiques éducatives sera proposée. Enfin, les avantages d’un programme pour la maternelle 4 ans conçu selon l’approche vygotskienne seront mis en évidence.
Auteurs :
Krasimira Marinova
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : éducation préscolaire, maternelle 4 ans, approche développementale
14 h 00 (30 minutes)
Consulter
Recommandations pour un parcours de qualité chez les enfants de 4 ans
BOILY, Manon; DESHAIES, Isabelle
Communication orale
Fait partie du symposium :
Dans sa politique sur la réussite éducative, le ministère place le parcours éducatif de l’enfant au centre de ses préoccupations (MEES, 2017). Les pratiques éducatives et pédagogiques de qualité sont identifiées comme stratégies pour l’atteinte optimale de son potentiel (MEES, 2018). La qualité étant le concept porteur de cette politique et la réussite éducative de l’enfant sa visée, cette communication présente les dimensions à prendre en compte pour offrir un parcours de qualité aux enfants de 4 ans (Japel et al., 2005; Harms et al., 2005; Bouchard et al., 2017). La qualité se mesurant à partir de l’expérience vécue par l’enfant (Drouin et al., 2004), cette communication met en parallèle les résultats de recherche portant sur deux approches utilisées dans les milieux éducatifs auprès de jeunes enfants : développementale et scolarisante et de l'influence qu'elles peuvent avoir sur leur expérience en termes de développement et de réussite éducative (Bernier et al., 2017; Larouche et al., 2015). Elle met l’accent sur les recherches en neuroscience traitant des pratiques éducatives et pédagogiques à considérer pour soutenir sa réussite éducative (Guerguen, 2014; Leong et Bodrova, 2009; Zelazo, 2013). Des recommandations entourant la maternelle 4 ans sont proposées (Bigras, 2019; Bigras et al, 2019).
Auteurs :
Manon Boily
Université du Québec à Montréal - Canada

Manon Boily, Ph. D. est directrice à l’unité de programme en petite enfance et professeure en gestion de l’éducation en petite enfance au Département d’éducation et pédagogie à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses recherches sont réalisées dans le milieu préscolaire auprès des enfants de 4 et 5 ans ainsi qu’en petite enfance (0-5 ans). Au préscolaire, elle y étudie notamment les mathématiques, le portfolio numérique ainsi que les pratiques enseignantes favorables à la réussite éducative. En petite enfance, elle s’attarde à la pratique réflexive des éducatrices et à leur développement professionnel.

Isabelle Deshaies
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Isabelle Deshaies a un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et une maîtrise en didactique des mathématiques au primaire. Après avoir enseigné pendant cinq ans, elle est devenue conseillère pédagogique disciplinaire au primaire, à la commission scolaire de la Riveraine. Entre-temps, elle a poursuivi ses études doctorales qu’elle a terminé en 2017. Son projet de recherche porte sur l’enseignement des prérequis essentiels en mathématiques au préscolaire et les neurosciences. Elle a d’ailleurs développé une intervention axée sur l’enseignement de l’inhibition en mathématiques au préscolaire. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur le dépistage et l’intervention au préscolaire selon le modèle de la réponse à l’intervention (RAI). Elle est présentement professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : maternelle 4 ans, approche développementale, réussite éducative, dimensions qualité, neuroscience
14 h 30 (30 minutes)
Consulter
La maternelle 4 ans : respecter l’humain dans son devenir dans un contexte de scolarisation précoce.
APRIL, Johanne; LANARIS, Catherine; PAQUETTE, Noémie
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’impact des inégalités sociales sur le parcours scolaire des enfants préoccupe depuis toujours les décideurs, les chercheurs et les acteurs de différents milieux. Ainsi, les politiques gouvernementales démontrent un réel désir de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CSE, 2016), en misant sur une approche inclusive dans le but de fournir à tous les enfants des chances égales à la réussite éducative (MEES, 2018). Dans ce contexte, la scolarisation précoce devient un moyen de pallier certains manques en implantant la maternelle 4 ans temps plein pour tous. En dépit de cette volonté d’inclusion, le dépistage précoce demeure toujours l’approche préconisée pour prévenir et compenser les possibles retards et manques perçus. Plusieurs questions se posent alors quant à la pertinence de cette mesure : cette scolarisation précoce permet-elle de respecter le développement unique de chaque enfant de même que ses besoins? Ou au contraire contribue-t-elle davantage à sa marginalisation? Notre communication mettra en évidence les différentes postures dans les regards des enseignantes sur le développement des enfants de 4 ans en mettant en dégageant les défis et les apports de la mise en place d’une approche inclusive.
Auteurs :
Johanne April
Université du Québec en Ouataouais - Canada

Johanne April, PhD. est professeure titulaire à l’Université du Québec en Outaouais, campus Saint-Jérôme. Elle s’intéresse aux pratiques des enseignantes à l’éducation préscolaire dans une perspective développementale.

Catherine Lanaris
Université du Québec en Outaouais - Canada

Catherine Lanaris, Ph.D. est professeure titulaire et chercheuse au département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec en Outaouais, campus de Saint-Jérôme. Elle enseigne au premier cycle des programmes en formation initiale des maîtres les cours de gestion de la classe et aux cycles supérieurs (maîtrise et doctorat) les cours de méthodologie de recherche qualitative et les séminaires de recherche. Elle est responsable du programme de doctorat en éducation. Ses récents travaux de recherche portent, entre autres, sur la mise en œuvre des pratiques inclusives favorisant la réussite éducative, la responsabilisation et l’autonomisation des élèves.

Noémie Paquette
Université du Québec en Outaouais - Canada

Noémie Paquette est psychoéducatrice et elle s'intéresse au développement socioémotionnel chez les jeunes enfants. Elle étudie présentement au doctorat en éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : éducation préscolaire, inclusion, réussite éducative

Séance J410 : Communications libres

13 h 30 (19 minutes)
Consulter
Organisation d’une formation en apprentissage hybride des enseignants
DUFOUR, Anne
Communication orale
En Belgique francophone, le Pacte pour un enseignement d’excellence a pour ambition de renforcer la qualité de l’enseignement pour tous les élèves. Dans cette optique, le code de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire balisant le tronc commun dans l’enseignement obligatoire a été définitivement approuvé en mai 2019. Le tronc commun va débuter en 2020-2021. Pour cette première étape de la mise en place du tronc commun, un référentiel des compétences initiales a été rédigé. Ce document balise, pour la première fois, les attendus de l’école maternelle accueillant les enfants de 3 ans à 5 ans. Depuis octobre 2019, une « Formation tronc commun – référentiel des compétences initiales » forme les 13 000 instituteurs·trices maternel·le·s et psychomotricien·ne·s de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’Institut de la formation en cours de carrière s’est associé au Centre de ressources pédagogiques pour proposer une partie de la formation à distance. Cette présentation va mettre plus particulièrement en lumière les phases à distance de cette formation : comment sont-elles articulées avec la journée en présentiel, quelles ont été les étapes de création des modules de cours sur une plateforme Moodle, quelles sont les activités proposées en ligne, comment se déroule cette formation, toujours en cours, et quels sont les avis des apprenant·e·s?
Auteurs :
Anne Dufour
Fédération Wallonie Bruxelles - Belgique

Licenciée en sciences mathématiques de l’UMons (Belgique), mon premier emploi m’a amené à découvrir les écoles de cours du soir. Après des expériences dans l’enseignement de plein exercice et une incursion dans le privé, j’ai consacré ma carrière à enseigner, à des adultes, les mathématiques en promotion sociale dans des formations qualifiantes et dans la section CESS (humanités générales). Avant de rejoindre l’équipe du Centre de ressources pédagogiques (CRP) du Ministère de la fédération Wallonie-Bruxelles, j’étais tutrice-rédactrice au sein de l’Enseignement à distance (EAD / E-learning). Actuellement, je participe à la mise en ligne, sur Moodle, de séquences d'enseignement. Ces séquences sont utilisées à distance dans le cadre d’un enseignement en e-learning soit par de jeunes apprenants scolarisés à la maison soit par des étudiants adultes dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : Moodle, , formation des enseignants, formation en ligne
13 h 49 (12 minutes)
Consulter
Usage du numérique dans l’accompagnement des professeurs bivalents (mathématiques-TICE) en année de stage
FOFANA, Abou
Communication orale
À partir du contexte d’utilisation de la plateforme technopédagogique développé par la section Mathématiques du Département des sciences et technologies de l’ENS d’Abidjan, à l’endroit des professeurs stagiaires de mathématiques et d’informatique des collèges et lycées, nous allons examiner la possibilité d’articuler les modélisations des usages telles qu’elles sont effectuées en sciences des technologies de l’information et de la communication et en sciences de l’éducation. Notre hypothèse est que, loin d’être incompatibles, les problématiques traversant ces modélisations qui examinent les usages renvoient toutes, dans le sillage de la pensée foucaldienne (Foucault, 1977/1994), à la question du pouvoir des dispositifs techniques en tant que cadres organisateurs du comportement humain et de la construction du sens (Dieuaide, 2011; Lévy, 1994; Meunier, 1999; Peeters et Charlier, 1999). Le protocole mis en œuvre combine une observation des pratiques via la plateforme, un questionnaire en ligne et des entretiens qualitatifs, auprès de deux publics : les professeurs encadreurs de l’ENS et les étudiants stagiaires, utilisateurs de cette plateforme. Il ressort de cette étude que les étudiants sont davantage acteurs de leurs apprentissages d’une part et d’autre part que cette expérience participe à l’éducation aux médias et à la gestion du numérique.
Auteurs :
Abou Fofana
Ecole normale supérieure d'Abidjan - Côte d'ivoire

Enseignant-chercheur au Département des Sciences de l'Education à l'ENS d'Abidjan. Ingénieur pédagogique multimédia. Maître de Comférences en Didactique des disciplines.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : accompagnement, Le numérique, pratiques
14 h 01 (20 minutes)
Consulter
Numérique et nouvelles compétences pour l’enseignement à l’université
ROUISSI, Soufiane
Communication orale
Le développement du numérique fait apparaître de manière cyclique de nouveaux objets technologiques dans une accélération qui est devenue la norme, pas toujours compatible avec le temps de la réflexion et du recul toujours nécessaires. Il en est ainsi depuis le début du XXIe siècle, à travers le déploiement des environnements numériques d’apprentissage (ENA), plateformes de formation à distance (LMS, Learning Management System), ou encore des MOOC, prenant pour toile de fond l’avènement d’outils du Web devenu participatif avec Wikipédia, WordPress ou YouTube pour en donner quelques exemples. Le développement considérable de toute une panoplie d’outils numériques mis à disposition offre certes des potentialités de mise en œuvre, mais ces dernières ne pas toujours constatées sur le terrain au-delà des discours et injonctions politiques. Entre le développement du numérique et celui de la massification – sur les effectifs mais aussi sur la diversité des publics et de leurs caractéristiques –, les questions ne manquent pas, particulièrement dans la mise en place de mesures d’accompagnement des enseignants pour les aider à développer de nouveaux usages pédagogiques en contexte numérique. Un retour d’expérience en matière d’ateliers menés récemment auprès d’enseignants-chercheurs dans plusieurs universités au Maroc sera présenté et mis en discussion.
Auteurs :
Soufiane Rouissi
Université Bordeaux Montaigne - France

Maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'Institut des Sciences de l'information et de la Communication (ISIC) à l'Université Bordeaux Montaigne. Chercheur en SIC appartenant au laboratoire de recherche MICA (EA 4426) et membre associé international au CRIFPE. Responsable du master dispositifs numériques éducatifs à l'Université Bordeaux Montaigne. Thème actuel de recherche : Dispositifs numériques et apprentissage en ligne. Mots clés associés : pédagogie numérique, learning analytics, plateforme de formation à distance, elearning, normes et standards du Web, culture technique, culture numérique, compétences informationnelle et communicationnelle, compétence numérique.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : Enseignement universitaire, formation des enseignants, compétence numérique, numérique éducatif
14 h 21 (28 minutes)
Consulter
Le soutien à l’autonomie et la motivation autodéterminée : quels sont leurs rôles dans la transition école-emploi et le bien-être psychologique d’adolescents et de jeunes adultes ayant un trouble développemental du langage?
DUBOIS, Pascale; GUAY, Frédéric; ST-PIERRE, Marie-Catherine
Communication orale
La théorie de l’autodétermination est encore peu explorée auprès des adolescents et des jeunes adultes présentant un trouble développemental du langage. Pourtant, les concepts qui s’y rattachent sont appelés à jouer un rôle important dans leur transition vers la vie adulte. Le premier objectif de cette présentation est de familiariser les participants à ce qu’est le soutien à l’autonomie et ce qu’est la motivation autodéterminée, ainsi qu’à leurs liens avec le développement optimal des jeunes sur les plans personnel, scolaire et professionnel. Par la suite, les résultats d’une étude doctorale seront présentés afin d’illustrer le rôle que peuvent jouer le soutien à l’autonomie et la motivation autodéterminée dans la transition école-emploi et le bien-être psychologique. Cette étude, réalisée auprès de jeunes adultes ayant un trouble développemental du langage et auprès d’élèves d’un parcours de formation axé sur l’emploi offert aux élèves québécois en grande difficulté scolaire, avait pour objectif de valider un modèle motivationnel de cette transition. Les participants pourront ainsi développer une compréhension globale du rôle de ces concepts et en quoi il s’agit d’atouts importants à soutenir afin d’accompagner ces jeunes vers l’atteinte de leur plein potentiel.
Auteurs :
Pascale Dubois
Université Laval - Canada

Orthophoniste et Étudiante doctorale à l’Université Laval, Pascale Dubois œuvre depuis les 10 dernières années auprès d’adolescents et de jeunes adultes présentant un trouble du langage, une dyslexie-dysorthographie ou un trouble d’apprentissage. Elle s’intéresse plus particulièrement à la réussite de la transition vers la vie adulte des jeunes adultes vivant des défis sur les plans langagiers et de la communication sous l'angle de la théorie de l'autodétermination. C’est à titre de citoyenne engagée qu’elle a collaboré 7 années au sein du Centre Oméga, un organisme œuvrant dans le domaine de la persévérance scolaire et qu’elle a récemment accepté un mandat d’administratrice au sein du Regroupement Langage Québec, un organisme visant à faire valoir les droits des personnes ayant un trouble développemental du langage.

Frédéric Guay
Université Laval - Canada

Marie-Catherine St-Pierre
Université Laval - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Trouble développemental du langage, Théorie de l'autodétermination, Transition école-emploi

Séance J412 : Communications libres

13 h 30 (23 minutes)
Consulter
RED.PT – un projet innovateur dans l’apprentissage de la langue à l’école primaire au Portugal
CARDOSO, Adriana; PEREIRA, Ricardo; GONÇALVES, Carolina
Communication orale
À présent, les nouvelles générations – les « natifs digitaux » – ont des compétences élevées en technologies de l’information et de la communication. Cependant, au Portugal, l’École a tendance à résister à la culture numérique, attribuant aux nouvelles technologies un rôle auxiliaire, sporadique ou même résiduel. En se concentrant sur ce thème, le projet RED.PT (Ressources éducatives numériques pour enseigner et apprendre le portugais au primaire), en cours à l’École supérieure d’éducation de Lisbonne, investit dans le développement de ressources éducatives numériques développées selon les directives méthodologiques suivantes : (i) le développement intégré des compétences linguistiques; (ii) la création de contextes significatifs, visant à la production et à la diffusion de différents genres textuels; (iii) l’apprentissage des règles du fonctionnement du langage par la découverte; (iv) la construction de chemins non linéaires; (v) l’utilisation de différentes langues des médias (texte, image, audio, vidéo); et (vi) les stratégies de « gamification ». Cette présentation a pour but de présenter deux ressources éducatives numériques développées dans le cadre de ce projet, qui visent : (i) le développement des compétences métaphonologiques des élèves autour de l’accent phonologique en portugais européen; (ii) le développement intégré des compétences de l’exploitation dans la recette culinaire textuelle.
Auteurs :
Adriana Cardoso
Instituto Politécnico de Lisboa; CLUL - Portugal

Professeure

Ricardo Pereira
Instituto Politécnico de Lisboa - Portugal

Professeur

Carolina Gonçalves
Instituto Politécnico de Lisboa; CICS.NOVA - FCSH - Portugal

Professeure Adjointe à l'École Supérieure d'Éducation, Institut Polytechnique de Lisbonne. Chercheure au Interdisciplinary Center of Social Studies (CICS.NOVA.FCSH NOVA). PhD en Sciences de l'Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : numérique, compétences linguistiques, portuguais
13 h 53 (19 minutes)
Consulter
Évaluation des thèses de doctorat en Afrique de l’Ouest : étude comparée des pratiques connexes à l’Université de Lomé (Togo) et à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin
AKOUETE HOUNSINOU, Florentine; TCHAGNAOU, Akimou
Communication orale
La fin des études doctorales est sanctionnée par une soutenance de thèse. Toutefois, il est noté des réserves sur la fiabilité de leur évaluation. La présente contribution a pour objectif de comparer les pratiques en cours en la matière dans les universités de Lomé au Togo et d’Abomey-Calavi au Bénin, afin de répertorier les insuffisances relatives à l’évaluation des thèses en vue de propositions d’approches de solutions. Le cadre d’étude est constitué par les deux universités précitées. Les docteurs et enseignants de rang magistral constituent la population cible. Un questionnaire et un guide d’entretien sont les instruments de collecte des données. Les principaux résultats révèlent que les pratiques relatives à l’évaluation des thèses de doctorat sont presque les mêmes dans les deux universités et qu’il manque une harmonisation des points de vue liés au processus. Une grille consensuelle d’évaluation des thèses, conçue de manière participative par les professeurs titulaires et les directeurs des écoles doctorales, a été proposée pour corriger les insuffisances relevées en vue d’une évaluation objective et satisfaisante.
Auteurs :
Florentine Akouete Hounsinou
Université d'Abomey-Calavi (UAC) - Bénin

M. Florentine AKOUETE-HOUNSINOU, chercheure-Enseignante (chargée de recherche) est titulaire d’un Ph.D. en Psychopédagogie, option technopédagogie de l’Université de Montréal (2012) et de deux Masters, en Utilisation des TIC pour l’Education et la Formation (UTICEF) Université Louis Pasteur de Strasbourg 1 (France, 2005) et en «Curriculum & Instruction» à Southern Illinois University (USA, 2000). Ayant acquis une expertise en formation des adultes et en formation à distance, elle s’est spécialisée dans la conception de modules de formation des adultes. Elle est coordonnatrice spéciale du Centre de Formation Professionnelle Continue et de Consultance (CFCC) de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) au Bénin. Elle concentre ses activités de recherche sur la formation des enseignants, l’intégration des TIC dans l’éducation, la formation professionnelle continue, le développement d’une éducation à la citoyenneté et les stratégies d’apprentissage. Elle est membre du ROCARE et du RIFEFF.

Akimou Tchagnaou
Enseignant - Togo

Togolais de nationalité, Dr Akimou TCHAGNAOU est titulaire d’un doctorat unique en Sciences de l’Éducation et de la Formation à l’Université de Lomé au Togo depuis le 10 novembre 2017. Il est Assistant de recherche au sein de l’Équipe de Recherche sur la Réussite Scolaire et Universitaire (ERSU) à l’Institut National des Sciences de l’Éducation (INSE). Titulaire aussi d’une maîtrise en Histoire, Dr Akimou TCHAGNAOU participe à des colloques internationaux et s’intéresse aux thématiques sur la formation des enseignants, l’élaboration des mémoires de recherche, l’évaluation en éducation, l’équité-genre, les politiques éducatives, etc. Il est aussi consultant en éducation aux chaînes de télévisions TVT, RTDS, TV2 et aux Radios Lomé, Pyramide FM, Taxi FM et KNTB FM. Consultant en politique, Dr TCHAGNAOU intervient aussi sur télévision New World Info. Il participe à des travaux de recherche dans le cadre du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : évaluation, étude comparée, doctorat
14 h 12 (37 minutes)
Consulter
Le portable et l’adolescent à l’école : naissance de la conscience digitalisée
PETIT, Christian
Communication orale
En croisant les regards psychanalytique, philosophique et des sciences de l'éducation, cette recherche pose la problématique de l'existence, chez l'adolescent, d'un rapport inédit de son psychisme avec le portable et des répercussions sur les représentations de l'identité à partir de ses quatre dimensions : réel, symbolique, imaginaire et du symptôme (Petit, 2019), ainsi que de la "polarité paradoxale de l'identité" (Petit, 2016). Désormais à portée de doigts (Serres, 2012), le portable est un prolongement technologique à sa faculté de conscience, que nous appelons "conscience digitalisée". La méthode retenue présente un corpus de 400 lycéens de terminale de l'île de La Réunion à partir d'un questionnaire semi-ouvert, d'entretiens menés auprès de l'équipe de direction de trois établissements qui ont accueilli la recherche ainsi que des équipes pédagogiques et d'enseignement. Le choix circonscrit à des élèves de terminale est lié à l'apport de la psychologie du développement qui précise que c'est partir de cette période que les adolescents acquièrent une plus grande autonomie de pensée et de réflexion critique par rapport à l'éducation parentale. Le traitement des données repose sur une analyse de contenu (Bardin, 1977) des représentations langagières. Les résultats confirment que le rapport privilégié que les adolescents tissent avec leur portable favorise le surgissement de la conscience digitalisée et active de manière inédite le processus de la polarité paradoxale de l'identité.
Auteurs :
Christian Petit
INSPÉ - Université de La Réunion - Réunion

Mes thèmes de recherche: L'identité avec 2 concepts inédits: la polarité paradoxale de l'identité (2019) et les quatre dimensions de l'identité Réel Symbolique, imaginaire et identité au symptôme (2016) Depuis 2017, je travaille le concept d'interculturalité critique avec Driss Alaoui (Publication ouvrage avec Annick Lenoir et D. Alaoui, Novembre 2019) Je développe actuellement un nouveau concept : le processus de dé-Référenciation Symbolique (Article soumis aux Éd. des Archives Contemporaines, 2020)

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : numérique, construire son identité, adolescence, représentations

15 h 10 à 16 h 40
Communications, ateliers et symposiums

Séance J501 : L'apprentissage à distance et l'affectif

15 h 10 (36 minutes)
Consulter
Soutenir l’apprentissage à distance – Composer avec l’affectif
PETIT, Benoît; BRICAULT, Mélissa
Communication orale
La distanciation physique à laquelle toute la société est confrontée actuellement amène de grands défis. En éducation, tout le monde apprend très rapidement à gérer des rencontres à distance, à prendre contact avec les collègues, les familles, les jeunes. On cherche à les soutenir : de simplement garder une forme d’équilibre jusqu’à poursuivre des apprentissages, les maintenir ou préserver une certaine activité cognitive. Tout cela fait émerger une panoplie d’expressions affectives avec lesquelles il n’est pas toujours simple de composer. Dans un premier temps, cet atelier vise à exposer des pistes théoriques et pratiques qui peuvent éclairer nos actions en contexte de changement. On cherchera à en dégager des principes directeurs. Par la suite, les participants seront mis à contribution pour explorer des initiatives à mettre en œuvre afin de soutenir tout le réseau éducatif (des décideurs aux élèves).
Auteurs :
Benoît Petit
RÉCIT - Canada

Benoit Petit est conseiller pédagogique au sein du RÉCIT. Il œuvre aux services nationaux pour les gestionnaires scolaires et dans le domaine du développement de la personne. Collaboration et créativité sont ses principaux moteurs d’innovation pédagogique où le numérique se met au service de l’apprenant. Il propose une réflexion éthique sur les usages à l’ère du numérique : citoyenneté, médias sociaux, mobilité, vie privée, droit d’auteur, ressources éducatives libres et leadership.

Mélissa Bricault
Commission scolaire de la Seigneurie-des-Milles-Iles - Canada

Conseillère pédagogique, M. Éd., RÉCIT CSSMI | Innovation pédagonumérique | Citoyenneté à l'ère du numérique Mélissa Bricault accompagne les intervenants de l'Éducation dans la mise en place de pratiques novatrices favorisant une gestion et une mobilisation éthique et pédagogique du numérique pour l'enseignement et l'apprentissage. Les valeurs de bienveillance, de collaboration et de rigueur animent sa vision et orientent ses actions pour le développement d’une réelle culture collaborative.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J502 : Intégrer Mozaïk-Portail dans votre pratique professionnelle

15 h 10 (59 minutes)
Consulter
Intégrer Mozaïk-Portail dans votre pratique professionnelle
TREMBLAY, Nathalie
Atelier commercial
Atelier de mains sur les touches permettant aux enseignants, aux intervenants et aux directions d’intégrer Mozaïk-Portail dans leur pratique professionnelle quotidienne. 1) Présenter des cas types en utilisant des résultats et la veille active; 2) Selon le métier, voir comment intégrer les informations fournies par la veille active dans ses tâches quotidienne; 3) Permettre aux participants de saisir des informations dans le Suivi des observations et interventions (SOI); 4) Permettre aux participants la saisie des résultats d'élèves et identification de l’impact sur la veille active en temps réel; et 5) Permettre aux participants la saisie des interventions ou des observations en lien avec les résultats de l’analyse de la veille active.
Auteurs :
Nathalie Tremblay
GRICS - Canada

À la Grics depuis plus de 30 ans, de la conception, en passant par l'implantation et le soutien de produit m'a permis d'acquérir une grande expertise de différents domaines d'affaires dans le secteur de l'éducation et un expérience riche des besoins du réseau des CS notamment auprès des enseignants. Gestionnaire de produits ayant la responsabilité du portefeuille de la gestion scolaire dont le dernier né est Mozaïk-Portail

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J503 : Administration scolaire et numérique

15 h 10 (50 minutes)
Consulter
L’utilité des données pour faciliter la gestion des ressources numériques
GRÉGOIRE, Isabelle
Atelier commercial
L’accessibilité aux technologies numériques et le développement de pratiques pédagogiques innovantes amènent les enseignants et enseignantes à utiliser un nombre grandissant de ressources numériques de plus en plus diversifiées. Comment concilier les besoins spécifiques de chaque enseignant ou enseignante et leur autonomie professionnelle avec une allocation optimale des budgets? Voilà tout un défi! Il est bien sûr possible de réaliser des sondages internes ou de prévoir des réunions pour évaluer les besoins de son équipe en matière de ressources numériques. Mais si des données étaient disponibles en temps réel et en quelques clics?
Auteurs :
Isabelle Grégoire
Classo - Canada

Après avoir consacré plusieurs années à la production documentaire et de contenus numériques, Isabelle fonde Classo en 2017. Fille de deux enseignants et mère de deux garçons de 11 et 7 ans, elle a toujours accordé une grande valeur à l’éducation. Avec Classo, elle souhaite mettre son expérience et son énergie au service des écoles afin de soutenir une mise en œuvre du numérique qui soit au bénéfice de la réussite scolaire. Créative, rigoureuse, leader et engagée, elle détient un baccalauréat en Communications de l'Université Concordia ainsi qu'un DESS en gestion d'organismes culturels de HEC Montréal.

Public cible : conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J504 : Mes contenus de cours passent en mode numérique

15 h 10 (45 minutes)
Consulter
Mes contenus de cours passent en mode numérique
PELCHAT, Maxime
Communication orale
Avec la diversité des outils numériques à notre portée, le partage bidirectionnel de documents entre l’enseignant et l’élève est devenu monnaie courante. Exercices, devoirs, ressources... à tous les niveaux, on apprécie la rapidité et l’efficacité des différentes plateformes de partage. Mais au-delà du contenant, est-ce que le contenu partagé exploite toujours au maximum les possibilités du numérique? Cet atelier se veut une occasion d’explorer les langages augmentés et le langage graphique dans une perspective pédagogique. Utilisés un peu partout dans les médias, les icônes, les hyperliens et les schémas peuvent aussi être mis au service de l’apprentissage, reliant ainsi plusieurs des dimensions présentées dans le Cadre de référence de la compétence numérique (MEES, 2019).
Auteurs :
Maxime Pelchat
CADRE21 - Canada

Oeuvrant en éducation depuis une quinzaine d’année, Maxime a enseigné l’univers social au secondaire dans la région de Québec. Spécialisé à propos des enjeux du monde contemporain et passionné de culture populaire, il s’intéresse de près au numérique et à ses impacts, autant dans l’espace scolaire que dans la société en général. Les médias sociaux sont devenus un outil incontournable pour contribuer à son développement professionnel. Il s’est d’ailleurs formé pour agir en tant que gestionnaire de communautés, contribuant ainsi au rayonnement de son école, mais aussi à d’autres initiatives innovantes en éducation, dont les CréaCamp avec l’École branchée, sa page Facebook Ed Café avec Pierre-Olivier Cloutier et son rôle au sein du C.A. de l'AQUOPS. C’est grâce à ce riche réseau qu’il s’est joint à l’équipe du CADRE21 en 2017. À titre de stratège numérique, il contribue au rayonnement du développement professionnel en éducation francophone.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J505 : Classcraft – La gestion de classe ludifiée

15 h 10 (46 minutes)
Consulter
Classcraft – La gestion de classe ludifiée
YOUNG, Shawn
Communication orale
Dans cet atelier, nous explorerons les meilleures pratiques en gestion de classe, basée sur les fondements de la gestion du comportement par l’intervention positive dans le contexte de la réponse à l’intervention. Des stratégies efficaces, basées sur une approche motivationnelle, pourront être mises en application par les enseignants.
Auteurs :
Shawn Young
Classcraft - Canada

Shawn Young est le co-fondateur et PDG de Classcraft, le système de gestion de la motivation pour les écoles. Depuis son lancement, Classcraft a acquis une force incroyable auprès des éducateurs du monde entier, en fournissant des outils pour la ludification de l'enseignement. Shawn Young a enseigné la physique en 5e secondaire pendant 9 ans, il possède un baccalauréat en physique et une maîtrise en éducation de l’Université de Sherbrooke. Shawn Young est aussi un développeur web chevronné. Enfin, il est conseillé scientifique en éducation pour l'UNESCO, conseillé pour New Jersey Future Ready Schools, conseillé pour SETDA, vice-président de l'association Edteq, et ambassadeur de la faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke. Shawn Young s'intéresse à la façon dont nous pouvons créer une communauté dans la classe et à la manière dont des principes ludiques peuvent aider à enseigner à tout l'enfant.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J506 : Communications libres

15 h 10 (15 minutes)
Consulter
Implantation de la classe inversée en biologie au collégial : perspectives des étudiants et des enseignants
GRUSLIN, Edith; ROY, Normand; POELLHUBER, Bruno
Brève communication orale
La classe inversée permet de combiner les bienfaits de l’apprentissage actif centré sur l’étudiant à ceux d’un apprentissage plus transmissif via l’utilisation d’outils médiatisés hors de la classe, mais reste un changement de pratique complexe à instaurer. La présente étude vise à comprendre comment est vécue la classe inversée par les enseignants et les étudiants, dans le contexte d’une première implantation de la classe inversée dans un cours de biologie humaine au collégial. Une série de quatre entrevues individuelles a été menée auprès de quatre enseignants afin de mieux comprendre le vécu de ceux-ci dans le contexte d’une transformation des pratiques enseignantes. Un questionnaire (n=137) et des entrevues auprès de six de leurs étudiants ont permis de mieux comprendre les liens entre la satisfaction, la motivation et l’engagement. Ces résultats ont été présentés aux enseignants, les soutenant ainsi dans leur réflexion face à d’éventuels ajustements à apporter au dispositif. Les résultats de la recherche mettent en lumière les avantages et les défis associés au dispositif mis en place dans un cours de biologie humaine. Des pistes sur les conditions facilitantes et les aspects critiques à considérer seront présentées pour orienter une transformation de pratique vers la classe inversée.
Auteurs :
Edith Gruslin
Collège Ahuntsic/Université de Montréal - Canada

Normand Roy
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l'Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (réalité virtuelle, jeux vidéo, etc.) . Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques, et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.

Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : motivation, classe inversée, perceptions, collégial
15 h 25 (32 minutes)
Consulter
Un concept infopédagogique innovant pour soutenir la motivation des étudiants autochtones dans leurs études universitaires : au-delà des Serious Games
POULIOT, Eve; ROCHELEAU, Johanne
Communication orale
Dans le cadre de deux programmes en relation d’aide destinés à des étudiants des Premières Nations à l’UQAC, une formule pédagogique a été développée afin de répondre aux besoins des étudiants, tout en favorisant leur réussite et leur persévérance scolaires. Cette formule offerte en ligne ou selon un modèle hybride, alternant des cours en classe et des cours en ligne, s’inscrit dans une approche de cognition située, qui situe les connaissances dans des lieux virtuels. Pour ce faire, une métaphore (l’Avenue des Pulsions) a été développée afin de renforcer des liens et de rendre les contenus intéressants, vivants et plus faciles à mémoriser. Elle regroupe plusieurs études de cas impliquant des personnages qui se côtoient sur l’Avenue des Pulsions. Les contenus sont ainsi amenés de manière dynamique et attrayante, selon une approche d’« Edutainment ». Une fois les notions de base acquises, les étudiants sont invités à collaborer pour venir en aide au personnage du cas présenté dans chacun des cours. Ils doivent préalablement avoir réfléchi individuellement à la résolution du problème qui leur est présenté, pour ensuite mettre leurs conclusions en commun. Cette communication propose de présenter cette formule pédagogique innovante, qui semble particulièrement prometteuse afin de soutenir la motivation des étudiants autochtones dans leurs études universitaires.
Auteurs :
Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Johanne Rocheleau
@pte formation - Canada

Johanne Rocheleau œuvre en enseignement supérieur depuis 30 ans, tant dans l’enseignement, la recherche que la gestion de projets pédagogiques numériques. Titulaire d’un doctorat de 3e cycle en Éducation, spécialisée en technologie éducative et en ergonomie cognitive des interfaces d’apprentissage, elle a réalisé de nombreux projets de formation à distance pour des programmes collégiaux et universitaires, notamment pour des clientèles autochtones, en français et en anglais.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : formation à distance, Enseignement supérieur, formation en ligne, Enseignement hybride, Premières Nations
15 h 57 (25 minutes)
Consulter
La violence physique à l’école secondaire : point de vue des intervenants scolaires sur l’implication parentale
BÉRUBÉ, Alicia Sophie; POULIOT, Eve
Communication orale
Cette recherche qualitative réalisée auprès de huit intervenants scolaires a permis de décrire leur point de vue sur l’implication parentale et les facteurs qui y sont associés en contexte de violence physique en milieu scolaire. Les résultats soulignent que les intervenants interrogés estiment que les mesures disciplinaires mises en place par le milieu scolaire, notamment la suspension, peuvent influencer le taux de récidive des actes de violence physique. Ainsi, l’utilisation de mesures qui privilégient la prise de conscience de l’acte posé peut influencer le comportement futur du jeune. De plus, les résultats soulignent l’importance d’un soutien parental en contexte de violence physique, les parents étant des acteurs centraux dans la résolution du phénomène. L’analyse des résultats, à partir de la typologie de l’implication parentale d’Epstein (1992) et du modèle bioécologique de Bronfenbrenner (1979), a permis de mettre en lumière l’influence des différents systèmes entourant le jeune ainsi que des diverses pratiques de participation parentale. Cette étude propose finalement des pistes afin de mieux soutenir les parents dont l’adolescent a commis un acte de violence physique en milieu scolaire. Elle réitère également la nécessité de s’attarder au vécu de ces parents afin de comprendre leurs besoins et de mieux les accompagner.
Auteurs :
Alicia Sophie Bérubé
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Alicia Sophie Bérubé est bachelière en psychologie et maître en travail social. Depuis 2019, elle est travailleuse sociale au CIUSSS de la Capitale-Nationale auprès de personnes présentant un diagnostic de déficience intellectuelle ou de trouble du spectre de l’autisme. Madame Bérubé a obtenu la bourse de persévérance aux cycles supérieurs à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en raison de l’excellence de son dossier universitaire et de sa persévérance scolaire. Elle a aussi été conférencière invitée dans le cadre de séminaires de maîtrise à l’UQAC. Elle s’intéresse en particulier à la violence scolaire ainsi qu’à l’implication des parents dans ce phénomène

Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : vivre ensemble, Violence scolaire, violence physique, école secondaire, intervention
16 h 22 (22 minutes)
Consulter
La formation des enseignants nouvellement recrutés à l’université : le cas des enseignants de FSHS de l’université de Bejaia -Algérie.
BESSAI, Rachid; DJADDA, Mahmoud
Brève communication orale
Notre communication rend compte des résultats d’une étude menée auprès des enseignants nouvellement recrutés à l’Université de Bejaia. Notre objectif est de montrer l’impact de la formation reçue par ces enseignants sur l’exercice de leur fonction. Aujourd’hui, le recours au numérique dans l’apprentissage que ce soit dans le contexte pédagogique ou dans le contexte professionnel est devenu un élément non négligeable dans le processus de formation des enseignants universitaires qui sont d’ailleurs confrontés à plusieurs difficultés. Nous souhaiterions dans le cadre de cette étude nous interroger sur la qualité de la formation que reçoivent ces enseignants durant leur période de stagiairisation: cette formation est-elle suffisante pour l’exercice du métier d’enseignement? Le contenu de la formation est-il adapté aux nouvelles exigences d’apprentissage (le numérique)? Nous tenterons d’apporter des éléments de réponse à travers une enquête réalisée auprès de 20 enseignants débutants (disciplines: sciences sociales) et ayants bénéficié d’une formation initiale. Ces enseignants (toujours en activité) ont bénéficié d’une période d’essaie de 12 mois (formation en post-embauche en technologie de l’information et de la communication « TIC », en didactique et en psychopédagogie). Au terme de cette formation et après évaluation, l’enseignant passera de statut « stagiaire » au statut « titulaire».
Auteurs :
Rachid Bessai
université A. Mira - Bejaia / Algérie - Algérie

Dr. BESSAI Rachid, maître de conférences en sociologie de l’éducation et enseignant chercheur à l’université de Bejaia-Algérie. Il s’intéresse au rapport famille-école, à l’éducation inclusive et à la formation continue des enseignants. Auteur de plusieurs articles et participation dans différentes manifestations scientifiques en Algérie et à l’étranger.

Mahmoud Djadda
université A. Mira de Bejaia-Algérie - Algérie

Dr. DJADDA Mahmoud, maître de conférences en sociologie rurale et enseignant chercheur à l’université de Bejaia-Algérie. Il travail sur les pratiques sociales éducatives en Kabylie. Auteur d’un article intitulé: socialisation des enfants des familles déplacées dans les milieux urbains.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : compétences enseignantes, numérique, apprentissage, , formation des enseignants

Séance J507 : Communications libres

15 h 10 (30 minutes)
Consulter
La possible influence des variables sociales sur la perception des enseignants à l’égard des difficultés d’apprentissage en mathématiques : qu’en disent les intervenants en éducation?
RAJOTTE, Thomas; BOIVIN, Émilie
Communication orale
De récentes recherches ont permis d’établir que les difficultés des élèves en mathématiques ne découlent pas exclusivement des capacités cognitives des élèves du primaire ou de l’efficacité des pratiques pédagogiques. En effet, l’influence des variables sociales sur la perception des professionnels de l’éducation est de plus en plus documentée. Cette diversité de facteurs (niveau socioéconomique, scolarité des parents, statut d’immigrant, etc.) contribue à altérer l’interprétation des professionnels issus du milieu de l’éducation concernant les difficultés des élèves en mathématiques. Dans le but de recueillir des informations concernant l’interprétation des difficultés en mathématiques des élèves HDAA (élèves handicapés ou ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage) ainsi qu’afin de décrire le contexte à l’intérieur duquel les différents codes d’identification des élèves HDAA sont attribués, quinze entrevues semi-dirigées ont été réalisées. Les entretiens ont eu lieu auprès des enseignants titulaires d’une classe du primaire, d’orthopédagogues et de conseillers pédagogiques. Afin d’analyser les données issues du projet, une analyse phénoménologique des propos issus des intervenants en éducation a été réalisée. Ces analyses ont permis de dégager différentes variables sociales qui influent sur le dépistage, l’interprétation et les interventions de professionnels de l’éducation à l’égard d’élèves ayant des difficultés en mathématiques.
Auteurs :
Thomas Rajotte
Université du Québec à Rimouski - CRIFPE - Canada

Thomas Rajotte est professeur à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il possède une maîtrise en éducation de l’Université du Québec à Rimouski ainsi qu’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal. En tant que chercheur en didactique des mathématiques, il est associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et au Groupe d’étude sur l’enseignement des mathématiques en adaptation scolaire (GEMAS). Ses intérêts de recherche porte sur la résolution de problèmes mathématiques, l’interprétation des difficultés d’apprentissage en mathématiques ainsi que sur la pédagogie par le jeu.

Émilie Boivin
Université du Québec à Rimouski - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Résolution de problèmes, mathématiques, difficultés d'apprentisage, variables sociales, enseignants du primaire
15 h 40 (29 minutes)
Consulter
L’insertion professionnelle des enseignants au travers des multiples aspects de la socialisation au travail : un outil pour les appréhender
COPPE, Thibault; RAEMDONCK, Isabel; MÄRZ, Virginie; PARMENTIER, Michaël; BROUHIER, Quentin; COLOGNESI, Stéphane
Communication orale
Les questions relatives à l’insertion professionnelle des enseignants novices font l’objet de nombreuses études et restent une préoccupation majeure des chercheurs en éducation (Martineau et Mukamurera, 2012). Nombre de ces travaux s’intéressent aux premiers pas dans le métier, relativement aux défis auxquels est confronté l’enseignant en classe. Néanmoins, au-delà du « faire la classe », d’autres aspects inhérents au métier interviennent : les aspects relationnels et organisationnels (Mukamurera, Lakhal et Tardif, 2019). L’enjeu est de pouvoir prendre en compte ces différents aspects pour pouvoir soutenir et comprendre l’insertion professionnelle dans son ensemble. La visée de notre contribution est de présenter une échelle de mesure développée pour considérer et interroger conjointement lesdits aspects de l’insertion professionnelle des enseignants. 1300 enseignants de tous niveaux ont été sollicités via un questionnaire pour valider l’outil. Les analyses factorielles font émerger quatre dimensions : la socialisation aux tâches, la socialisation au groupe de travail, la socialisation au climat micropolitique et la socialisation à l’organisation. Les analyses de validité mettent en évidence de fortes relations entre ces quatre dimensions et, notamment, le sentiment d’efficacité personnelle, la satisfaction au travail et l’engagement organisationnel. Dans notre contribution, nous présenterons les cadres théoriques mobilisés pour construire l’échelle, l’outil en question, et les principaux résultats.
Auteurs :
Thibault Coppe
Université catholique de Louvain - Belgique

Depuis octobre 2018, Thibault Coppe réalise un doctorat en Sciences de l'éducation (FNRS/FRESH) à l'UCLouvain au sein d'IACCHOS (institut d'analyse du changement dans l'histoire et les sociétés contemporaines). Ses recherches participent aux réflexions du groupe interdisciplinaire de recherche sur la socialisation, l'éducation et la formation (GIRSEF). Il travaille actuellement sur la socialisation des enseignants au sein de leur établissement scolaire. Ses axes méthodologiques sont tant qualitatifs que quantitatifs avec un intérêt particulier pour l'analyse des réseaux sociaux et les approches centrées sur les personnes.

Isabel Raemdonck
Uclouvain - Belgique

Isabel Raemdonck a obtenu son diplôme de maîtrise à l'Université de Gand en 1998 et un doctorat à l'Université de Gand en Belgique en 2006. Le sujet de sa thèse porte sur l'autorégulation dans les processus d'apprentissage et de gestion de carrière des employés peu qualifiés. De 2006 à 2010, elle a été professeur assistant au 'Corporate Learning’ à l'Université de Leiden aux Pays-Bas. Depuis 2010, elle est professeur agrégé en ‘Apprentissage et formation des adultes’ à l'Université catholique de Louvain en Belgique. Elle est l'éditeur associé de la série d’ouvrages EARLI ‘New Perspectives on Learning and Instruction’. Ses intérêts de recherche actuels portent sur l'apprentissage en milieu de travail, l'apprentissage autorégulé, la motivation dans les processus d'apprentissage des adultes, le transfert de la formation, l'employabilité et le vieillissement au travail.

Virginie März
UCLouvain - Belgique

Michaël Parmentier
UCLouvain - Belgique

Michaël est actuellement doctorant et chercheur à l'UCLouvain. Il réalise sa thèse de doctorat sur les processus émotionnels à l’œuvre lors de transitions éducatives et professionnelles. Plus spécifiquement, il s'intéresse aux aspects d'anticipation émotionnelle et à leur impact sur les comportements liées au développement de carrière

Quentin Brouhier
UCLouvain - Belgique

Stéphane Colognesi
Université catholique de Louvain - Belgique

Professeur, Université catholique de Louvain, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, IPSY

Thèmes : L’insertion dans la profession
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : Insertion professionnelle, socialisation au travail, échelle de mesure
16 h 09 (35 minutes)
Consulter
La réflexivité pour mieux comprendre les contextes éducationnels dans lesquels nous enseignons et se positionner comme nouvelle professionnelle en didactique de l’histoire
CÔTÉ, Emmy
Communication orale
L’enseignement de l’histoire est source de polémiques fréquentes notamment par ses ramifications éthico-politiques inévitables (Rüsen, 2004) et souvent antagonistes entre les différentes factions politiques et communautés culturelles du Québec. Dans le contexte de la formation universitaire des futurs maîtres, les questions « à quoi sert l’histoire? », « quels contenus devons-nous enseigner? », « quelle place offrons-nous à l’éducation à la citoyenneté? » et « quelles méthodes d’enseignement de l’histoire devons-nous privilégier? » peuvent être difficiles à négocier. Nous présenterons les conclusions d’une enquête autoréflexive menée par une étudiante au doctorat en éducation à l’Université McGill et chargée de cours en didactique de l’histoire au secondaire dans deux universités québécoises, l’une francophone (Université de Sherbrooke) et l’autre anglophone (Université McGill). La pratique réflexive s’échelonnant sur deux sessions a été mise de l’avant afin de comparer les objectifs d’apprentissage et méthodes privilégiés dans la formation des enseignants en didactique de l’histoire au sein de ces deux universités. Il est apparu que les conceptions épistémologiques et didactiques de ces institutions différaient amplement, influençant les pratiques envisagées par les étudiants. L’approche réflexive liée à nos identités a permis de cibler nos propres inconforts et de nous positionner comme nouvelle professionnelle.
Auteurs :
Emmy Côté
McGill University - Canada

Emmy Côté est doctorante en éducation à l’Université McGill. Ses travaux portent plus spécifiquement sur l’enseignement de l’histoire à l’université et l’utilisation du musée pour renforcer les savoirs, savoir-faire et savoir-être des étudiants inscrits dans un programme d’histoire. Elle possède également une maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke. Depuis 2019, elle offre des charges de cours en didactique de l’histoire au primaire et au secondaire à l’Université McGill et à l’Université de Sherbrooke. Elle a aussi travaillé dans les musées d’histoire comme chargée de projets et de consultante en éducation. Sa formation académique et ses expériences professionnelles abordant trois champs disciplinaires, l’histoire, l’éducation et la muséologie, lui permettent d’établir une myriade de connections entre l’enseignement et l’apprentissage de l’histoire dans les milieux formels et non-formels, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, et de reconnaître l’impact des identités sur la construction de sens en histoire.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège, Enseignement universitaire
Mots-clés : reflexivité, croyances épistémologiques, Enseignement universitaire, didactique de l'histoire

Séance J508 : Communications libres

15 h 10 (13 minutes)
Consulter
Stimuler la créativité des étudiants en privilégiant la communication sur un réseau social
SKAKUNOVA, Victoria
Communication orale
L’utilisation du potentiel éducatif des réseaux sociaux devient de plus en plus populaire dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères. Après avoir formé des groupes d’étudiants sur un réseau social « Vkontakte » (le plus populaire en Fédération de Russie) pour les aider à perfectionner leurs compétences communicatives en langue anglaise (niveau B1+, B2), nous avons commencé à prêter attention à la manifestation de la créativité dans la présentation du matériel éducatif par les étudiants. Cela nous a incités à étudier ce sujet plus profondément. La recherche en question a été réalisée auprès des étudiants de la 1re et de la 2e année d’études de la formation non linguistique à l’Université d’État de Moscou. Nous avons interrogé 52 étudiants grâce à une enquête en ligne qui visait à mieux comprendre leur motivation à être originaux en communiquant en ligne, leurs moyens (artistiques, linguistiques, stylistiques, etc.) pour s’exprimer, leur perception d’eux-mêmes dans l’espace numérique. Ces résultats ont permis de mieux comprendre ce qui peut stimuler la créativité des étudiants dans la communication éducative numérique et proposer quelques pistes pour organiser le travail de l’enseignant de langues étrangères dans cette direction.
Auteurs :
Victoria Skakunova
Université d'État de Moscou - Russie, fédération de

Enseignante d'anglais et de français à l'Université d'Etat de Moscou; participante des conférences internationales sur l'intégration de nouvelles technologies en éducation, en particulier en l'apprentissage et enseignement des langues étrangères; créatrice des cours à distance sur les plateformes électroniques pour des Masters en Education en termes des conférences universitaires.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : réseaux sociaux, apprentissage d’anglais, écriture créative, enseignement des langues étrangères, éducative numérique
15 h 23 (23 minutes)
Consulter
La réflexivité au cœur de la formation des formateurs au Maroc
GHAZI, Zakaria
Communication orale
Repenser la formation des enseignants est au cœur du chantier de réforme du système de l’éducation et de la formation au Maroc. L’importance d’une didactique professionnelle contextualisée est alors indubitable, attendu que l’évaluation des apprentissages ne peut être efficiente sans une analyse concomitante de la pratique des acteurs. Ces derniers sont amenés à conjuguer deux postures différentes, mais complémentaires : la construction d’un savoir transposé en tant que praticien réflexif, et la formalisation du contenu et son transfert en tant que professionnel. De nombreuses appellations renvoient au même champ conceptuel : la pratique réflexive, la compétence réflexive, « critical thinking »… Former un enseignant, un praticien réflexif, c’est rendre méthodique un processus naturel chez l’Homme, celui de (re)penser sa propre pratique. La pratique réflexive est donc source de sens. Elle permet de développer ses gestes professionnels et d’éclairer son rapport au Savoir. Dans l’espace de cette communication, nous nous arrêterons sur quelques problématiques posées par la formation des enseignants au Maroc. Nous nous poserons trois questions fondamentales : pourquoi former les étudiants, et les futurs enseignants, à réfléchir? La réflexion chez l’homme, n’est-elle pas aussi naturelle que la respiration? Comment conjuguer les identités de l’étudiant et du professionnel?
Auteurs :
Zakaria Ghazi
Université Sultan Moulay Slimane - Maroc

Professeur de l'enseignement supérieur assistant à l’École Supérieure de l’Éducation et de la Formation de l'Université Sultan Moulay Slimane de Béni Mellal, Maroc.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : Pratique réflexive, , formation des enseignants, Rapport au savoir
15 h 46 (5 minutes)
Consulter
Formation de l’enseignant associé à des stages supervisés : un enjeu politique, pédagogique et professionnel
VEDOVATTO, Dijnane; SOUZA NETO, Samuel; BORGES, Cecilia
Brève communication orale
Au Brésil, il existe un débat intense sur la formation des enseignants, surtout concernant les stages supervisés, le partenariat entre l’université et l’école et l’accompagnement des stagiaires dans les écoles. Cependant, la question la plus frappante est la formation et le rôle de l’enseignant associé. Face à cette question, un stage de recherche a été effectué à l’Université de Montréal au Centre de formation initiale des maîtres (CFIM) en éducation physique afin d’examiner le déroulement de ce processus. L’objectif de cette étude était de comprendre le travail développé par le CFIM en relation avec l’enseignant associé. Il s’agit d’une étude de cas dans laquelle les documents ont été liés à l’orientation et au développement du stage supervisé, à un entretien avec le coordinateur du CFIM et à une analyse de contenu. Parmi les résultats de la recherche, citons : (1) le Centre de formation initiale des maîtres dispose d’une structure de formation qui reconnaît l’enseignant associé en tant que formateur; (2) les 12 compétences requises dans le processus de formation contribuent à ce que les différents agents aient des objectifs communs; (3) il existe un travail conjoint université-commission scolaire-école pour la formation de l’enseignant associé.
Auteurs :
Dijnane Vedovatto
UFSCar - Brésil

Professeur - Université Fédérale de São Carlos - UFSCar

Samuel Souza Neto
Universidade Estadual Paulista Julio de Mesquita Filho (UNESP) - Brésil

Professeur associé, Département de l'éducation, Université d'État Paulista UNESP/Rio Claro; Doctorat en Éducation - FE-USP (SP); Master en Éducation - UFSCar (SP); Baccalauréat en Éducation Physique et Pédagogie PIME (Assis/SP) et Lettres UNESP (Assis/SP); Postdoctorat à Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et profission enseignante (CRIFPE – Montreál/CA). Chercheur de groupe de recherche: NEPEF: FPCT (UNESP); DOFPPEN (UNESP); CNP; CRIFPE/Canadá) e Directeur d'antenne CRIFPE-Brésil.

Cecilia Borges
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire, Université de Montréal, membre régulier du CRIFPE

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : , formation des enseignants, stage supervisé, partenariat
15 h 51 (16 minutes)
Consulter
Bavardage : prendre en compte la parole des élèves pour renouer avec le désir d’apprendre
SALAÜN, Noémie
Brève communication orale
Notre démarche consiste en une étude du phénomène de bavardage. Après avoir cerné la complexité de la notion, l’importance du contexte et des comportements associés, nous proposons une recherche-action sur le terrain : observation participante et entretiens pour cerner les causes multifactorielles du bavardage en classe et lors d’activités périscolaires, chez les adolescents (établissements français du 2nd degré). Enfin, notre thèse proposera finalement une réflexion plus large autour des corrélations entre créativité et bavardage, de l’importance de la prise en compte de la parole de l’élève pour repérer le surgissement d’un désir de savoir (et y adjoindre un enseignement). Nous présenterons notamment un état des lieux de nos recherches et quelques cas concrets pour illustrer notre démarche réflexive, en lien avec nos pratiques enseignantes.
Auteurs :
Noémie Salaün
Université de Bordeaux, Laboratoire LACES - France

- Doctorante en Sciences de l'éducation à l'EDSP2 - Université de Bordeaux, sous la direction du Pr Magdalena Kohout-Diaz, rattachée au laboratoire LACES (Laboratoire Cultures, Éducation et Sociétés). - Enseignante depuis une dizaine d'années auprès d'adolescents et de jeunes adultes (Lettres, Philosophie, Histoire des Arts, Linguistique) dans le secondaire, post bac et prépa. - Autres expériences : Enseignante et formatrice d'enseignants en éducation sportive (hors EN) / Chef de projets culturels et artistiques en agence (Paris).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Climat scolaire, Bavardage, Désir de savoir, Revalorisation de la parole, Adolescence et autorité éducative
16 h 07 (20 minutes)
Consulter
Former les professeurs à la relation pédagogique par la simulation : les gestes professionnels des formateurs d’enseignants lors de formations sur l’éthique relationnelle
DANGOULOFF, Natacha
Communication orale
Cette communication porte sur les gestes professionnels des formateurs d’enseignants, en formation continue sur l’éthique de la relation pédagogique, domaine où de fortes demandes sociales ont émergé ces dernières années. Le terrain de recherche se situe dans des établissements scolaires où des formations sont proposées aux équipes enseignantes. Le travail de recherche vise à modéliser les gestes professionnels de formateurs experts pendant des simulations (jeux de rôle) cherchant l’appropriation et le perfectionnement de gestes éthiques par les enseignants. À partir du cadre de l’analyse de l’activité (Barbier, 2017; Pastré, 2005) et du geste professionnel (Jorro, 2018), la méthodologie prend appui sur un recueil de six journées d’observations et de captations vidéo de formations. Des entretiens d’autoconfrontation sont menés avec les formateurs et les enseignants participants. L’analyse des corpus permet de modéliser des gestes de mise en scène des savoirs, d’ajustement de l’action et d’empathie des formateurs à l’aide de critères de pertinence, mettant en relation les intentions des formateurs et la réception des gestes par les professeurs. Les résultats montrent que former à l’éthique relationnelle par la simulation mobilise un agir professionnel impliquant une congruence entre les postures du formateur et les transformations visées.
Auteurs :
Natacha Dangouloff
CNAM - France

Natacha Dangouloff est professeur agrégée d’histoire, formatrice d’enseignants en formation continue sur la relation pédagogique, formatrice de formateurs sur les modalités de formation utilisant la simulation (mises en situation, jeux de rôle), et chargée de cours à l’université Paris-Nanterre en sciences de l’éducation. Elle est titulaire d’un master sur les gestes professionnels de la relation pédagogique chez les enseignants (deux articles publiés et deux participations à des colloques suite aux résultats de cette recherche) . Elle a été chargée d’ingénierie de formation au ministère de l’éducation nationale français sur les formations de formateurs liées à la relation pédagogique. Ses travaux de recherche doctorale (en cours) portent sur l’utilisation du jeu de rôle en formation et les gestes professionnels des formateurs animant ces formations sur les compétences relationnelles enseignantes. Son terrain actuel de recherche est les formations « Discipline positive » proposées dans les établissements scolaires. Elle a gagné le prix du public à "Ma thèse en 180 secondes" d'HESAM université en mars 2020, et est sélectionnée pour la demi-finale nationale.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : éthique relationnelle, gestes pédagogiques, empathie, dispositifs de formation, Analyse de l'activité

Séance J509 : Symposium - Débats, polémiques, politiques et recherches sur la maternelle 4 ans : quels constats en recherche?

15 h 10 (30 minutes)
Consulter
L’apprentissage du langage écrit à l’éducation préscolaire : état de la question
DRAINVILLE, Roxane
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’éducation préscolaire poursuit, depuis ses origines, à la fois la mission d’offrir l’égalité des chances aux plus démunis des sociétés occidentales (Cadenel, 2001; Whitbread, 2007) et celle de permettre aux jeunes enfants de se développer de manière intégrale (jardins d’enfants) (Marinova, 2014). Ces visées se traduisent aujourd’hui au sein de deux approches pédagogiques qui s’opposent à l’éducation préscolaire : la scolarisation précoce et le développement global de l’enfant. L’apprentissage du langage écrit se retrouve au cœur de ce débat : alors que certains prônent un enseignement explicite et formel des habiletés de décodage pour « préparer » les enfants à l’enseignement primaire, d’autres encouragent plutôt le recours au jeu symbolique et à la découverte spontanée de l’enfant, accompagné d’un étayage par l’adulte, pour soutenir l’émergence de l’écrit chez les enfants d’âge préscolaire (Gillain-Mauffette, 2015). Dans le cadre de cette communication, nous présenterons un état de la question afin de mieux comprendre les enjeux actuels québécois concernant l’implantation de classes d’éducation préscolaire destinées aux enfants de 4 ans. Nous conclurons en relevant des questions de recherche qui se dégagent de la problématique que nous aurons dressée.
Auteurs :
Roxane Drainville
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue - Canada

Roxane Drainville est doctorante en éducation et diplômée d'une maîtrise en sciences de l'éducation. Ses champs de recherche portent sur l'émergence de l'écrit à l'éducation préscolaire, l'observation de l'enseignante pour soutenir les apprentissages et l'apprentissage dans le jeu symbolique dans une approche développementale.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : éducation préscolaire, émergence de l'écrit, approche développementale, contexte éducatif
15 h 40 (30 minutes)
Consulter
Que pensent des enseignantes et des ressources additionnelles de la maternelle 4 ans ?
DUMAIS, Christian; SOUCY, Emmanuelle
Communication orale
Fait partie du symposium :
Au Québec, la maternelle 4 ans à mi-temps est présente dans les milieux scolaires depuis plusieurs années. Ce n’est toutefois qu’en 2013 qu’ont été créées les premières classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. Dès 2020-2021, les enfants de 4 ans, sans égard au milieu économique, auront accès graduellement à la maternelle 4 ans à temps plein. Étant donné cette nouvelle réalité, de nombreuses questions se posent quant à ce service éducatif qui sera accessible à tous et pour lequel peu de données de recherche sont disponibles (Dumais et Plessis-Bélair, 2017; Japel et al., 2017). Entre autres, nous en savons peu sur les perceptions de la maternelle 4 ans du personnel scolaire, notamment en ce qui concerne les enseignantes et les ressources additionnelles (des personnes spécialisées dans le développement des enfants d’âge préscolaire présentes à mi-temps dans la classe en appui aux enseignantes (MÉES, 2019)). Cette communication présentera les perceptions de quatre enseignantes et de quatre ressources additionnelles provenant de quatre régions du Québec et qui œuvrent principalement auprès d’enfants issus de l’immigration. Il sera question, pour la maternelle 4 ans, des leviers, des défis et des besoins les plus importants identifiés par ce personnel scolaire.
Auteurs :
Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : maternelle 4 ans, milieu plurilingue et pluriethnique, personnel scolaire
16 h 10 (30 minutes)
Consulter
Collaboration école-famille, qu’en est-il à la maternelle 4 ans en milieu plurilingue et pluriethnique?
SOUCY, Emmanuelle; DUMAIS, Christian; ROBITAILLE, Camille
Communication orale
Fait partie du symposium :
De nombreux documents officiels soulignent l’importance de l’implication parentale et des collaborations école-familles pour soutenir le développement global et la réussite éducative des enfants (MÉES, 2017; MÉLS, 2009; MÉQ, 2006). Toutefois, le contexte particulier des parents issus de l’immigration y est très peu abordé ainsi qu’en recherche. Selon divers écrits (Charette, 2016; Dumais et Soucy, 2018; Vatz Laaroussi, Kanouté et Rachédi, 2008), les collaborations école-familles immigrantes prennent des formes variées, différentes à divers degrés de celles privilégiées par l’école, ce qui entraine parfois des malentendus entre le milieu scolaire et familial des enfants. Ces malentendus ne favorisent pas toujours la mise en place de collaborations école-familles qui soutiennent le développement global et la réussite éducative des enfants. Il s’avère donc important, à la maternelle 4 ans, d’en connaitre davantage sur le contexte particulier des familles issues de l’immigration. Cette communication présentera des leviers, des défis ainsi que certains besoins décrits par des enseignantes, différents membre du personnel scolaire ainsi que par des parents de quatre classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé majoritairement composées d’enfants issus de l’immigration, et ce, afin de favoriser une meilleure collaboration école-familles en milieu plurilingue et pluriethnique.
Auteurs :
Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Camille Robitaille
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Camille Robitaille est titulaire d’un baccalauréat enseignement en adaptation scolaire et sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle travaille comme coordonnatrice et auxiliaire de recherche et d’enseignement. Elle est présentement étudiante à la maitrise en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche sont la collaboration école-famille-communauté, l’éducation préscolaire, le développement des enfants présentant des vulnérabilités et les milieux défavorisés. Elle est étudiante-chercheuse pour le Laboratoire universitaire de recherche et de formation de didactique du français (LUDIF).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle
Mots-clés : maternelle 4 ans, collaboration école-famille, milieux plurilingues et pluriethniques
16 h 40 (60 minutes)
Consulter
Synthèse du symposium
SOUCY, Emmanuelle; DUMAIS, Christian
Discussion
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Thèmes :

Séance J510 : Communications libres

15 h 10 (25 minutes)
Consulter
Le travail des enseignants en France et au Chili : expériences et cultures scolaires
CONTRERAS, Johana
Communication orale
Cette communication porte sur le travail des enseignants dans deux systèmes éducatifs contrastés : le système de marché chilien et le modèle républicain français. À la lumière de la sociologie de l’expérience, nous avons étudié les manières dont les enseignants chiliens et français ressentent leur métier. Nous avons utilisé une méthodologie qualitative, basée sur des entretiens semi-directifs auprès de 20 enseignants français et de 20 enseignants chiliens qui exerçaient en seconde ou terminale dans des lycées à des profils socioéconomiques et scolaires distincts. Des analyses de contenu ont été effectuées, puis suivies par des interprétations basées sur la méthode des idéaux-types et la comparaison internationale. Les résultats démontrent des différences importantes entre les expériences des enseignants des deux pays. En France, les enseignants expriment une identité davantage spécialisée avec une primauté de la discipline enseignée. Au Chili, les enseignants se définissent surtout comme ayant des rôles multiples. Par ailleurs, en France, la relation avec les étudiants privilégie la séparation forte des rôles de professeur et d’élève alors qu’au Chili l’identité est ancrée sur la sociabilité; la relation prévaut sur les autres finalités de l’éducation. Ces différences révèlent des tensions distinctes dans l’expérience enseignante, liées aux modes de régulation ainsi qu’aux éthos scolaires prédominants.
Auteurs :
Johana Contreras
Pontificia Universidad Católica de Chile - Chili

Johana Contreras est psychologue de l’éducation, docteure en sociologie à l’Université de Bordeaux, France. Actuellement, elle est chercheuse à l’Université Catholique du Chili, au Centre MIDE UC. Ses thèmes de recherche portent sur les politiques éducatives aux niveaux national et international, les modes de régulation des systèmes éducatifs, les évaluations à grande échelle des étudiants et des enseignants. Elle intègre des perspectives issues des sciences de l’éducation, de la psychologie et la sociologie, privilégiant l’étude des phénomènes à partir de l’interaction entre les définitions et les mécanismes macrosociaux, d’une part, et les expériences et vécus des acteurs, d’autre part.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : travail enseignant, culture, expérience, comparaison internationale
15 h 35 (9 minutes)
Consulter
La recherche-action des futurs professeurs des écoles : (se) former à l’enseignement d’une langue étrangère à l’école primaire
LENART, Ewa
Communication orale
Le rôle des professeurs des écoles est complexe du fait de leur polyvalence. Ils doivent assurer un enseignement efficace de toutes les matières prévues par les programmes, y compris l’enseignement d’une langue étrangère, obligatoire à partir du cours préparatoire. Cette matière requiert des connaissances spécifiques de la part des enseignants, à savoir une pédagogie adaptée aux jeunes enfants et un niveau suffisant de langue étrangère, associés à un savoir-faire en didactique des langues étrangères. Cette présentation est basée sur la recherche-action menée par des étudiants en master MEEF premier degré qui se forment à enseigner une langue étrangère. Leur recherche-action porte sur un aspect de la démarche pédagogique destinée à ce public et s’appuie sur des stages effectués et la prise en main de la classe en seconde année. Les thèmes traités sont variés, par exemple, la place de la littérature de jeunesse et du jeu en classe de langue, la composante civilisationnelle comme facteur de motivation. C’est une approche à la fois plurisensorielle, discursive, ludique, interculturelle et interdisciplinaire. Le rôle d’un formateur de formateurs est dans ce contexte primordial pour accompagner efficacement ce processus en veillant à marier les connaissances théoriques des étudiants et un début d’expérience du terrain.
Auteurs :
Ewa Lenart
Université de Paris 8 - France

Ewa Lenart est enseignante-chercheuse à l'Université de Paris 8 et membre du laboratoire CNRS "Structures formelles du langage" (UMR 7023). Depuis 2011, elle est responsable de l'option "Enseigner une langue étrangère aux enfants", dans le cadre du master MEEF 1er degré.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : langage, , formation des enseignants, recherche-action

Séance J511 : Communications libres

15 h 10 (21 minutes)
Consulter
Contribution du leadership féminin à l’apprentissage des élèves : analyse des styles de gestion des directrices d’écoles primaires en Côte d’Ivoire
OYENIRAN, Rassidy; BENIE, Aloh Jean Martial Hillarion; OUATTARA, Souleymane; BERTE, Zakaria; TRAORÉ, Sinaly
Communication orale
Cette contribution se centre sur les pratiques de leadership et de gestion exercées par les femmes au poste de direction d’écoles primaires en Côte d’Ivoire. La présente étude exploratoire identifie et analyse la manière dont les directrices abordent le leadership pour le soutien scolaire des apprenants. Une approche qualitative approfondie qui s’inscrit dans le paradigme de l’éthique de l’attention (Gilligan, 1982) a été adoptée comme modèle de recherche. L’entretien semi-structuré utilisé a permis de générer des informations des répondants en sus de l’observation directe adoptée comme élément de triangulation. Sur la base des perceptions et des observations sur le terrain, les résultats révèlent qu’en dehors de l’aide cognitive reçue dans les salles de classe, les élèves bénéficient d’un encadrement sécuritaire et d’un soutien relationnel et attentionné de la part des directrices, ce qui semble contribuer positivement à leur apprentissage et subséquemment à leur rendement scolaire. Cette constatation présume que le style de gestion de ces directrices d’écoles met l’élève au centre de l’apprentissage et des activités scolaires : une réalité qui appelle un plus grand intérêt pour le leadership féminin et qui devrait être promue en vue d’une meilleure représentativité des femmes au poste de direction d’écoles primaires en Côte d’Ivoire.
Auteurs :
Rassidy Oyeniran
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Rassidy Oyeniran a reçu une formation supérieure au Canada et en Chine. Il s’intéresse aux questions liées au leadership en éducation et spécifiquement le rôle positif que les femmes peuvent jouer dans la promotion de la transformation et du développement des écoles en Côte d’Ivoire. Bilingue, Rassidy Oyeniran a une très bonne notion du genre. Ces travaux portent également sur les sujets de politique d’éducation, d’Education pour Tous (EPT) et de formation pédagogique.

Aloh Jean Martial Hillarion Benie
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Maître-Assistant à l’IPNETP. Il s’intéresse aux questions liées l’évaluation en éducation. Ses travaux couvrent un large éventail dans le domaine de l’éducation, y compris les Techniques de l’Information et de la Communication en Education. BENIE Hilarion a fait un post-Doctorat en mesure et évaluation à l’Université de Montréal il y a quelques années. Il est très impliqué dans les activités de recherche de l’IPNETP en Côte d’Ivoire son pays.

Souleymane Ouattara
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Assistant à l’IPNETP. Son domaine de recherche est Mesure et Evaluation en éducation. Il s’intéresse également aux questions de l’Éducation pour Tous et de la pédagogie. Il est fortement impliqué dans les activités éducatives de son Institut employeur (IPNETP).

Zakaria Berte
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

M. Berte Zakaria est Directeur Général de l’IPNETP. Il est Maître-Assistant. Il a obtenu son Ph.D. en Sciences de l’éducation au Québec (Canada) où il a noué d’excellentes connections professionnelles et scientifiques.

Sinaly Traoré
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Traoré Sinaly est spécialiste en sciences de l’éducation et enseigne à l’IPNETP.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : Analyses factorielles, approche-programme, apprenants
15 h 31 (22 minutes)
Consulter
Choix didactiques, pratiques scolaires et formation des enseignants en Italie (1861-2019)
LUCENTI, Maria
Communication orale
La recherche vise à analyser les choix des enseignants en matière de manuels scolaires, le rapport entre de tels choix et les politiques éducatives et à démontrer combien ce rapport s’est modifié en un laps de temps qui va de l’unification italienne et aux prémices des lois du système éducatif (la loi Casati promulguée en 1861) jusqu’à aujourd’hui. La parenthèse historique permet de comprendre combien la question du choix des manuels scolaires, exception faite de l’introduction du livre unique d’État durant la période fasciste (à partir de l’année 1930), a toujours été marquée par une grande liberté de choix de la part des enseignants et par une production éditoriale prolifique. À travers une étude de cas (les enseignants d’école secondaire de Gênes), nous tenterons de comprendre sur la base de quels critères les enseignants sélectionnent aujourd’hui les manuels, comment ils les utilisent par rapport aux autres outils didactiques et s’ils tiennent compte de l’hétérogénéité culturelle comme facteur désormais structurel de l’école italienne. Il s’agit de comprendre si les enseignants ont acquis des compétences interculturelles spécifiques par le biais, par exemple, de cours de formation initiale ou continue et si la présence de telles compétences conditionne le choix du manuel scolaire.
Auteurs :
Maria Lucenti
Université de Gênes - Italie

2017 Doctorat en sciences sociales, politiques et de l’interculturel, Université de Gênes (Italie), cotutelle avec l’université de Carthage (Tunisie). Depuis 2018: Professeur contractuel en Histoire de l’éducation à l’Université de Gênes. Publications récentes: Livres: Lucenti, M., Antoniazzi, A. (coordonné) (2019). Tra storia e storie. Rappresentazioni di genere, Junior Edizioni; Lucenti, M. (2018). Storie altre. Il mondo arabo-musulmano e l’occidente nei manuali di Italia e Tunisia, Aracne. Chapitres de livre : Lucenti, M. (2019). La représentation de l’autre dans les manuels scolaires : ancrage identitaire et récit historique entre Italie et Tunisie, dans « Éducation, mondialisation et citoyenneté. Enjeux démocratiques et pratiques culturelles », coordonné par J.L. Derouet, R. Malet et B. Garnier, Peter Lang. Articles: Lucenti, M. (2018). The recovery of pre-Islamic female icons in Tunisia. Identity strategies between past and present, Formazione & Insegnamento; Lucenti, M. (2018). Educational policies and school manuals: historical-comparative analysis between Italy and Tunisia, RSE.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : Pratiques inclusives, compétences enseignantes, Transmission des savoirs, discours enseignants
15 h 53 (16 minutes)
Consulter
Les gestes professionnels des inspecteurs de l’éducation nationale du 1er degré en entretien d’inspection
ROULEAU, Adeline
Communication orale
Cette communication vise à comprendre comment, dans un contexte de réforme de l’évaluation des professeurs des écoles françaises, les inspecteurs de l’éducation nationale (Senore, 2000) s’emparent de nouvelles modalités d’inspection. Ces visites d’accompagnement sont sans incidence sur la carrière et au service du développement professionnel. Le cadre théorique mobilise les concepts de gestes professionnels et de développement professionnel (Jorro, 2016, 2018), d’évaluation formative (Paquay, 2004) et d’accompagnement (Paul, 2009, 2017). La méthodologie de recherche prend appui sur des captations vidéo d’entretiens d’inspection menés par six inspecteurs de différentes régions et ayant des profils variés. L’analyse de ces entretiens est mise en relation avec les représentations des inspecteurs et des enseignants sur ces entretiens, complétées par des entretiens d’autoconfrontation (Ria et Leblanc, 2011) qui contribuent à éclairer le sens que les acteurs accordent à la spécificité de leurs gestes et le sens que les destinataires attribuent aux gestes reçus. L’analyse de l’ensemble des données, à la fois quantitative (parole enseignant vs inspecteur, prescrit vs conseil…) et qualitative avec l’analyse du discours (Austin, 1962, Kerbrat-Orechioni, 2001), permet d’identifier des gestes professionnels et des postures d’inspecteurs.
Auteurs :
Adeline Rouleau
CNAM Paris - France

Adeline Rouleau est inspectrice de l'éducation nationale en France, en charge des écoles primaires. Elle est également formatrice académique pour les personnels d'encadrement stagiaires et intervient dans les formations à l'Institut des Hautes Etudes de l'Education et de la Formation (IH2EF). Titulaire d'un DEA en littérature générale et comparée et d'un master en formation de formateurs, elle est actuellement engagée dans un doctorat en sciences de l'éducation au CNAM Paris. Ses travaux de recherche s'intéressent aux gestes professionnels des inspecteurs de l'éducation nationale en entretien d'inspection dans un contexte de réforme de l'évaluation des enseignants et à la manière dont les inspecteurs s'emparent de ces nouvelles modalités au service du développement professionnel des enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : école primaoire française, évaluation formative, Développement professionnel, accompagnement des enseignants, Analyse de l'activité

Séance J512 : Communications libres

15 h 10 (23 minutes)
Consulter
Enjeux de l’éducation en situations d’urgence humanitaires : l’accompagnement des jeunes en zones de conflits par le biais des activités artistiques
BURIEL, Albane; MORAIS, Sylvie; LOQUET, Monique
Communication orale
Les conflits armés sont un obstacle majeur à la scolarisation, à la persistance scolaire et à l’accès à une éducation de qualité. La réforme d’envergure du secteur humanitaire en 2007 vise l’intégration de l’éducation comme le 4e pilier de l’humanitaire. Les programmes artistiques sont de plus en plus utilisés dans ces interventions auprès des enfants affectés par les conflits (Burde et al., 2015, 2017; Jordans et al., 2010). Ils contribueraient à l’acquisition de connaissances et de compétences interdisciplinaires, mais aussi à la promotion du bienêtre des enfants et des jeunes qui en bénéficient (INEE, 2004, 2016). En plus de promouvoir la persévérance scolaire et de prévenir ainsi l’abandon scolaire, ce serait aussi un moyen d’envisager des perspectives de développement sans les caractéristiques structurelles du conflit (Boateng, 2017; Tyrer et Fazel, 2014). Nous notons un manque considérable de données sur des pratiques effectives en ce qu’elles apportent à la formation de soi (Morais, 2012). Notre recherche vise à comprendre comment et à quelles conditions les expériences de création artistique de jeunes en zones de conflits en Irak et en Syrie favorisent leur (trans)formation. Nous effectuerons une ingénierie didactique (Sensevy, 2019) et une phénoménologie appuyée par une approche énactive (Morais, 2019).
Auteurs :
Albane Buriel
Université du Québec à Chicoutimi - France

Albane Buriel est étudiante au doctorat à l'UQAC. Elle est experte dans les domaines de l'aide humanitaire, des pratiques artistiques et de l'éducation dans les zones de conflit. Elle est consultante auprès d'organisations humanitaires pour l'éducation en tant que didacticienne et formatrice pour les praticiens de l'éducation non formelle dans les situations d'urgence (Syrie et Irak récemment). Elle travaille actuellement à une thèse dans ses domaines d'intérêt pour donner à voir et à comprendre les expériences artistiques de jeunes du Moyen-Orient dans une visée transformative des dispositifs artistiques conçus et mis en place et évalués dans le cadre de l’ingénierie didactique coopérative.

Sylvie Morais
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Artiste plasticienne devenue pédagogue et puis docteure en Sciences de l’éducation, Sylvie Morais est professeure chercheure au département des Arts et Lettres de l’UQAC-Université du Québec à Chicoutimi. Chercheure fondateur du collectif de recherche en enseignement des arts CREA et associée aux centres GREX, EXPERICE, et RQPHV sa recherche s’est développée à l'horizon d'une phénoménologie pratique, ce qui la conduira à bricoler une pédagogie énactive en enseignement des arts. Son projet d’ouvrage sur le thème de l’artistique comme vecteur de transformations prend en compte le versant autopoïétique de la recherche-création. Ses axes d’étude portent principalement sur la didactique des arts interdisciplinaires et la recherche-création biographique en éducation.

Monique Loquet
Université Rennes 2 - France

Monique Loquet est professeur au département des sciences de l'éducation de l'Université de Rennes, France. Elle est co-responsable du programme "Institutions et pratiques éducatives" du laboratoire CREAD (Centre de recherche sur l'éducation, l'apprentissage et la didactique). Son travail contribue au développement de la Théorie de l'Action Conjointe en Didactique, définie comme science de la transmission de la culture, cherchant en particulier à relier la didactique aux autres disciplines scientifiques. Elle s'intéresse particulièrement aux comparaisons interculturelles de l'enseignement-apprentissage dans les activités corporelles, sportives et artistiques. Depuis 2018, elle est porteuse du projet labellisé ACORE (Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne) axé sur la présence du corps dans les arts, au sein des dispositifs d'éducation artistique.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : décrochage scolaire, enseignement des arts, éducation en situations d'urgence
15 h 33 (13 minutes)
Consulter
Teaching as a profession: professionalization of teaching in supervised internship in physical education
ZANELLA PENTEADO, Regina; SOUZA NETO, Samuel
Brève communication orale
From the point of view of the professionalization of teachers (Altet, 2001), professional practice is considered as a place of teacher education, production of knowledge (Borges et al., 2013) and critical reflection (Tardif and Moscoso, 2018). In Brazil, practice as a place of formation, mobilization of knowledge and devices recently gained prominence thanks to the reflection and analysis of the supervised internship. Our qualitative research focused on 12 students of a physical education course from a public university and on the analysis of 12 Teaching Cases and 12 Portfolios. The Portfolios included thoughtful self-assessment reports from the internship; the Teaching Cases explained the problematic situations arising from teaching practices with a motion for a resolution. Some elements can be highlighted: the development of the internship project; partnership with teachers; the investigative attitude; and the “deprivatization” of the practice. The use of devices (Teaching Case and Portfolios) in the internship promotes the analysis of practice and critical thinking, which contributes to professionalization in teacher education.
Auteurs :
Regina Zanella Penteado
UNESP - Brésil

PhD Student in Education (UNESP / Rio Claro (line: Teacher Training and Teaching), PhD and Master in Public Health (FSP / USP São Paulo), Graduation in Speech Therapy (PUC / Campinas). Research Group Researcher: Lattes / Cnpq Teaching, Teacher Training and Teaching Practices (DOFPPEN - UNESP Rio Claro), Languages, Experience and Training (UNESP Rio Claro) and Center for Studies and Research in Physical Education - Professional Training and Work Field (NEPEF - UNESP / Rio Claro).

Samuel Souza Neto
Universidade Estadual Paulista Julio de Mesquita Filho (UNESP) - Brésil

Professeur associé, Département de l'éducation, Université d'État Paulista UNESP/Rio Claro; Doctorat en Éducation - FE-USP (SP); Master en Éducation - UFSCar (SP); Baccalauréat en Éducation Physique et Pédagogie PIME (Assis/SP) et Lettres UNESP (Assis/SP); Postdoctorat à Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et profission enseignante (CRIFPE – Montreál/CA). Chercheur de groupe de recherche: NEPEF: FPCT (UNESP); DOFPPEN (UNESP); CNP; CRIFPE/Canadá) e Directeur d'antenne CRIFPE-Brésil.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : éducation physique, formation des enseignants, stage supervisé, professionalization de l'enseignement
15 h 46 (17 minutes)
Consulter
Médias numériques et accès aux savoirs : quels usages, quelles évolutions? Le cas de l’Université Sultan Quaboos à Sultanat d’Oman
BEN LAGHA, Faten
Communication orale
Le Centre de technologies pédagogiques à l’Université Sultan Quaboos à Sultanat d’Oman est l’un des principaux centres qui soutiennent les processus d’enseignement et d’apprentissage de l’université depuis son ouverture en 1986. L’une de ses missions est de développer de manière continue l’utilisation de diverses technologies d’apprentissage. Dans ce cadre, nous nous sommes interrogés sur les pratiques des usagers-enseignants : résultent-elles d’une simple adaptation à un projet issu d’une volonté institutionnelle ou marquent-elles un changement dans la façon de s’approprier ce mode d’enseignement? En se rénovant pédagogiquement à travers les TIC, l’université omanaise est-elle capable d’instituer une transformation ou même une mutation sociale? En somme, quel projet social peut se dessiner du fait de la médiatisation de l’enseignement supérieur omanais? Nos résultats montrent que l’approche politique diffusionniste des technologies serait à l’origine de la reconfiguration de l’université omanaise en matière d’usage des dispositifs éducatifs électroniques. Concernant l’usage du matériel éducatif numérique médiatisé, nos résultats d’analyse des entretiens avec les enseignants interrogés ont montré que la réussite d’une innovation et son usage dépendent non seulement de leurs représentations des objets techniques, mais aussi des contextes d’implantation et d’application de ces objets.
Auteurs :
Faten Ben Lagha
Université Sultan Quabous - Oman

Faten Ben Lagha holds a doctorate in Information and Communication Sciences from the Stendhal University, Grenoble in France. Her research focuses on the sociology of innovation and the sociology of the use of information and communication technologies (ICTE). Her key topics of study include innovation, new communication practices and the corresponding development of the concept of use. Indeed, she is more and more interested in the mediated forms of communication and the frameworks relevant to the analysis of communicative practices in the context of training. She is the author of several scientific contributions centered on mediated communication in particular training in journalism and media. Her theoretical perspective draws on different communicative, sociological and innovation approaches.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : avancée des savoirs, compétences interculturelles et inclusives, Autonomie, Communauté d'apprentissage professionnelle, artefact

8 h 30 à 10 h
Communications, ateliers et symposiums

Séance V101 : Créativité et numérique

8 h 30 (66 minutes)
Consulter
Le récit numérique pour célébrer la diversité chez les jeunes
BOURDEAU, Pascale
Atelier commercial
La compréhension interculturelle au sein de la communauté francophone et le développement d’une citoyenneté numérique responsable sont porteurs de nouvelles perspectives en tant que citoyens d’ici et d’ailleurs au 21e siècle. Dans cet atelier, vous découvrirez des outils novateurs sur IDÉLLO permettant aux élèves de faire rayonner leur culture tout en acquérant des compétences liées à la création, à la collaboration et à l’utilisation des technologies.
Auteurs :
Pascale Bourdeau
Groupe Média TFO - Canada

Biographie Pascale Bourdeau Pascale a commencé sa carrière dans l’éducation en 1995 au Québec. Elle a occupé plusieurs postes diversifiés en tant qu'enseignante au cours de ses 12 années d’expérience. Passionnée de l'éducation et de ses nouveaux défis, elle souhaite accompagner et soutenir les enseignants dans l'utilisation des ressources numériques pour favoriser la réussite éducative. C'est pourquoi, Pascale est fière de se joindre au Groupe Média TFO en tant qu'agente de liaison IDÉLLO. Elle sera enchantée de vous présenter les nombreuses possibilités qu'offre la plateforme numérique IDÉLLO et de vous seconder lors de son utilisation en classe.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :
9 h 36 (29 minutes)
Consulter
La prise de risque et la créativité grâce au numérique
RIVARD, Chantal
Communication orale
La normalisation du risque et de l’échec est un élément normal du processus de l’apprentissage. C’est un fait facile à admettre en sport. Un skieur acrobatique tombe, se relève et recommence. Mais à l’école, c’est très différent. L’erreur y est calculée, pire, elle y est notée et publiée!!!! Alors, demander aux élèves de sortir de leur zone de confiance, de prendre un risque, d’être créatif pour nous démontrer leurs apprentissages, c’est un défi de taille. Pourtant, c’est par l’erreur qu’on apprend. Alors, comment faire en sorte que le numérique vienne ajouter des possibilités, de la créativité et augmenter la prise de risque chez les élèves du secondaire alors qu’ils ont souvent été formatés à un type de produits? Venez voir comment le numérique peut être un catalyseur pour l’apprentissage par la prise de risque et la créativité qu’il permet.
Auteurs :
Chantal Rivard
Pensionnat Saint-Nom-de-Marie - Canada

Étudiante à la maitrise en administration de l’éducation à l’Université de Montréal et directrice adjointe aux services pédagogiques du Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, cette pédagogue milite depuis toujours pour que l’éducation reprenne son rôle de leader, pour qu’elle soit, ce qui fait avancer une société et non ce qui la retarde. Elle fait la promotion des nouvelles pédagogies et d’une intégration intelligente des TIC afin que l’élève devienne un apprenant actif et le responsable de ses apprentissages. Un brin hyperactive, elle possède une créativité qu’elle s’emploie à mettre au service de ses collègues et de ses élèves pour leur permettre de pouvoir sortir de la boite. Elle croit qu’il serait temps d’enterrer l’école médiévale et d’embrasser celle du 21e siècle.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V102 : Planitou : un outil pour communiquer avec les parents

8 h 30 (42 minutes)
Consulter
La communication avec les parents, l’importance d’utiliser un outil québécois
THIVIERGE, Jonathan
Atelier commercial
À l’ère des outils numériques, plusieurs plateformes ont fait leur apparition au Québec au cours des dernières années, telles que ClassDojo, Seesaw, Facebook, Messenger et plus. Ces outils sont-ils réellement sécuritaires? Quelles sont les implications de l’utilisation de ces plateformes face aux parents? À quel endroit nos données sont-elles protégées? Il est important de se poser ces questions et de réfléchir sur les meilleures pratiques à adopter. N’oublions pas aussi que lorsqu’un produit est gratuit, c’est généralement l’utilisateur qui devient le produit! Cette conférence est présentée par M. Jonathan Thivierge, président et fondateur de Planitou, l’enfant au quotidien. Planitou est une plateforme numérique qui rassemble tous les intervenants impliqués dans l’évolution des enfants, de 0 à 12 ans. Dès l’entrée au service de garde, le dossier éducatif de Planitou permet aux éducatrices et aux professionnels de créer des portraits périodiques sur le développement de l’enfant. Au passage vers l’école primaire, ces portraits faciliteront ainsi une intégration harmonieuse et favoriseront sa réussite. Planitou permet également aux parents de suivre le développement de leurs enfants grâce à une multitude de renseignements accessibles en ligne, sur une plateforme sécurisée. Pour les enseignants, Planitou remplace l’agenda papier, permet de consigner des observations sur le comportement, le développement des compétences des élèves et beaucoup plus. Venez en grand nombre!
Auteurs :
Jonathan Thivierge
Planitou - Canada

Passionné par les nouvelles technologies et étant impliqué dans le domaine de l'éducation et de la petite enfance depuis son tout jeune âge, Jonathan Thivierge est le président et fondateur de Planitou, l'enfant au quotidien. Sa principale mission est la suivante : l’éducation, cette responsabilité collective fondamentale, commence dès la petite enfance. Les acteurs de ce domaine doivent donc utiliser l’ensemble des moyens disponibles pour accompagner les jeunes Québécois dans cette étape déterminante de leur évolution, et ce, quelle que soit leur situation familiale, sociale ou économique.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V103 : maZoneCEC / Labos créatifs 101

8 h 30 (28 minutes)
Consulter
Présentation virtuelle de notre plateforme numérique maZoneCEC
BOULET, Amélie
Atelier commercial
Vous n’avez pas encore eu la chance d’explorer maZoneCEC et ses multiples avantages? Vos élèves ont le cahier numérique d’une de nos collections et vous souhaitez découvrir comment faire l’enseignement à distance? Vous souhaitez savoir comment suivre les progrès de vos élèves avec notre offre d’exercices interactifs? Découvrez nos enrichissements numériques et comment mieux utiliser les ressources mises à votre disposition dans maZoneCEC. Joignez-vous à notre animatrice dans le confort de votre maison pour une présentation en ligne sur les différentes fonctionnalités.
Auteurs :
Amélie Boulet
Les Éditions CEC inc. - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
8 h 58 (60 minutes)
Consulter
Labos créatifs 101
GIROUX, Patrick; PÉPIN, Audrey; MONNEY, Nicole
Communication orale
L’expression laboratoire créatif (LC) est difficile à définir, car elle est générale. Cette expression recoupe, de ce fait, bien d’autres mots ou termes référant aussi à des environnements ouverts et flexibles dans lesquels on peut apprendre comme le terme anglais makerspace qui serait un équivalent de LC (Communautique, 2016). Parmi les autres expressions proches, on retrouve notamment le hackspace, le fablab (Blackley, Rahmawati, Ritriani, Sheffield et Koul, 2008), le STEAMlab (Waters, 2016) et le médialab. Notre présentation s’adresse aux enseignants ainsi qu’aux professionnels de l’éducation qui veulent s’initier au concept de laboratoire créatif. Nous proposerons une définition construite à partir de la littérature et nous présenterons les fondements théoriques qui soutiennent ce type d’environnement d’apprentissage. La pédagogie et l’évaluation dans ce contexte seront aussi rapidement abordées en lien avec les assises théoriques derrière ce mouvement qui n’en est pas à ses débuts. Nous tenterons finalement de mettre en lumière la philosophie et les valeurs qui sont partagées par ces environnements (makerspace, fablab, médialab, etc.) tout en rendant explicites les différences qui existent entre eux.
Auteurs :
Patrick Giroux
Université du Québec à Chicoutimi - CRIFPE - Canada

Patrick Giroux est professeur en technologies éducatives à l'Université du Québec à Chicoutimi. Il mène actuellement une recherche financée par le Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur qui vise, entre autres, à documenter les stratégies pédagogique mises en place dans les laboratoires créatifs en lien avec les compétences qui y sont développées.

Audrey Pépin
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Audrey Pépin est candidate à la maîtrise en linguistique à l'Université du Québec à Chicoutimi. Son projet de mémoire s'intéresse à la qualité de la prise de notes manuscrite et numérique. Elle est couramment assistante de recherche sur un projet qui étudie les pratiques pédagogiques mises en place dans les laboratoires créatifs en lien avec les compétences développées.

Nicole Monney
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Nicole Monney est professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi. Parmi ses activité en recherche, elle est co-chercheur sur un projet qui étudie, entre autres, les pratiques pédagogiques mises en place dans les laboratoire créatifs en lien avec les compétences développées.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V104 : Le Forum pédagogique / Grammaire et numérique

8 h 30 (63 minutes)
Consulter
Le Forum pédagogique, un dispositif de développement professionnel favorisant l’échange et le changement de pratiques entre enseignants sur un réseau mondial d’établissements
TRAIN, Jérôme
Communication orale
La Mission laïque française, association à la tête d’un réseau de 109 établissements français à l’étranger, œuvre à la mise en place depuis plusieurs années d’un écosystème de développement professionnel à destination des personnels. Parmi les dispositifs proposés, le Forum pédagogique est le plus plébiscité en termes de nombre d’inscriptions. Ayant vu le jour en Amérique du Nord en 2016, il a ensuite été ouvert sur l’ensemble des réseaux de la MLF. Les terrains d’apprentissage étant multiples et spécifiques, les enseignants y ont développé une expertise réelle. La diffusion de ces éléments de pratique, qui répondent aux problématiques de contextualisation, est devenue une priorité pour la MLF. Ainsi, par le biais de l’outil numérique permettant de connecter les acteurs en fonction de leurs besoins et de leur envie de partage, s’est développé un dispositif de formation entre pairs, le Forum pédagogique, basé sur une démarche volontaire et horizontale. Cette communication aura pour objectifs de présenter sa genèse et ses modalités de fonctionnement ainsi qu’une première courte enquête, menée par Julie Higounet (conseillère pédagogique MLF), cherchant à comprendre si et en quoi le partage, durant ces moments de formation, permet aux enseignants de s’engager dans un changement de pratiques.
Auteurs :
Jérôme Train
Mission laïque française - Mlf America - États-unis

Conseiller pédagogique Mlf America

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :
9 h 33 (44 minutes)
Consulter
La grammaire en chansons
SOULIE, Marie
Communication orale
Comment rendre l’enseignement de la grammaire et de l’orthographe captivant pour les élèves? Voici une question qui interroge bon nombre de professeurs de langues, qu’ils soient enseignants de français ou de langues étrangères. Des pochettes de disques cliquables renvoient vers un clip musical où le fait de langue sera abordé. Les artistes choisis seront en outre l’occasion pour les élèves de découvrir de nouveaux textes. La grammaire en chansons commence par l’envoi du clip musical choisi par l’enseignant pour sa particularité langagière. L’élève écoute et découvre le texte le soir et remplit les trous glissés dans la chanson. Il s’agit donc d’une capsule de mise en bouche qui prépare le travail prévu le lendemain. En classe, les élèves regroupés en îlots vont ensemble réécouter la chanson mais, cette fois-ci, elle sera enrichie par des questions sur la langue grâce à une application qui collectera les résultats. Dans un deuxième temps, ils formalisent le fait de langue observé et mis en lumière par les questions en utilisant une carte mentale. Après la mise en commun, ils utiliseront un exerciseur en ligne pour s’entraîner ou pour créer eux-mêmes de nouveaux exercices.
Auteurs :
Marie Soulie
Collège Argote Orthez - France

Marie Soulié , professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, interlocutrice académique au numérique en Lettres pour l’académie de Bordeaux. Chargée de mission à direction académique au numérique. Twitter: @marie34 Blog: http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V105 : Modélisation 3D / Hologramme

8 h 30 (88 minutes)
Consulter
Intégrer la modélisationn 3D en classe, c'est possible!
TIRBOIS, Ketty-Charlotte
Atelier pratique
Envisager les compétences transversales au travers de la modélisation et de l'impression 3D c'est possible! Comment? C'est ce que vous découvrirez durant 90 minutes d'atelier: 45 minutes de conférences sur ce médium du futur et ses applications pour aborder les mathématiques, les sciences et technologies, les sciences sociales ou encore les arts plastiques de manière ludique et vivante avec votre classe. S'en suivront 45 minutes d'atelier pratique. Un spécialiste vous expliquera le fonctionnement d’une imprimante 3D et vous découvrirez comment modéliser un objet simple sur un logiciel professionnel. Le tout vous donnera une activité originale aux aspects pédagogiques indéniables que vous serez capable de reproduire avec vos jeunes. Alors, qu'attendez-vous pour intégrer la 3D dans votre classe? Pour la 2e partie de la rencontre vous pourrez, si vous le souhaitez manipuler en même temps que notre intervenante pour cela merci de télécharger le logiciel gratuit Blender au lien suivant : https://www.blender.org/download/releases/2-80/
Auteurs :
Ketty-Charlotte Tirbois
Grandir Sans Frontières - Canada

Coordinatrice de projets en Éducation Numérique de Grandir Sans Frontières depuis 1 an et demi

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V106 : Télé-Québec en classe

8 h 30 (47 minutes)
Consulter
Télé-Québec en classe : du contenu choisi par des enseignants pour épauler les parents
DESJARDINS, Gina
Communication orale
Au printemps 2020, dans le contexte de la pandémie mondiale provoquée par la COVID-19, le gouvernement du Québec a confié à Télé-Québec le mandat d’offrir des contenus éducatifs destinés aux enfants confinés à la maison pendant la fermeture obligatoire de l’ensemble des écoles du Québec. Résultat : l’offre de Télé-Québec en classe a été bonifiée afin de mettre à la disposition des parents et de leurs enfants des segments vidéo provenant de différentes émissions éducatives. Un partenariat avec des professionnels du milieu de l’éducation a permis de choisir et de regrouper, par niveau (primaire et secondaire) et par matière scolaire, des centaines de segments vidéo pertinents qui sont en relation avec le programme éducatif du ministère de l’Éducation. On retrouve donc plus de 1000 contenus éducatifs provenant tant de la télé ou des médias numériques de Télé-Québec, de La Fabrique culturelle et de La CLEF. À tout ce contenu s’ajoutent maintenant chaque semaine 436 minutes de productions originales expressément pensées pour les jeunes en lien avec la situation qui les touche tous. Chaque jour, ils peuvent découvrir du nouveau contenu. En plus des exclusivités Web, Télé-Québec propose des contenus à la télé de 10 h 30 à midi et de 15 h 30 à 17 h, du lundi au vendredi, gratuitement et dans tous les foyers du Québec. Dans cet atelier, on va expliquer la démarche, présenter brièvement les professionnels de l’éducation qui collaborent au projet et aborder la venue prochaine d’une plateforme créée spécifiquement pour les enseignants.
Auteurs :
Gina Desjardins
Télé-Québec - Canada

Gina Desjardins a travaillé pendant une dizaine d’années comme journaliste spécialisée en nouveaux médias et nouvelles technologies avant de devenir productrice. Sa passion? Le contenu sous toutes ses formes et sur toutes les plateformes. Elle travaille à Télé-Québec depuis 2017 où elle a chapeauté plusieurs projets jeunesse. Elle travaille actuellement au développement des trousses pédagogiques de littérature. Sa mission est de faire rayonner les projets pédagogiques de Télé-Québec en classe.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V107 : Symposium - Comment soutenir l’articulation entre les croyances et les pratiques chez les (futurs) enseignants?

8 h 30 (30 minutes)
Consulter
Ce symposium débute à 9 h
GOYER, Sophie
Introduction
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Sophie Goyer
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thèmes :
9 h 00 (285 minutes)
Consulter
Introduction : accueil, mot de bienvenue, rappel de la problématique du symposium et présentation du déroulement
VIVEGNIS, Isabelle; FORTIER, Sylvie
Introduction
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Isabelle Vivegnis
Université du Québec en Outaouais - CRIFPE - Canada

Isabelle Vivegnis est titulaire d’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal, offert en association avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. Sa thèse de doctorat (2012-2016) a porté sur les compétences et les postures d’accompagnateurs au regard du développement de l’autonomie et de l’émancipation professionnelles d’enseignants débutants. Elle est actuellement professeure en formation pratique et responsable pédagogique des stages au Baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire (BEPEP) à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), campus Saint-Jérôme. Chercheure associée au CRIFPE depuis octobre 2017, ses principaux intérêts de recherche concernent l’accompagnement des enseignants en formation initiale, continue et en insertion professionnelle. Un autre de ses champs d’expertise est la formation pratique, incluant le soutien pédagogique des stages et la formation des formateurs de stagiaires (enseignants associés et superviseurs).

Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :
13 h 45 (24 minutes)
Consulter
L’articulation croyances-pratiques au cœur d’un projet d’accompagnement d’enseignants débutants de sciences naturelles et de sciences humaines et sociales au secondaire
THERRIAULT, Geneviève; FORTIER, Sylvie; MORIN, Emilie; CHARLAND, Patrick; VIVEGNIS, Isabelle; ARAUJO-OLIVEIRA, Anderson
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication présente les assises d’une recherche autour de laquelle d’autres contributions de ce symposium se structurent. Il s’agit d’une étude financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Therriault et coll., 2018-20) visant à soutenir le développement professionnel des enseignants débutants au regard de leur épistémologie personnelle. La piste de l’arrimage entre les croyances et les pratiques dans la formation continue y est explorée, une avenue peu empruntée par les chercheurs de ce domaine, particulièrement au Québec, où les travaux ont plus souvent porté sur les enseignants en formation initiale (Brownlee, Schraw et Berthelsen, 2011; OCDE, 2018). Ces recherches mettent en évidence des contradictions importantes entre les croyances (épistémologiques et pédagogiques) et les pratiques d’enseignement effectives, concepts pivots de notre démarche. Ces éléments seront explicités dans cette communication et illustrés par des portraits d’enseignants débutants, intermédiaires et expérimentés de sciences naturelles et de sciences humaines au secondaire à l’égard de leurs croyances, conceptions et pratiques. Des données quantitatives et qualitatives tirées d’un questionnaire et d’entretiens sont au cœur de la première phase de cette recherche en cours, dont les premiers résultats éclaireront la conception d’un dispositif de formation continue qui sera exposé lors de différentes communications.
Auteurs :
Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Emilie Morin
Université du Québec à Rimouski - Canada

Patrick Charland
Université du Québec à Montréal - Canada

Isabelle Vivegnis
Université du Québec en Outaouais - CRIFPE - Canada

Isabelle Vivegnis est titulaire d’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal, offert en association avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. Sa thèse de doctorat (2012-2016) a porté sur les compétences et les postures d’accompagnateurs au regard du développement de l’autonomie et de l’émancipation professionnelles d’enseignants débutants. Elle est actuellement professeure en formation pratique et responsable pédagogique des stages au Baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire (BEPEP) à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), campus Saint-Jérôme. Chercheure associée au CRIFPE depuis octobre 2017, ses principaux intérêts de recherche concernent l’accompagnement des enseignants en formation initiale, continue et en insertion professionnelle. Un autre de ses champs d’expertise est la formation pratique, incluant le soutien pédagogique des stages et la formation des formateurs de stagiaires (enseignants associés et superviseurs).

Anderson Araujo-Oliveira
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

Anderson Araújo-Oliveira est professeur du Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal et directeur de l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP). Ses travaux de recherche portent principalement sur l’intervention éducative en sciences humaines et sociales, la formation en milieu de pratique et l’analyse des pratiques d’enseignement des enseignants et futurs enseignants.

Thèmes : L’insertion dans la profession
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Pratiques enseignantes, Développement professionnel, accompagnement, Épistémologie personnelle, Conceptions de l'enseignement et l'apprentissage
14 h 09 (25 minutes)
Consulter
Entre ce qu'ils pensent, ce qu'ils disent et ce qu'ils font, quelles articulations ? Analyse quantitative de l’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions pédagogiques et les pratiques d’enseignants de deux domaines au secondaire
BAILLET, Dorothée; THERRIAULT, Geneviève
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage et les pratiques pédagogiques déclarées des enseignants de sciences et de sciences humaines au secondaire a peu été étudiée, en particulier dans le monde francophone (Araújo Oliveira, 2012 ; Bartos et Lederman, 2014 ; Wanlin, Laflotte et Crahay, sous presse). Pourtant, si les enseignants affichent des croyances majoritairement constructivistes sur l’enseignement et l’apprentissage, leurs pratiques d’enseignement réelles demeurent plutôt passives (enquête internationale TALIS – OCDE, 2018. Cette communication propose d’explorer les relations entre ces trois construits théoriques auprès d’une population composée de 215 enseignants québécois (débutants, intermédiaires et expérimentés) du secondaire en Univers social et Sciences et technologies. Les résultats reposent sur l’analyse quantitative des réponses des enseignants à un questionnaire fermé en ligne comportant trois parties. Les analyses statistiques (analyses en composantes principales, ANOVA à plan factoriel et étude des corrélations) sont en cours. Les premiers résultats font apparaître des différences significatives dans le registre des croyances épistémologiques entre les enseignants en Univers social et Sciences et technologies.
Auteurs :
Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Pratiques enseignantes, croyances épistémologiques, Conception de l'enseignement et de l'apprentissage, enseignement secondaire
14 h 34 (285 minutes)
Consulter
Discussion collective à la suite de ce premier bloc de deux communications
VIVEGNIS, Isabelle; FORTIER, Sylvie
Discussion
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Isabelle Vivegnis
Université du Québec en Outaouais - CRIFPE - Canada

Isabelle Vivegnis est titulaire d’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal, offert en association avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. Sa thèse de doctorat (2012-2016) a porté sur les compétences et les postures d’accompagnateurs au regard du développement de l’autonomie et de l’émancipation professionnelles d’enseignants débutants. Elle est actuellement professeure en formation pratique et responsable pédagogique des stages au Baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire (BEPEP) à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), campus Saint-Jérôme. Chercheure associée au CRIFPE depuis octobre 2017, ses principaux intérêts de recherche concernent l’accompagnement des enseignants en formation initiale, continue et en insertion professionnelle. Un autre de ses champs d’expertise est la formation pratique, incluant le soutien pédagogique des stages et la formation des formateurs de stagiaires (enseignants associés et superviseurs).

Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :

Séance V108 : Symposium - Accompagnement et encadrement des apprenants à l’ère des mesures alternatives et de la formation à distance

8 h 30 (5 minutes)
Consulter
Ouverture et présentation du symposium
POELLHUBER, Bruno
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Thèmes :
8 h 35 (20 minutes)
Consulter
Encadrement et accompagnement : les leçons apprises en formation à distance applicables à la situation actuelle
POELLHUBER, Bruno; ROY, Normand; BOUCHOUCHA, Ibtihel
Communication orale
Fait partie du symposium :
En Europe, au Québec et ailleurs dans le monde, le trimestre ou l’année scolaire se termine avec des « mesures alternatives » ou encore avec des mesures visant à assurer la « continuité pédagogique ». Dans l’ensemble de ces mesures fortement orientées sur l’enseignement ou l’évaluation, le contenu prend une place prépondérante et l’encadrement des étudiants devient la grande négligée. Alors plusieurs se retrouvent malgré eux dans la situation d’enseigner ou d’apprendre à distance, les leçons de la recherche en formation à distance peuvent nous être grandement utiles. Après un bref rappel de ces leçons, je présenterai les mesures actuelles mises en place à l’Université de Montréal, ainsi que celles qui sont prévues pour le futur.
Auteurs :
Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Normand Roy
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l'Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (réalité virtuelle, jeux vidéo, etc.) . Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques, et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.

Ibtihel Bouchoucha
Université de Montréal - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : profils, engagement, MOOC, analytique de l'apprentissage, encadrement
8 h 55 (13 minutes)
Consulter
Explorer les temporalités d’apprentissage en formation à distance et en ligne pour personnaliser l’accompagnement.
COURCOT, Blandine
Communication orale
Fait partie du symposium :
De plus en plus, les étudiant·e·s doivent jongler avec différentes temporalités, qu'elles soient d’ordre social, familial, scolaire ou circonscrites par des contraintes extérieures, comme l’institution (Meharez Frey, 2018). Face à cette réalité, la formation à distance et en ligne (FADEL) offre aux apprenant·e·s une flexibilité dans leur gestion de ces temporalités multiples. Les accompagner dans leur temporalité d’apprentissage, c’est aussi les aider à mettre en place des routines qui vont leur permettre d’installer un rythme qui va les maintenir engagés, mais aussi qui va leur donner l’impression de contrôler davantage leurs apprentissages. Pouvons-nous analyser ce rythme qui émerge, à travers les traces laissées lors de chaque interaction avec l’environnement d’apprentissage ? La conception du cours est un premier cadre qui peut aider à la mise en place d’un rythme d’apprentissage. Nous verrons qu’un cours hybride, qui alterne classes virtuelles à distance et activités autoportantes instaure une certaine rythmicité qui s’intègre au quotidien des apprenant·e·s, selon différents profils. Ensuite, nous explorerons la temporalité d’une expérience d’apprentissage sans interaction sociale, dans un contexte de FADEL. C’est alors dans une perspective plus globale, empruntée aux récits de vie, que nous tenterons une percée dans l’intimité de l’acte d’apprendre (Bélanger, 2015).
Auteurs :
Blandine Courcot
Cégep à distance - Canada

Après un parcours académique en physique fondamentale, Blandine Courcot s'est spécialisée en obtenant un master en imagerie médicale et un doctorat en chimie computationnelle. Investie dans la recherche en neurosciences et en chimie quantique, entre la France et l'Australie, elle s'est posée au Québec. À travers ses expériences en enseignement universitaire et en coaching pédagogique, elle a voulu approfondir les approches qui pouvaient aider ses étudiants - jeunes adultes ou adultes - à développer leur potentiel et à persévérer dans leur cursus. C'est cette notion d'engagement en formation à distance et en ligne qui est au cœur de sa réflexion comme conseillère pédagogique au Cégep à distance.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : FAD, Trace, Temps
9 h 08 (14 minutes)
Consulter
Accompagner des grands groupes: rêve et réalités de terrain
PERAYA, Daniel
Communication orale
Fait partie du symposium :
Dans ma brève intervention, je présenterai un dispositif hybride de formation de niveau du Bac à 1'Université de Genève . Il s'agissait d'une formation de 6 ECTS aux technologies éducatives ouverte à tous les étudiant(e)s de SES et de psychologie. Ce cours de grand groupe (140-180 étudiant(e)s) a servi de cours d'appel pour un cours de Bac 2, puis pour le Master MALTT. La particularité de ce cours donne sur deux semestre était ses modalités d’organisation et en conséquence ses dispositif de médiatisation et d'accompagnement (devis médiatique et devis d'enseignement). Au premier semestre, le cours se donnait partiellement en présence et, au second, entièrement à distance. L'articulation des dispositifs de médiatisation et d’accompagnement permettaient de faire travailler l'ensemble des étudiant(e)s par sous groupes de 3 ou 4.
Auteurs :
Daniel Peraya
Université de Genève - Belgique

Daniel Peraya est professeur honoraire de l'Université de Genève. Il intègre l'Université de Genève dès 1986 après avoir enseigné à l'École normale supérieure de l'Université de Dakar (1975-1983) et mis en oeuvre son Centre audiovisuel pédagogique. Il a rejoint TECFA, l'unité des technologies éducatives de la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation dès sa création en 1990. Il a été Chargé de cours invité l'Ecole de communication de l'Université catholique de Louvain (Louvain–la-Neuve) jusqu'en 2017. Ses recherches et ses enseignements portent sur la communication éducative médiatisée, plus particulièrement dans le cadre des systèmes de formation entièrement ou partiellement à distance aux niveaux supérieur et universitaire. Il est chercheur associé au Centre interuniversitaire sur la profession enseignante (CRIFPE, Québec) en tant que chercheur international et membre du Groupe d'études sur la Médiation du savoir (GReMS, Université catholique de Louvain). Il est co-rédacteur en chef de la revue Distances et médiations des savoirs, il participe à de nombreux comités scientifiques de colloques internationaux ainsi qu'à des comités d'experts

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : accompagnement, analytiques d'apprentissage, traces d'activités en ligne
9 h 22 (15 minutes)
Consulter
Plus de 30 stratégies pour commencer l’école à distance: une ressource destinée aux enseignantes et aux enseignants en contexte de confinement
KARSENTI, Thierry; PARENT, Simon
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’objectif de cette communication est de proposer aux enseignants, qui n’ont aucune expérience en formation à distance, une série de stratégies, issues de la recherche, pour les aider à démarrer l’école… à distance, dans un contexte de pandémie. Ce sont plus de 30 pistes qui seront proposées aux enseignants, toutes regroupées en principales catégories auxquelles il est impératif de réfléchir quand on passe de la salle de classe… à l’école en ligne.
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : analytique de l'apprentissage, plateforme de formation, formation ouverte et à distance
9 h 37 (13 minutes)
Consulter
SEAPAD : des learnings analytics au service de la qualité
GAILLARD, Frederic; BAILLIFARD, Ambroise
Brève communication orale
Fait partie du symposium :
Le dispositif SEAPAD (Suivi des Etudiants pour Améliorer leur aPprentissage à Distance ) fournit des informations, en temps réel, sur l’apprentissage à distance des étudiants. Au cours de l’expérimentation du dispositif durant l’automne 2019, les étudiants ont communiqué leurs impressions sur leurs apprentissages (difficulté ressentie, temps d’apprentissage, etc.). Aussitôt après achèvement de chaque activité, les étudiants volontaires répondent à quelques questions simples. En agrégeant ces réponses et des learning analytics, la plateforme fournit aux étudiants et aux enseignants des tableaux de bord personnalisés. Les premiers peuvent se situer par rapport à leur cohorte, tandis que les seconds prennent connaissance en temps réel de l’avancement de leur classe. Le dispositif vise à aider les étudiants à optimiser leurs stratégies d’apprentissage et permettre aux enseignants de réguler leurs interventions. Enfin, le dispositif SEAPAD est évolutif et participatif : les utilisateurs ont la possibilité de faire évoluer la plateforme par leurs suggestions recueillies via l’application. Par son design participatif et par sa gestion transparente des données, le dispositif fait écho à des préoccupations actuelles de l’enseignement à distance. Durant le 7ème colloque international en éducation, nous aimerions présenter l’architecture du dispositif ainsi que les retours quantitatifs et qualitatifs de l’expérimentation.
Auteurs :
Frederic Gaillard
UniDistance - Suisse

Pour la 3ème année consécutive, Frédéric Gaillard est en charge du pôle recherche et développement informatique pour le service EDUDL+ (Educational Development Unit in Distance Learning). A la pointe des nouvelles technologies, Frédéric a œuvré à la conception d’outils numériques visant à soutenir l’apprentissage et l’enseignement en milieu universitaire. Citons au passage son expérience d’enseignant du système d’exploitation libre GNU\LINUX. Auparavant, le domaine des statistiques de la Business Intelligence et des Data Warehouse profita de ses lumières durant une dizaine d’années.

Ambroise Baillifard
UniDistance - Suisse

Diplômé en enseignement primaire et préscolaire en 2011, Ambroise Baillifard a suivi des formations complémentaires en cours d’emploi : « tableau interactif », « vivre la différence en classe », « pédagogie positive »,… Oscillant du domaine sportif (professeur de ski) au français langue étrangère, son éventail d’expériences pédagogiques incorpore autant des cours individuels pour des apprentis en difficulté scolaire que des classes d’adultes. Depuis 2017, ajoutant une corde à son arc didactique, il forme des étudiants HEP (Haute Ecole Pédagogique) en tant que praticien formateur. Après un cursus universitaire à distance en psychologie, Ambroise Baillifard a rejoint le service pédagogique d’Unidistance. Il y développe une plateforme d’apprentissage individualisé, accompagne les équipes enseignantes et participe à la recherche et au développement du dispositif SEAPAD.

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : plateforme, learnings analytics, transparence des données, dispositif participatif
9 h 50 (13 minutes)
Consulter
Learner Models in MOOCs in a Lifelong Learning perspective
RAMIREZ, Sergio; EL MAWAS, Nour; HEUTTE, Jean
Communication orale
Fait partie du symposium :
Nowadays, Learning Analytics is an emerging topic in the Technology Enhanced Learning and the Lifelong Learning fields. Learner Models also have an essential role on the use and exploitation of learner-generated data in a variety of Learning Environments. Many research studies focus on the added value of Learner Models and their importance to facilitate the learners follow-up and the trainers/teachers’ practices in different e-learning environments. Among these environments, we choose Massive Open Online Courses because they represent a reliable and considerable amount of data generated by Lifelong Learners. In this abstract we focus on Learner Modelling in Massive Open Online Courses. To our knowledge, currently there is no research work that addresses the literature review of existing Learner Models for Massive Open Online Courses. This study will allow us to compare and choose the most suitable Learner Model for a Massive Open Online Course in a Lifelong Learning perspective. This chosen model will help us to evaluate and personalize course content according to different learners’ profiles, backgrounds and experiences. This work is dedicated to MOOC designers/providers, pedagogical engineers and researchers who meet difficulties to evaluate MOOCs' learners based on Learning Analytics. This work benefits from the french I-SITE ULNE funding.
Auteurs :
Sergio Ramirez
Université de Lille - Laboratoire CIREL / Trigone - France

Nour El Mawas
Université de Lille - France

Jean Heutte
Université de Lille - Laboratoire CIREL / Trigone - France

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire, Autre
Mots-clés : Learning Analytics, MOOCS, learner modelling, lifelong learning
10 h 03 (15 minutes)
Consulter
Questions et discussions
COURCOT, Blandine; MANGEREL, Philippe
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Blandine Courcot
Cégep à distance - Canada

Après un parcours académique en physique fondamentale, Blandine Courcot s'est spécialisée en obtenant un master en imagerie médicale et un doctorat en chimie computationnelle. Investie dans la recherche en neurosciences et en chimie quantique, entre la France et l'Australie, elle s'est posée au Québec. À travers ses expériences en enseignement universitaire et en coaching pédagogique, elle a voulu approfondir les approches qui pouvaient aider ses étudiants - jeunes adultes ou adultes - à développer leur potentiel et à persévérer dans leur cursus. C'est cette notion d'engagement en formation à distance et en ligne qui est au cœur de sa réflexion comme conseillère pédagogique au Cégep à distance.

Philippe Mangerel
Cégep à distance - Canada

Philippe Mangerel est tuteur-accompagnateur en littérature, communications et histoire de l’art au Cégep à distance depuis 2017. Il est aussi dramaturge, critique de théâtre et membre du comité de rédaction de Jeu, seule revue de langue française spécialisée en théâtre en Amérique. Détenteur d’une maîtrise en Études littéraires de l’Université du Québec à Montréal, il s’est d’abord intéressé aux conditions de la création en milieu universitaire ainsi qu’aux espaces dramaturgiques dits de l’inconfort (lieux récupérés, squat, itinérance) et à l’écriture queer. En tant que tuteur professionnel au Cégep à distance, où les étudiant·e·s suivent un modèle d’apprentissage asynchrone autoportant, Philippe développe une réflexion sur la formation à distance et l’accompagnement, plus particulièrement sur la personnalisation du rapport enseignant·e-apprenant·e, et s’intéresse au tutorat auprès des personnes en situation de handicap.

Thèmes :

Séance V109 : Symposium - Soutenir le personnel scolaire dans le cadre de sa fonction : les pratiques des directions d’établissement d’enseignement

8 h 30 (7 minutes)
Consulter
Accueil des participants et mot de bienvenue
CLÉMENT, Louise
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Louise Clément
Université Laval - Canada

Louise Clément est professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval où elle donne des cours de gestion aux étudiants du 2e et 3e cycles. Elle détient un doctorat en administration (DBA) et ses travaux de recherche portent sur le leadership, la confiance relationnelle ainsi que sur la motivation au travail.

Thèmes :
8 h 37 (26 minutes)
Consulter
Enquête québécoise sur le développement professionnel des directions d’établissement scolaire : relation avec le développement de la compétence en gestion des ressources humaines
GÉLINAS-PROULX, Andréanne; LAPOINTE, Pierre; POIREL, Emmanuel; D'ARRISSO, David
Communication orale
Fait partie du symposium :
La recherche montre l’importance de la formation des directions d’établissement scolaire (Cattonar et al., 2007; IsaBelle et al., 2008, 2016) pour développer leurs compétences (IsaBelle et al., 2015). Toutefois, peu de recherches se sont penchées sur la relation entre 1) les activités de développement professionnel des directions du Québec en termes de formation initiale, d’insertion professionnelle et de formation continue (CSÉ, 2014; Mukamurera, 2014) et 2) le développement de leurs compétences relatives aux activités du leadership éducationnel (Hallinger et Heck, 1998) qui concernent la gestion des ressources humaines. Dans cette foulée, le Groupe de Recherche Interrégional sur l’organisation du travail des Directions d’Établissement d’enseignement du Québec (GRIDE) du Québec travaille sur l’axe du développement professionnel des directions. Par l’entremise de l’analyse descriptive des données quantitatives issues d’un questionnaire validé transmis à l’ensemble des directions du Québec à l’automne 2019, nous souhaitons mieux comprendre comment les activités de développement professionnel vécues par les directions permettent de développer leurs compétences en gestion. Plus précisément, par le biais d’analyses statistiques, nous allons également mettre en exergue le lien entre le développement professionnel et le développement des compétences en gestion des ressources humaines. Les résultats de cette enquête nous permettront de formuler des recommandations quant à l’accompagnement des directions.
Auteurs :
Andréanne Gélinas-Proulx
Université du Québec en Outaouais - Canada

Andréanne Gélinas-Proulx est professeure en administration scolaire à l'Université du Québec en Outaouais.

Pierre Lapointe
Univeristé de Montréal - Canada

Professeur retraité de l'Université de Montréal

Emmanuel Poirel
Université de Montréal - Canada

Emmanuel Poirel, est professeur en administration et fondements de l’éducation à l’Université de Montréal. Il est très actif au niveau de la diffusion de la recherche sur les plans local et international. Responsable du Groupe de recherche interrégional sur l'organisation du travail des directions d'établissement d'enseignement (GRIDE), membre du Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAT) et du Conseil d'administration de l’ADERAE , il a participé à l’organisation de dix colloques depuis 2012, dont quatre à l’ACFAS (deux à titre de responsable en 2014 et en 2016). Ses principaux intérêts de recherche concerne la santé et le leadership en contexte d'éducation.

David D'Arrisso
Université de Montréal - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Ne s’applique pas
Mots-clés : Développement professionnel, gestion des ressources humaines, direction d'établissement scolaire
9 h 03 (19 minutes)
Consulter
Quelles sont les mesures de soutien qui ont un effet sur la mobilisation des enseignants selon la perception de vingt cinq directions d’école ou de centre dans des contextes variés.
LAROUCHE, Catherine; SAVARD, Denis; BEAUCHESNE, Rénald
Communication orale
Fait partie du symposium :
Depuis les quinze dernières années, le pilotage du système éducatif québécois a connu des changements importants. En effet, depuis 2002, la gestion axée sur les résultats s’est implantée de façon progressive dans les écoles. Ces changements ne sont pas sans effets sur les conditions de travail et les pratiques des enseignants et des directeurs d’établissement (Larouche et Savard, 2017; Maroy, Mathou et Vaillancourt, 2017). Nous présenterons une partie des résultats de notre enquête réalisée en janvier 2019 durant laquelle des entretiens semi-dirigés ont été menés auprès de vingt-cinq directions d’école ou de centre provenant de onze commissions scolaires au Québec pour identifier les stratégies de mobilisation utilisées par les directions pour mobiliser les enseignants envers les cibles éducatives. Parmi ces stratégies de mobilisation, les directions ont mentionné utiliser des mesures de soutien à leur équipe-école (soutien en ressources humaines, financières et techniques). Cette communication vise à présenter plus particulièrement ces mesures de soutien. La présence de témoignages de certains répondants à notre enquête permettra de mieux saisir concrètement comment certains moyens ont été appropriés dans l’action. La communication contribuera à mieux comprendre les pratiques des directions dans un contexte de tension entre centralisation et décentralisation des pouvoirs.
Auteurs :
Catherine Larouche
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Professeure à l'UQAC, Directrice des DESS et programmes courts en sciences de l'éducation

Denis Savard
Université Laval - Canada

Rénald Beauchesne
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : directions d’établissement, équipe-école, pratiques en gestion
9 h 22 (8 minutes)
Consulter
Gestion des établissements d’enseignement à l’ère de l’implantation du numérique : partage de stratégies de gestion ayant pour objectif de soutenir le personnel scolaire
GRAVELLE, France; MONETTE, Julie; FRIGON, Nathalie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le rôle de direction, quant à l’implantation du numérique dans les établissements d’enseignement au Canada francophone, semble être très important. Ainsi, tenant compte du fait que la fonction a été identifiée comme étant devenue lourde et complexe à exercer, le Réseau d'enseignement francophone à distance (REFAD), a mandaté une équipe de chercheurs, afin de mener une recherche qualitative intitulée « Gestion des établissements d’enseignement à l’ère de l’implantation du numérique ». À partir d’un cadre conceptuel basé sur le leadership transformationnel, des entrevues semi-dirigées ont été menées. Grâce à la participation de directions d’établissements d’enseignement de différents ordres, des stratégies de gestion, telle que l’importance de l’accompagnement et de la formation des équipes, ont été identifiées ainsi que des outils ayant pour objectif de faciliter l’implantation du numérique dans les établissements d’enseignement. Cette communication a donc pour objectif de présenter les résultats ainsi que les impacts positifs vécus par le personnel scolaire.
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Julie Monette
Université du Québec à Montréal - Canada

Étudiante à la maîtrise.

Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : implication de la direction, leadership, directions d’établissement
9 h 30 (20 minutes)
Consulter
La perception de la confiance relationnelle des directions d’établissement envers les enseignants et les dirigeants de leur commission scolaire : examen des effets sur leur motivation au travail, leur bien-être et leurs attitudes
CLÉMENT, Louise
Communication orale
Fait partie du symposium :
Les milieux d’enseignement renferment un vaste réseau d’interactions sociales où les directions d’établissement interagissent avec les enseignants ainsi qu’avec les dirigeants de leur commission scolaire. Cette interdépendance nécessite que la confiance relationnelle soit présente afin d’agir comme un liant social favorisant la collaboration entre les parties (Fullan, 2010; Tschannen-Moran, 2001, 2014). Malgré l’intérêt marqué des scientifiques envers le thème de la confiance relationnelle, peu d’études ont cherché à examiner la perception de la confiance relationnelle des directions d’établissement (Clément, 2017; Louis et Murphy, 2017) afin de mettre en lumière ses influences non seulement sur les manifestations au travail de ces derniers, mais également sur leur motivation au travail. La présente étude empirique a été réalisée auprès de 143 directions d’établissement du Québec. Le modèle a été validé à l’aide de régressions multiples tout en tenant compte de variables telles que l’âge des participants, leur genre, leur fonction de travail (direction/direction adjointe), leurs années d’expérience et l’indice de défavorisation du milieu. Les résultats révèlent l’importance de la confiance relationnelle et de son rôle sur ces variables clés. Les implications pratiques découlant de cette étude seront abordées lors de la présentation.
Auteurs :
Louise Clément
Université Laval - Canada

Louise Clément est professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval où elle donne des cours de gestion aux étudiants du 2e et 3e cycles. Elle détient un doctorat en administration (DBA) et ses travaux de recherche portent sur le leadership, la confiance relationnelle ainsi que sur la motivation au travail.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Autre
Mots-clés : motivation, directions d’établissement, attitudes, bien-être, confiance

Séance V110 : Communications libres

8 h 30 (28 minutes)
Consulter
Le processus de débogage dans l’apprentissage du codage informatique dans un laboratoire créatif et le développement des compétences numériques chez les élèves des écoles primaires au Nouveau-Brunswick
LEGER, Michel T; VIKTOR, Freiman; KAMBA, Jacques Pampetelalo
Communication orale
Au cours des dernières années, nous avons assisté à une nouvelle vague d’intégration du codage dans l’enseignement primaire afin de permettre aux jeunes élèves d’acquérir les compétences numériques nécessaires à la réussite scolaire et professionnelle. Les laboratoires créatifs des écoles du Nouveau-Brunswick donnent aux élèves l’occasion d’utiliser les outils de codage de façon autonome et en collaboration avec leurs amis pour réaliser des projets indépendants significatifs. Cependant, dans cet apprentissage, les élèves ont tendance à privilégier la pensée créatrice (imagination, curiosité) plutôt que d’exercer leurs compétences de pensée critique et de résolution de problèmes pour surmonter divers problèmes, erreurs ou bogues liés aux codes. Nous menons une étude pour explorer les pratiques de débogage des élèves lors d’un apprentissage autonome du codage dans un laboratoire créatif et aussi pour comprendre comment le débogage peut conduire au développement de diverses compétences numériques non techniques. Nous présentons quelques résultats préliminaires sur les pratiques de jeunes élèves néo-brunswickois en matière de débogage dans les logiciels de codage.
Auteurs :
Michel T. Leger
Universite de Moncton - Canada

Freiman Viktor
Universite de Moncton - Canada

Jacques Pampetelalo Kamba
Universite de Monctom - Canada

Étudiant au doctorat en éducation

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Laboratoire créatif, compétence numérique, codage
8 h 58 (28 minutes)
Consulter
L’expérience d’une pédagogie énactive, performative et transdisciplinaire
CASTELO GARRIDO, Ana
Communication orale
Lutter contre le décrochage scolaire requiert une réflexion de fond sur les (trans)formations des pratiques pédagogiques et sur la nature même des gestes professionnels enseignants. Accompagner les apprenants à se faire confiance et à mieux vivre ensemble leurs apprentissages nécessite non seulement la mise en place de dispositifs collaboratifs transdisciplinaires, mais également une attention particulière à la qualité relationnelle en classe. Dans cette communication, nous présenterons un dispositif énactif (Varela, 1993) et transdisciplinaire que nous avons mis en place auprès d’étudiants de master en sciences de l’éducation. Au travers d’un module d’enseignement-apprentissage de l’espagnol par les pratiques artistiques et performatives (danse contemporaine et théâtre sensoriel), nous avons fait émerger chez ces étudiants la prise de conscience des nouvelles dynamiques relationnelles favorisant la qualité de la présence à soi et aux autres, l’empathie et la bienveillance. Nous montrerons l’impact de cette expérience vécue durant une année académique par deux étudiantes, futures accompagnatrices éducatives, sanitaires et sociales. Une étude de cas nous permettra de décrire la façon dont elles transfèrent ces expériences dans d’autres espaces et avec d’autres publics, notamment dans la sphère familiale et dans leur travail auprès de jeunes majeurs et d’élèves en situation de décrochage scolaire.
Auteurs :
Ana Castelo Garrido
UPEC. Université Paris Est-Créteil - France

Ana Castelo est enseignante de langue espagnole et cultures hispaniques à l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales et doctorante à l’UPEC, Université de Paris-Est Créteil. Inspirée par sa pratique artistique en danse contemporaine et en théâtre sensoriel, elle explore le paradigme de l’énaction (F. Varela) dans ses pratiques pédagogiques. Dans le cadre de sa thèse en Sciences du langage (dirigée par Joëlle Aden et Sylvie Morais) elle s’intéresse aux processus d’autoformation et de (trans)formation de l’enseignant, et donc des gestes professionnels enseignants, lorsqu’on intègre des approches artistiques, performatives et transdisciplinaires en éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : reflexivité, pédagogie énactive, pratiques performatives, climat de classe, empathie
9 h 26 (21 minutes)
Consulter
Comment les inspecteurs peuvent-ils impulser un développement professionnel lors des entretiens d’inspection réalisés avec les enseignants du second degré?
VOISIN-GIRARD, Bernadette; BERTONE, Stefano
Communication orale
La visite d’inspection des enseignants en France est un moment redouté par les enseignants, contesté par la profession, mais paradoxalement très attendu. Au sein de ce système d’évaluation, l’entretien qui se déroule dans un huis clos, représente un moment essentiel pour statuer des promotions des enseignants, tout en ayant l’ambition d’impulser leur développement professionnel. Inscrite dans un programme de recherche technologique en anthropologie culturaliste (Bertone et Chaliès, 2015) qui mobilise les théories de l’action collective, cette recherche propose de mettre au jour la nature conflictuelle de l’activité de jugement des inspecteurs du 2nd degré par l’analyse de l’activité dialogique qui se déroule durant l’entretien. Elle vise tout autant la connaissance des règles suivies par les inspecteurs, que la capacité à résoudre des plurilemmes de métier rencontrés de manière récurrente par les inspecteurs : comment juger pour à la fois promouvoir et accompagner les enseignants dans un temps contraint? Cette étude, référée aux travaux de Wittgenstein (2004) et à la théorie du dialogue de Bakhtine (1984) met en avant les enjeux de ce moment d’évaluation. Nous mobilisons la controverse comme conflictualité dans sa fonction psychique motrice (Clot, 2015) pour que le collectif trouve des alternatives acceptables aux plurilemmes des inspecteurs.
Auteurs :
Bernadette Voisin-Girard
École doctoral SHS - Université de la Réunion - Réunion

Inspectrice d'académie depuis 10 ans, en exercice depuis 9 ans dans l'académie de la Réunion, mon questionnement sur les processus d’apprentissage des élèves, de développement professionnel des enseignants, puis de pilotage, a jalonné mon parcours professionnel. J’ai alterné concours (CAPEPS, agrégation, personnel de direction et inspectrice) et formations universitaires (Master puis études doctorales depuis 2014), fonctions de responsable académique de la formation initiale et continue auprès du Recteur, et interventions au sein d’un parcours de Master formation de formateurs à l'université (ESPE), puis co-directrice d’un Master adressé aux cadres de l’éducation nationale, afin de trouver des réponses fondées aux questions émergeant du terrain : Quels dispositifs de formation ou d’évaluation pour accompagner les personnels vers une démarche féconde et durable de développement professionnel ? C’est dans le champ scientifique des théories de l’action qui permettent d’appréhender le travail réel des professionnels que ma réflexion sur le développement se situe aujourd’hui.

Stefano Bertone
Université de la Réunion - Réunion

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : accompagnement des enseignants, agir, caractéristiques du travail, vidéoformation, Évaluation des enseignants
9 h 47 (13 minutes)
Consulter
Cultural Industry and Digital World : Approaches to Aesthetics, Education and Violence
G. DA COSTA, Belarmino Cesar
Brève communication orale
With computerization and concentric systems of cultural production and economic and political domination, it is important that communication studies approach the mediation of technologies in the conditions of perception. In the digital environment, the concept of cultural industry needs updating. The challenge is to identify the aesthetics of violence in the symbolic construction of mass media in contrast to the ideological discourse of freedom of expression. It is worth interpreting authoritarian dimensions in the apparently democratic processes of the free flow of information on the internet and social networks. The reality has been the hegemony of media control groups as a business and the use of algorithms that capture and manage content that users freely deposit into the system that controls them. Based on Adorno and Horkheimer, it can be seen that media artifacts assume regressive contours in the digital world, due to the possibilities that synthesis-image, with computer graphics, give rise to forms of manipulation that articulate pleasure, shock and paradoxically impersonality and visibility. McLuhan highlights the aesthetic dimension as a condition for interpreting and politicizing new technologies, which is a principle of media education and strategy for teacher education and classroom experience in the context of digital education.
Auteurs :
Belarmino Cesar G. Da Costa
UNIMEP - Brésil

PhD in Education from UNICAMP (Philosophy and History of Education); Master in Education from UFSCAR (Fundamentals of Education); Journalist by Unimep. Professor of the Graduate Program in Education (line: History and Philosophy of Education) and Journalism Courses; Cinema and Radio / TV / Internet from UNIMEP / Piracicaba. Member of the Lattes Cnpq Research Groups: “Critical Theory and Education” (UNIMEP / UFSCAR / UNESP-Araraquara); “Communication in the Digital Age: Culture, Aesthetics and Language” (UNIMEP).

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : digital education, media and education, Cultural industry, Aesthetics of Violence, Teachers' Education

Séance V111 : Communications libres

8 h 30 (25 minutes)
Consulter
Les dispositifs articulant recherche, formation et terrain comme nouvelles modalités de formation continue des enseignants
REDONDO, Cécile; BONNIOL, Vincent; ARTAUD, Michèle; BERNAD, Karine
Communication orale
Dans le contexte d’une profession et d’une formation enseignantes remises en question et transformées, notre travail propose d’étudier en quoi certains dispositifs initiés entre une fédération de laboratoires de recherche en éducation et les services académiques de l’Éducation nationale en France peuvent contribuer à développer et à enrichir les connaissances et les compétences professionnelles des acteurs. L’objectif principal de la communication est de présenter la méthodologie de travail entre chercheurs et enseignants dans le cadre de l’intervention d’une équipe de recherche sur le terrain auprès d’une quinzaine de professeurs d’écoles et de collège en mathématiques qui a débuté en septembre 2019 en réseau d’éducation prioritaire. La méthodologie de travail intègre la définition des objectifs de l’intervention avec les copilotes du projet ici centrés sur l’amélioration des résultats des élèves en résolution de problèmes de mathématiques, le diagnostic des besoins auprès des protagonistes qui s’est concrétisé par la diffusion d’un questionnaire aux enseignants ainsi que l’organisation de plusieurs séances de travail avec les praticiens intégrant des apports théoriques issus de la recherche. L’analyse des premières données générées par ce protocole de recherche-collaboration montre qu’un des enjeux du dispositif est de se départir des réponses traditionnelles de formation en suscitant un questionnement et un accompagnement spécifiques.
Auteurs :
Cécile Redondo
Aix-Marseille Université - France

Vincent Bonniol
Aix-Marseille Université - France

Michèle Artaud
Aix-Marseille Université - France

Karine Bernad
IREM Aix-Marseille - France

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Résolution de problèmes, formation continue, recherche action, enseignants en formation, accompagnement
8 h 55 (24 minutes)
Consulter
Enjeux autour de l’intégration et de la rétention d’enseignant.e.s formé.e.s à l’étranger travaillant dans l’école montréalaise
MORRISSETTE, Joëlle; GAGNON, Caroline
Communication orale
De plus en plus d’enseignant.e.s. formé.e.s à l’étranger (EFÉ) intègrent les écoles québécoises en raison d’une pénurie qui les positionnent, selon les commissions scolaires de Montréal en particulier, comme la seule sortie de crise possible. Leur intégration professionnelle revêt ainsi un caractère névralgique, d’autant que leur présence aurait un impact positif sur l'intégration socio-scolaire des élèves issus de l'immigration, nombreux dans les grandes métropoles. Comme le soulignent plusieurs travaux, les premières expériences au travail des EFÉ sont généralement marquées par un ensemble d’épreuves, car la plupart ont appris des conceptions et des manières d’enseigner souvent en décalage avec les conventions professionnelles valorisées dans le pays d’accueil. À l’appui d’une perspective interactionniste des professions, nous nous sommes intéressées à la socialisation des EFÉ intégrés récemment dans les écoles montréalaises (CRSH, 2015-2018). L’analyse inductive des entretiens conduits auprès de certains d’entre eux a permis d’identifier des expériences d’intégration contrastées, qui donnent à voir les turbulences rencontrées, de même que le rôle des interactions au travail dans leur degré d’adhésion aux conventions professionnelles locales. Cet éclairage conduit à mettre en relief les défis différenciés auxquels ils font face, et donc à pointer des pistes pour favoriser leur intégration harmonieuse et leur rétention dans le système scolaire québécois.
Auteurs :
Joëlle Morrissette
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Caroline Gagnon
Université du Québec à Montréal - Canada

Thèmes : L’insertion dans la profession
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Insertion professionnelle, L'immigration, attraction des enseignants
9 h 19 (13 minutes)
Consulter
Co-intervention en formation professionnelle initiale en France et professionnalité des enseignants
THERIC, Valérie; CHENEVAL-ARMAND, Hélène; DELSERIEYS, Alice; BRANDT-POMARES, Pascale
Brève communication orale
La formation professionnelle initiale en France est structurée en deux groupes de contenus d’enseignement : les enseignements professionnels (avec des disciplines liées à la spécialité de la section), et les enseignements généraux (avec des disciplines comme les mathématiques, le français ou encore les langues vivantes). En 2019, une réforme met en place un enseignement de co-intervention, dans lequel un enseignant de discipline professionnelle et un enseignant de discipline générale interviennent ensemble, avec pour objectif de créer des ponts entre leurs disciplines, et ainsi assurer la cohérence de la formation. Pour accompagner cette réforme, et pour analyser la manière dont les enseignants s’emparent de ce nouveau dispositif, nous avons mis en place une recherche orientée par la conception (design-based research). Un groupe de travail, composé de quatre enseignants et de deux chercheurs, a ainsi co-conçu un artefact de formation pour répondre à cette demande institutionnelle. L’analyse des vidéos des réunions de travail du groupe montre que ce nouveau dispositif interroge la professionnalité des enseignants de ces deux disciplines.
Auteurs :
Valérie Theric
Aix Marseille Université - France

Enseignante Formatrice d'enseignants en formation initiale et formation continue Doctorante Aix-Marseille Université Publications Théric, V., Cheneval-Armand, H. & Delserieys A. (2019). Enseignement professionnel et démarches d’investigation : le cas du Génie Industriel Textile, Recherches en Éducation Communications : Théric, V., Cheneval-Armand, H., Delserieys A. & Brandt-Pomares, P. (2019). Co-intervention en formation professionnelle : représentations des enseignants. Colloque SIEST Méditerranée - Education scientifique et technologique pour tous, Apr 2019, Patras, Grèce. Théric, V., Cheneval-Armand, H., Delserieys A. & Brandt-Pomares, P. (2019). Caractériser la co-conception d’un dispositif pédagogique de co-intervention en enseignement professionnel. Colloque des recherches participatives dans les didactiques disciplinaires et autres domaines de connaissance, novembre 2019, Fribourg, Suisse.

Hélène Cheneval-Armand
Aix Marseille Université - France

Alice Delserieys
AMU - France

Pascale Brandt-Pomares
Aix Marseille Université - France

Pr. Pascale Brandt-Pomares est vice présidente déléguée au Centre d’Innovation Pédagogique et d’Évaluation d’Aix-Marseille Université, directrice de l’Inspé d’Aix-Marseille, co-responsable du programme de recherche Artefacts de Formation de l’UR 4671 ADEF et membre de la fédération de recherche SFERE- Provence (FED4238). Ses recherches s’intéressent à la genèse instrumentale des artefacts et à l’appropriation des schèmes d’activité instrumentée pour comprendre le rôle du numérique dans les processus d'enseignement-apprentissage.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement collégial / Terminale / Lycée
Mots-clés : formation professionnelle, co-intervention, professionnalité enseignante

Séance V112 : Communications libres

8 h 30 (24 minutes)
Consulter
L’expérience d’étudiants à distance dans une université québécoise
DAIGNEAULT, Myriam; BELHADJ, Montacer; FONSECA, Olmedo; BERRAJAH, Mohamed Amine
Communication orale
La formation à distance (FAD) connait depuis quelques années une augmentation constante du nombre d’inscriptions (Conseil supérieur de l’éducation, 2015). Différentes recherches (Karsenti, 2006; Poellhuber, 2007; Varga, 2013) relèvent les difficultés liées à la distance. Étudier à distance suppose d’être capable de multiples conciliations et d’une forte autodétermination. Raison pour laquelle le parcours de l’étudiant se trouve souvent perturbé par ces situations où il doit gérer plusieurs choses à la fois : études, famille, travail. Les recherches menées sur l’abandon en formation à distance notent un taux qui oscille entre 26,9 % et 43,2 % pour les étudiants en FAD comparativement à environ 20 % (Dussarps, 2015; Powell, 2006; Université du Québec, 2004) pour ceux en présentiel. Pour mieux comprendre l’expérience des étudiants à distance, une étude multicas a été conduite auprès de 30 étudiants sélectionnés pour leur proximité avec les figures types de l’étudiant à distance (Rapport ICOPE, 2016). Cette étude a permis de cerner les facteurs liés à l’étudiant, à l’enseignant et aux technologies susceptibles de contribuer à une expérience positive des étudiants en FAD dans le but de proposer des recommandations aux responsables des programmes et des cours en ligne afin de soutenir la persévérance des étudiants à distance.
Auteurs :
Myriam Daigneault
Université Laval - Canada

Montacer Belhadj
Université Laval - Canada

Olmedo Fonseca
Université Laval - Canada

Mohamed Amine Berrajah
Université Laval - Canada

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : formation à distance, expérience, parcours
8 h 54 (13 minutes)
Consulter
Dispositifs d’autorégulation dans les applications mobiles d’apprentissage des langues
BENTEUX, Bérenger; SORIN, Christel; CHICHEKIAN, Tanya
Brève communication orale
La nécessité de trouver le juste équilibre entre acquisition des connaissances et développement de l’autonomie est amplifiée dans le contexte de l’apprentissage mobile. Différents modèles descriptifs ont été conçus dans le domaine de la psychologie de l’éducation décrivant les caractéristiques de l’apprentissage autorégulé. Ces modèles, tels que celui des phases cycliques de Zimmerman, ont ensuite été opérationnalisés en interventions, avec le but d’améliorer la manière dont les apprenants fixent les objectifs les plus adaptés, sélectionnent les stratégies optimales, suivent leur progression au plus près et s’autoévaluent pour améliorer leur apprentissage. Le but de notre recherche était de comprendre comment les dispositifs intégrés à des applications mobiles d’apprentissage des langues pouvaient déclencher ces processus d’autorégulation chez leurs utilisateurs. Nous avons relevé et réalisé, à partir de l’enregistrement vidéo de parcours d’apprentissage en temps réel sur ces applications mobiles, une typologie de ces dispositifs. Les résultats de notre recherche révèlent que, bien qu’une grande variété de déclencheurs potentiels d’une autorégulation de l’apprentissage soient intégrés à ces applications, leurs concepteurs ont privilégié leur usage pour soutenir la motivation plutôt que l’amélioration de l’autonomie des apprenants. Nous proposons quelques pistes d’amélioration qui sont l’objet de notre recherche en cours.
Auteurs :
Bérenger Benteux
Université de Sherbrooke - France

Enseignant de français langue seconde, développeur d'applications mobiles d'apprentissage, Bérenger Benteux a réalisé une maîtrise EdTech au Centre de Recherche Interdisciplinaire (Université de Paris) en 2019 et est actuellement étudiant au doctorat en éducation à l'Université de Sherbrooke. Sa recherche, sous la direction de Tanya Chichekian, porte sur les effets des analytiques d'apprentissage sur l'engagement de l'apprenant en formation à distance.

Christel Sorin
Université de Paris - France

Tanya Chichekian
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : autorégulation de l'apprentissage, apprentissage mobile, soutien à la motivation
9 h 07 (30 minutes)
Consulter
Contribution des organismes musicaux dans le milieu scolaire : un levier puissant à la formation continue et à la motivation intrinsèque des enseignants spécialistes en musique du primaire et du secondaire
LÉVESQUE, Hélène
Communication orale
Les savoir-faire acquis pendant les années de formation universitaire en pédagogie musicale deviennent souvent insuffisants lorsque les enseignants font face à la réalité sur le terrain. Les conditions de travail difficiles et le peu de reconnaissance de cette matière dans le système scolaire viennent parfois à bout des plus passionnés. S’engager dans une démarche individuelle de développement professionnel est alors perçu comme une charge supplémentaire à la tâche de travail. À la Commission scolaire de Montréal, l’apport des organismes musicaux dans l’offre de formation et dans l’élaboration d’événements est un levier puissant qui agit sur la motivation des enseignants en musique et de leurs élèves. Cette collaboration permet un travail en synergie entre les ressources musicales et les ressources pédagogiques. Les enseignants peuvent ainsi se ressourcer et choisir les offres de formation ou d’activités qui leur semblent les plus pertinentes et stimulantes. Ils peuvent aussi offrir à leurs élèves un accès à de la musique vivante de qualité sans pour autant avoir à faire des démarches longues et complexes pour y avoir accès. Cette communication a pour but de partager une approche qui ne cesse de se bonifier depuis dix ans et qui peut certainement être transposable dans d’autres milieux d’éducation.
Auteurs :
Hélène Lévesque
Commission scolaire de Montréal - Canada

Conseillère pédagogique en musique depuis onze ans à la Commission scolaire de Montréal, Hélène Lévesque a enseigné plusieurs années tant au primaire qu’au secondaire. Titulaire d’une maîtrise en musique de l’Université McGill, elle est aussi diplômée de l’UQAM et de l’Université Concordia. Elle accompagne les enseignants, conçoit du matériel pédagogique sur mesure et offre de la formation en lien avec les besoins du milieu scolaire. Au fil des années, elle a développé une expertise de collaboration pédagogique avec plusieurs organismes musicaux professionnels, afin de créer des ponts entre le milieu de l’enseignement musical et le milieu professionnel. Cofondatrice du "Réseau des conseillers pédagogiques et des répondants en musique du Québec" (RCRMQ) et de la "Coalition nationale pour une éducation artistique de qualité" (CNÉAQ) sa plus grande motivation est de contribuer à ce que l’enseignement musical soit reconnu à sa juste valeur dans le système d’éducation québécois.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : motivation, formation continue, conditions de travail, musique, organismes culturels

Séance V113 : Communications libres

8 h 30 (46 minutes)
Consulter
Soutien aux enseignants en contexte d'implantation d'une innovation pédagogique : mesure pour favoriser la professionnalisation?
BARTOSOVA, Lucie
Communication orale
La présente communication s’appuie sur une étude exploratoire intitulée Facteurs susceptibles d’influencer l’implantation de l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes et du Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec. Les changements en éducation ne sont pas toujours diffusés tel que prévu, car les enseignants demeurent souvent sans appui et confiné à la marge dans les changements prescrits. Cette contribution invite à penser à la perspective des enseignants en tant qu’agents de changement sur l’implantation d’une innovation pédagogique afin de saisir la professionnalisation sous l’angle de soutien. Nous cherchons à répondre à la question générale : Quelles conditions d’accompagnement contribueraient à appuyer adéquatement les enseignants dans leur pratique et ainsi favoriser leur professionnalisation? Les données proviennent des entretiens semi-dirigés auprès d’enseignants en francisation des immigrants adultes au Québec. Nous avons interrogé les enseignants sur leur pratique pédagogique et sur le référentiel commun québécois pour connaître leurs représentations de ce dernier. Les données révèlent les limites de temps et de ressources, entre autres, qui caractérisent un contexte pédagogique de changement. Cette contribution fournit donc des pistes réflexives sur l’accompagnement dans la mise en œuvre d’un changement prescrit du point de vue des enseignants.
Auteurs :
Lucie Bartosova
Université d'Ottawa - Canada

Lucie Bartosova est professeure à la faculté d'éducation à l'Université d'Ottawa. Elle se spécialise en enseignement des langues secondes et maternelles.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : accompagnement des enseignants, innovation, implantation, référentiel
9 h 16 (22 minutes)
Consulter
Les défis de l’analyse du soutien social mis en œuvre lors d’une activité conçue et menée pour favoriser le développement du bien-être au travail chez les enseignants
MAMPRIN, Caterina
Communication orale
Pour favoriser le développement du bien-être dans un milieu de travail enseignant, des activités collectives peuvent être organisées entre collègues. Celles-ci peuvent briser l’isolement, mais aussi favoriser le soutien social entre les participants (Lafortune et al., 2011), facteur fréquemment associé au développement du bien-être au travail (Liu et al., 2016). Cependant, la majorité des données collectées pour étudier le soutien social sont issues de questionnaires mesurant la perception de l’individu sur son réseau de soutien social (disponibilité, quantité, satisfaction) (Caron et Guay, 2005). Peu de recherches étudient les comportements directs de soutien entre les individus (Feeney et Collins, 2015). En nous appuyant sur les retranscriptions verbatim de huit séances de deux heures d’un groupe de parole conçu et mené pour favoriser le développement du bien-être au travail chez les enseignants, en plus de celles d’entrevues menées avant et après ces activités auprès des participants, nous avons analysé les données relatives au soutien social. Cette communication vise à exposer certains défis méthodologiques associés à l’étude du soutien social lors de ces activités, plus particulièrement, en distinguant trois dimensions associées à ce concept : les comportements de soutien, le réseau de soutien et l’évaluation subjective de soutien (Vaux, 1988, 1990).
Auteurs :
Caterina Mamprin
Université de Montréal - Canada

Caterina Mamprin est étudiante au doctorat et chargée de cours à l’Université de Montréal. Elle a entamé ses études de troisième cycle sous la direction de Garine Papazian-Zohrabian, après avoir complété un baccalauréat en psychologie et une maîtrise professionnelle en orthopédagogie. Ses intérêts de recherche portent, entre autres, sur l’influence du soutien social sur le développement du bien-être au travail chez les enseignants et l'enseignement en classes d'accueil.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Soutien social, Bien-être au travail, Comportements de soutien, Réseau de soutien, Groupes de parole
9 h 38 (15 minutes)
Consulter
Pratique d’enseignement supervisée au Portugal
GONÇALVES, Carolina; TOMAS, Catarina
Communication orale
Dans cette communication, nous nous proposons de caractériser la pratique d’enseignement supervisée (PES) dans les masters professionnels en enseignement du préscolaire au collège au Portugal. Pour cela, nous avons construit et soumis une enquête par questionnaire, au niveau national, aux étudiants de ces masters professionnels. Les résultats ont permis d’identifier six dimensions concernant la PES : (i) les significations; (ii) les modèles pédagogiques privilégiés; (iii) les champs scientifiques et théoriques; (iv) l’importance des réflexions écrites; (v) les forces et les faiblesses; et (vi) les suggestions de changement dans l’actuel plan d’études de la PES. L’analyse statistique des résultats a aussi permis de dresser un cadre de la PES selon les points de vue des étudiants : d’un côté concernant l’importance des réflexions écrites faites par les étudiantes dans le contexte de la PES, ainsi que la façon dont les étudiants s’approprient des modèles pédagogiques; et d’un autre côté, en ce qui concerne la reconnaissance de la centralité de la PES dans sa formation académique et professionnelle, et une prise de conscience de ce qu’ils ont besoin pour le développement de la professionnalité enseignante.
Auteurs :
Carolina Gonçalves
Instituto Politécnico de Lisboa; CICS.NOVA - FCSH - Portugal

Professeure Adjointe à l'École Supérieure d'Éducation, Institut Polytechnique de Lisbonne. Chercheure au Interdisciplinary Center of Social Studies (CICS.NOVA.FCSH NOVA). PhD en Sciences de l'Éducation.

Catarina Tomas
Instituto Politécnico de Lisboa; CICS.NOVA FCSH - Portugal

Professeure Adjointe à l'École Supérieure d'Éducation, Institut Polytechnique de Lisbonne. Chercheure au Interdisciplinary Center of Social Studies (CICS.NOVA.FCSH NOVA). PhD en Sociologie de l'Enfance.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : , formation des enseignants, Pratique d’Enseignement Supervisée, Masters Professionnels

10 h 30 à 12 h
Communications, ateliers et symposiums

Séance V201 : École ouverte : une plateforme pour l'éducation au Québec

10 h 30 (60 minutes)
Consulter
L'École ouverte : une plateforme pour l'éducation au Québec
KARSENTI, Thierry; HOULD, Patrick; FORTIER, Yvan; PARENT, Simon
Panel / table ronde
L’objectif de cet atelier est de présenter la plateforme l’École ouverte, lancée par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur le 30 mars dernier. Cette plateforme a connu, depuis son lancement, un succès exceptionnel, avec, jusqu’à présent, plus de 500 millions de visites. Que contient l’École ouverte? Une multitude de ressources pour l’éducation au Québec, validées par une équipe d'experts, pour toutes les disciplines scolaires, du préscolaire à la 5e secondaire. Les ressources ainsi indexées (plus de 1 500) sont présentées sous forme de «tuiles». Elles permettent aux élèves de continuer à apprendre sur une base volontaire, autonome et ludique, selon leur niveau scolaire. L’École ouverte propose également des ressources pour les parents, qui les aident à accompagner leur enfant à la maison. Plusieurs ressources pour les élèves ayant des besoins particuliers sont aussi proposées. Il y a même des menus éducatifs et des trousses pédagogiques fournis aux élèves et à leurs parents afin de les aider à planifier et encadrer l’apprentissage à la maison, un défi de taille en contexte de confinement. Enfin, depuis quelques jours, l’École ouverte propose une section pour les enseignants où il leur est possible de développer leurs compétences sur l’école à distance.
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Patrick Hould
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Patrick Hould est titulaire d’un baccalauréat en enseignement des mathématiques et d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université Laval. Il complète actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion scolaire à l’Université de Sherbrooke. Possédant près de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, il a adopté successivement la posture d’enseignant, de conseiller pédagogique en intégration du numérique et de direction au secondaire. Depuis août 2018, il est conseiller en développement du numérique au Bureau de la mise en œuvre du Plan d’action numérique au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Caractérisé pour son intérêt pour le développement continu du personnel scolaire, ce pédagogue est reconnu par ses pairs et ses partenaires pour sa réflexivité, sa rigueur intellectuelle, tout autant que pour son approche humaniste en posture de gestion.

Yvan Fortier
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec - Canada

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V202 : Préscolaire et primaire

10 h 30 (32 minutes)
Consulter
Coups de cœur numériques pour le préscolaire!
LABELLE, Denis; FILIATRAULT, Isabelle
Atelier pratique
Ils ont seulement 5 ans, mais ils sont déjà prêts à plonger dans la technologie! Oui!!! Ils ont le droit de se promener avec un iPad dans les mains... Ils sont grands, autonomes, énergiques, mais surtout créatifs! Rendons-les plus actifs et ingénieux dans leur consommation de la technologie! Les outils sont déjà là! Ils sont partout! Bee-Bot, Chromebook, iPad, applications, sites web, Seesaw, ClassDojo, Classcraft et bien d’autres! Ouf! Pas toujours facile de choisir les bons outils pour parvenir à nos fins, mais quelques-uns ont déjà conquis notre cœur! À travers différents congrès, formations à l’étranger, communautés de pratique et plusieurs essais et erreurs, nous avons développé une approche gagnante afin d’utiliser des TIC comme un outil puissant d’apprentissage au préscolaire. Après cet atelier, vous aurez suffisamment d’idées et de projets à réaliser concrètement en classe dès lundi prochain! Cet atelier se veut un remue-méninge d’idées dans lequel vous pourrez attraper celle qui vous titillera le plus et finalement plonger dans cet univers merveilleux! Attachez vos tuques, car vous vivrez un sprint de nos dix coups de cœur en 30 minutes! Plaisir garanti!
Auteurs :
Denis Labelle
École Paul-Jarry - Canada

Enseignant au préscolaire depuis plus de 12 années, Denis Labelle est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire et d’un DESS en gestion des établissements scolaires. Dans sa pratique, il accorde une grande importance à l’utilisation des technologies en salle de classe. À travers les années, il s’est particulièrement intéressé aux bienfaits que peut apporter le codage aux élèves de la maternelle.

Isabelle Filiatrault
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante au préscolaire depuis plus de 4 années, Isabelle Filiatrault est titulaire d’un baccalauréat en adaptation scolaire et sociale et d’une maîtrise en orthopédagogie. Passionnée par la pédagogie, elle a suivi une multitude de formations afin d’optimiser sa pratique techno-pédagogique en salle de classe. Elle s’implique également activement dans un organisme ayant pour but de faciliter l’apprentissage de la programmation dans les écoles primaires du Québec.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :
11 h 02 (32 minutes)
Consulter
Une école primaire 1:1, c’est possible?
BÉLANGER, Charlotte; DELISLE, Marie-Pier
Communication orale
L’école Paul-Jarry est située dans l’arrondissement Lachine et sa clientèle est issue d’un milieu hautement défavorisé. Toutefois, le portrait de la clientèle n’a pas freiné l’équipe dans l’intégration de la technologie dans le quotidien des élèves. À l’école Paul-Jarry, tous les élèves ont accès à un appareil (Chromebook ou iPad) qui est fourni par l’école. Cette séance permettra aux participants d’en apprendre davantage sur la gestion au quotidien d’une telle quantité d’appareils et notamment sur l’exploitation de ces outils au service de l’apprentissage. Les participants pourront découvrir les bons coups de l’équipe de Paul-Jarry ainsi que certaines stratégies gagnantes afin de développer les différentes dimensions de la compétence numérique. Cette séance se terminera par une liste d’outils, d’applications, de sites et de ressources « coup de cœur » qui sont utilisés au quotidien dans cette école.
Auteurs :
Charlotte Bélanger
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante de 6e année et enseignante ressource en technologie au primaire, Charlotte Bélanger est titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et poursuit actuellement ses études à la maîtrise en administration scolaire à l'Université de Montréal. Dans sa pratique, elle accorde une grande place à l'intégration des technologies en salle de classe et est toujours à la recherche d'outils motivants et puissants pour ses élèves. Elle s'intéresse également beaucoup aux réseaux sociaux qui lui offrent une occasion de se développer professionnellement et d’échanger avec d’autres enseignants, toujours à la recherche d’activités motivantes et innovantes pour les élèves.

Marie-Pier Delisle
École Paul-Jarry - Canada

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire, Marie-Pier Delisle est une enseignante de 4e année dans une école primaire dans laquelle toutes les classes programment depuis 2016. Son travail lui apporte une grande satisfaction puisque son environnement lui permet de concrétiser ses idées innovatrices.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance V203 : Apprendre par le jeu

10 h 30 (60 minutes)
Consulter
Géométrie et Jardin dans Minecraft
COLOMBO, Quentin
Communication orale
La pédagogie du sens, voilà la ligne de conduite qui m’a poussé à proposer l’activité « Géométrie, Jardin dans Minecraft » à mes élèves. Ils ont pu travailler les notions de géométrie centrale au travers d’une activité créative où ils ont endossé le rôle d’André Le Nôtre, l’architecte qui a conçu les jardins de Versailles. De l’idée au plan, du plan à la réalisation : toutes les phases de création seront abordées.
Auteurs :
Quentin Colombo
Formateur et Techno-Pédagogue - France

Professeur de Mathématiques pendant 6 ans, Quentin Colombo est maintenant formateur indépendant des équipes éducatives qui se lancent dans des déploiements mobiles. Il garde toujours un pied dans l’éducation en animant divers clubs périscolaires sur le développement créatif et pédagogique.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, élèves
Niveau de difficulté :
11 h 30 (21 minutes)
Consulter
Voyage jusqu’au Big Bang
BOULANGER, Diane
Communication orale
Comprendre l’espace en s’amusant? Comprendre nos origines et l’origine de notre univers sont des questions multigénérationnelles qui préoccupent beaucoup de scientifiques et qui fascinent aussi nos jeunes. Nous allons voir des exemples de simulations scientifiques de l’univers profond avec le code Hopscotch, remontant jusqu’au Big Bang. Nous regarderons nos connaissances actuelles et les questions auxquelles nous pourrons répondre avec le futur télescope James Webb.
Auteurs :
Diane Boulanger
York University - Canada

Diane Boulanger est enseignante d'immersion française en Ontario. Elle a enseigné la programmation avec Hopscotch à plusieurs niveaux et dans toutes les matières scolaires. Elle est titulaire d'une maitrise en éducation et membre de l'Ordre des enseignants de l'Ontario.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V204 : Gestion et organisation

10 h 30 (54 minutes)
Consulter
Apprendre à présenter, travailler et collaborer avec Oplan
TARDIF, Dave; GIROUX, Yann
Atelier commercial
Dans cet atelier, l’équipe d’Oplan vous propose des moyens créatifs de pallier les problématiques infinies de la planification/gestion du temps, dans plusieurs contextes intenses (Ex : Présentations orales, classe inversée, examens, séries de tâches/exercices). Oplan défie la dynamique du temps en encourageant une relation plus cohésive avec celle-ci. Nos applications et appareils adaptés à différentes réalités améliorent la maîtrise et la compréhension du « comment » nous investissons notre temps. Nous offrons le premier écosystème d’applications et d’appareils dédiés à la planification et la gestion du temps conçut fin d’améliorer vos performances et votre relation avec le temps. Oplan permet de gérer et de planifier le temps, en favorisant l’apprentissage des fonctions exécutives (planification, organisation, séquencement, etc.) et permettant une autorégulation en temps réel lors du travail grâce à des données actionnables accessibles lors de l’utilisation. Cela permet de s’améliorer avant, pendant et après l’activité. Lors de l’atelier, vos fonctions exécutives et compétences de communicateur seront mises à l’épreuve dans un défi d’équipe... Oplan est une startup fondée par deux jeunes adultes alors étudiants, voulant changer la dynamique du temps dans des tâches complexes et humaines.
Auteurs :
Dave Tardif
Commission scolaire des Appalaches - Canada

Enseignant de formation, aujourd’hui conseiller pédagogique émérite, M. Tardif est à l’origine de l’engouement de centaines d’élèves de la CSA pour la robotique. En effet, la popularité de cette nouvelle technologie a littéralement explosé depuis que Dave Tardif a convaincu les enseignants de le suivre dans son projet d’enseigner les rudiments de la robotique à leurs élèves. Dave collabore étroitement avec l'équipe d'Oplan dans le cadre de projet de collaboration avec la commission scolaire.

Yann Giroux
Oplan - Canada

Entrepreneur en technologie éducative et apprenant, Yann a fondé Oplan avec Jean-Michael, Designer il y a 3 ans. Issu d’une famille d’entrepreneurs en haute technologie, il a travaillé dans l’entreprise familiale Gentec-EO depuis plus de 3 ans, dans plusieurs départements dont l’administration, les ventes et marketing et l’assurance qualité. Son passage au Collège Mérici ne passe pas inaperçu : suite à son mandat étudiant sur le conseil d’administration du collège, il intègre le conseil de manière permanente pour apporter un leadership pédagogique et reconnecter avec les étudiants. Yann étudie maintenant en Sciences de la consommation et a déjà de l’expérience en affaire, acquise dans d’autres projets innovants. Il est également conférencier à l’université et au cégep. La quête de Yann dans cette aventure est de découvrir comment aider les individus à adopter des bonnes pratiques et être plus performants dans les temps.

Public cible : tous, enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :
11 h 24 (45 minutes)
Consulter
Une culture d’école pour développer les fonctions exécutives
BOISJOLY, Renaud
Atelier commercial
Cette présentation offrira aux leaders pédagogiques un aperçu des fonctions exécutives, habiletés qui permettent d’initier, séquencer et faire le suivi de tâches multi-étapes. De la théorie à la pratique nous expliquerons comment le développement des FE est le meilleur moyen de développer des habiletés critiques à l’âge du numérique. Vous apprendrez pourquoi les FE doivent être enseignées de façon explicite et comment elles peuvent aider les élèves à devenir des apprenants autonomes. Nous discuterons des défis que rencontrent les élèves de l’ère numérique et comment développer une culture qui soutien le développement des fonctions exécutives. Il sera aussi question de Studyo, un outil de planification qui aide les élèves à développer leur sens de l’organisation, leurs fonctions exécutives au moyen d’outils engageants.
Auteurs :
Renaud Boisjoly
Studyo - Canada

Toujours préoccupé par le développement des compétences requises dans le monde d'aujourd'hui, Renaud place toujours la pédagogie et l’élève au centre de tout projet technologiques. Possédant plus de 25 ans d'expérience dans le monde des technologies éducatives, d’abord au sein de l'équipe d'Apple Education, puis celle de la Commission Scolaire Eastern Townships, il a démarré et développé des projets techno-pédagogiques d’envergure, dont le déploiement d’appareils numériques personnels à des milliers d’élèves. Il concentre maintenant ses efforts à aider les élèves à apprendre à s’organiser avec Studyo, un gestionnaire de projets scolaires et personnels pour les élèves.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance V205 : L'École d'après

10 h 30 (19 minutes)
Consulter
Continuité pédagogique en France, une idée de l’école d’après...
TORDEUX, Lionel
Communication orale
Le 16 mars 2020, l’état français décidait de la mise en confinement généralisée et qu’une « continuité pédagogique » serait assurée. À partir de témoignages de directeurs, professeurs, inspecteurs et conseillers, nous avons réalisé une synthèse afin d’essayer de souligner les réussites et les défis qui se posent à cette «Ecole d’après ». Nous sommes convaincus que des changements profonds ont lieu et que le numérique s’installera dans l’univers des professeurs et des élèves. Qui portera cette transformation pour installer quelle école ?
Auteurs :
Lionel Tordeux
Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche - France

Lionel Tordeux a travaillé 19 années, comme professeur et directeur, dans l’enseignement dans le premier degré, pour adultes et à l’étranger. Il a exercé pendant plus de 22 ans le métier d’inspecteur (Formation, gestion ressources humaines et gestion des structures scolaires). Au sein du ministère, il a participé à l’écriture de nombreux textes officiels dans le domaine du numérique éducatif qui ont fondé ce domaine dans l'éducation en France (1999-Brevet Informatique et Internet, C2I2e certification pour les professeurs, Compétence 4 du Socle commun de compétences...). Il a exercé au sein du ministère et mené des travaux sur les ressources numériques, la création et la mise en oeuvre de différents plans nationaux, la rédaction de différents documents (Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail, Protection des données "Internet responsable"...) Il est au cœur des relations France Québec notamment dans la domaine de l'éducation et du numérique (Projets sur le pilotage des écoles et établissements, les Communautés de Pratiques, l'enseignement à distance ainsi que des projets de collaboration entre les écoles de l'Ontario et du Québec)

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V206 : Communications libres

10 h 30 (37 minutes)
Consulter
Moments et fréquence appropriés pour le soutien aux nouveaux enseignants : qu’en disent-ils?
MUKAMURERA, Joséphine
Communication orale
Devant la pénibilité avérée des premières années d’enseignement et le taux préoccupant de décrochage professionnel précoce, de plus en plus d’organismes scolaires dans les pays de l’OCDE se mobilisent pour offrir des mesures de soutien, voire des programmes d’insertion professionnelle (PIP). Il en est de même au Québec où près de 60 % des commissions scolaires ont déjà mis sur pied des PIP, bien que l’accessibilité et l’adéquation aux besoins de soutien des enseignants débutants restent encore limitées (Carpentier, Mukamurera, Leroux et Lakhal, accepté). Actuellement, le gouvernement du Québec souhaite généraliser l’offre de soutien en début de carrière et réalise à cet effet un investissement supplémentaire de cinq millions de dollars (Gouvernement du Québec, 2019). La nature des besoins de soutien étant maintenant assez bien connue (Mukamurera, Lakhal et Tardif, 2019), l’objectif de cette communication est d’apporter un éclairage en ce qui concerne le moment et la fréquence appropriés pour ce soutien. Les données traitées proviennent d’une enquête par questionnaire (250 enseignants) et d’entrevues semi-structurées (32 enseignants). Les résultats attestent l’importance d’offrir un soutien régulier et pluriannuel dès la prise de fonction, ainsi qu’à des moments stratégiques de l’année scolaire et lors de circonstances professionnelles particulières. Ces résultats seront discutés.
Auteurs :
Joséphine Mukamurera
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

Pre Joséphine Mukamurera est enseignante de formation et docteure en psychopédagogie. Elle est professeure titulaire à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Elle enseigne depuis 21 ans en formation des enseignants pour le secondaire. Elle est également chercheure régulière au CRIFPE et directrice de l'axe "S'insérer dans l'enseignement: l'insertion professionnelle". Ses expertises en recherche concernent principalement l’insertion professionnelle, le développement professionnel, le travail et la carrière des enseignants.

Thèmes : L’insertion dans la profession
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Besoins de soutien, Insertion professionnelle, enseignants, soutien, conditions de travail
11 h 07 (16 minutes)
Consulter
La réflexion éthique dans l’agir enseignant
WANIS, Narimane
Communication orale
Dans la didactique de langue-culture, qui met l’accent sur la dimension culturelle dans l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère, nous parlons souvent d’agir enseignant. Celui-ci est l’ensemble des actions verbales et non verbales, préconçues ou non, que met en place un professeur pour transmettre et communiquer des savoirs. Dans la classe, cet agir enseignant est souvent confronté à des dilemmes et des conflits, surtout des conflits interculturels. L’enseignant rencontre toujours des situations problématiques qui nécessitent une prise de décision pour dépasser l’obstacle. Par conséquent, il a recours à son répertoire didactique qui est considéré comme étant formé par un ensemble de ressources diversifiées – modèles, savoirs, situations – sur lequel un enseignant s’appuie. Mais qu’arrive-t-il lorsqu’il n’y trouve pas de solution, de démarche, de personne qui pourrait guider ses pratiques? Ne risque-t-il pas de se trouver contraint d’ignorer ou éviter le conflit et de renoncer ainsi à certains principes, valeurs et exigences, ce qui remettrait en cause son éthique professionnelle? Une réflexion éthique ne pourrait-elle pas guider l’enseignant dans sa pratique? L’enseignant est ainsi exposé à une réalité conflictuelle qui fait appel à une pratique réflexive dans son « agir enseignant ».
Auteurs :
Narimane Wanis
Université Cergy Pontoise - Égypte

2019/2020 Inscription en 2ème année de thèse, sciences de l’éducation, Université Cergy Pontoise- France 2018 Enseignante de FLE à l'institut Français d'Egypte 2017 Maîtrise ès-lettres, Faculté des Lettres, département de Langue et de Littérature Française Université AIN CHAMS. Mention excellent. 2011 Assistante à la Faculté des Lettres, département de Langue et de Littérature Française Université AIN CHAMS

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Autre
Mots-clés : Pratique réflexive, , formation des enseignants, éthique, didactique du FLE, agir
11 h 23 (23 minutes)
Consulter
L’arrimage dans une approche-programme : un gage de qualité
BISSONNETTE, Marcel; JETTÉ, Karine
Communication orale
Cette communication vise à présenter les résultats positifs obtenus après l’arrimage dans une approche-programme de deux cours offerts au baccalauréat en enseignement du français langue seconde au Centre de formation initiale des maîtres, à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal : le PPA2105L Laboratoire d’enseignement et le PPA2100T Intégration des TIC. En plus de faciliter la collaboration entre les responsables desdits cours, la mise en commun des objectifs visés a permis d’ajuster la formation en fonction des nouvelles exigences ministérielles. L’arrimage assure donc la transmission d’une vision actuelle de la tâche enseignante auprès des étudiants. De plus, la flexibilité et le caractère évolutif de la formation que permet l’arrimage préparent mieux les étudiants en vue de leur stage, développent davantage leur compétence numérique et assurent leur développement professionnel à long terme. De façon plus précise, nous traiterons du lien établi entre deux cours à partir des besoins des étudiants dans le but de développer les compétences professionnelles liées au domaine de l’éducation. Nous situerons les participants en présentant un bref historique du microenseignement, une description des deux cours, les modèles s’y rattachant, les bienfaits et les défis de l’arrimage ainsi que les liens avec la formation pratique. La conclusion proposera également une ouverture plus universelle du projet.
Auteurs :
Marcel Bissonnette
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Marcel Bissonnette est professeur agrégé au Département de psychopédagogie et d'andragogie, à la Faculté des sciences de l'éducation de l’Université de Montréal. Son acuité scolaire demeure actuelle par le biais de la supervision de stages. Il est l'instigateur de l'arrimage entre les cours du laboratoire d'enseignement et de l'intégration des TIC en français langue seconde. Il est responsable des cours de gestion de classe et du laboratoire d’enseignement dans ce programme. Il forme également les étudiants à la maîtrise en enseignement au secondaire, plus précisément au contenu des modèles d’enseignement. Son expertise du terrain alimente sa réflexion dans ses recherches et optimise l'encadrement de ses étudiants. Depuis quelques années, il s’intéresse à la réalité autochtone au regard des dimensions holistique et académique des différentes communautés.

Karine Jetté
Université de Montréal - Canada

Depuis 2013, Karine Jetté, chargée de cours et superviseure de stages à l'Université de Montréal, forme les futurs enseignants en espagnol langue étrangère et en français langue seconde. L'évaluation des compétences et l'intégration des technologies à des fins pédagogiques sont ses deux principaux domaines d'expertise.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement universitaire
Mots-clés : arrimage, approche-programme, compétences enseignantes, technologies, laboratoire d'enseignement
11 h 46 (20 minutes)
Consulter
Les relations école-famille-communauté dans les écoles à pédagogies alternatives
SADEK, Gihane; LAHAYE, Willy
Communication orale
Les relations école-famille-communauté (EFC) dans le système scolaire font partie d’un enjeu actuel, le cadre régissant l’implication des parents dans les établissements étant appliqué de façon variable, voire parfois totalement ignoré. Pour y remédier, plusieurs propositions sont mentionnées dans le Pacte pour un enseignement d’excellence en communauté française de Belgique, comme l’implantation de la démocratie scolaire en vue de construire et de réguler le vivre-ensemble au sein de l’établissement grâce à l’implication de tous. La recherche propose de décrire les pratiques enseignantes effectuées dans le cadre des relations EFC de deux écoles à pédagogies alternatives et d’en expliquer l’impact sur les parents. Le contexte de ces écoles est supposé comme favorable à l’application de la démocratie scolaire. Les résultats indiquent que les moyens utilisés par les équipes sont variés, allant des médias éducatifs revisités (agendas, réunions, etc.) aux pratiques de gouvernance redéfinies (cercles de discussions, assemblées, etc.). Ces moyens visent une faible ou une forte collaboration (Larivée, 2008) selon la pédagogie appliquée. Les relations avec la communauté sont peu développées malgré un objectif clairement déterminé et l’implication parentale est diversifiée au sein d’un même établissement en dépit d’une uniformisation des pratiques de l’équipe.
Auteurs :
Gihane Sadek
UMONS - Belgique

Assistante-Doctorante, service de Sciences de la famille, UMONS

Willy Lahaye
Université de Mons - Belgique

Chef de service de Sciences de la famille, UMONS

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire
Mots-clés : pédagogie, implication parentale, collaboration-école-famille-communauté, démocratie

Séance V207 : Symposium - Comment soutenir l’articulation entre les croyances et les pratiques chez les (futurs) enseignants?

10 h 30 (57 minutes)
Consulter
Ouverture du second bloc
FORTIER, Sylvie
Introduction
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :
11 h 27 (25 minutes)
Consulter
Des pratiques à contre-sens de leurs croyances ? Analyse quantitative de l’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions pédagogiques et les pratiques d’enseignants belges du secondaire
GÉRARD, Claire; BAILLET, Dorothée
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage et les pratiques pédagogiques déclarées des enseignants en sciences naturelles et en sciences humaines au secondaire a peu été étudiée, en particulier dans le monde francophone (Araújo-Oliveira, 2012 ; Bartos et Lederman, 2014 ; Wanlin, Laflotte et Crahay, sous presse). Pourtant, si les enseignants affichent des croyances majoritairement constructivistes sur l’enseignement et l’apprentissage, leurs pratiques d’enseignement réelles demeurent plutôt passives (enquête internationale TALIS – OCDE, 2018). S’inspirant d’une démarche de recherche en cours (Therriault et coll.), notre communication propose d’explorer les relations entre les croyances épistémologiques, les conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage et les pratiques pédagogiques déclarées auprès d’une population composée d’enseignants débutants, intermédiaires et expérimentés du secondaire en sciences humaines et en sciences naturelles en Belgique francophone. À cette fin, une adaptation du questionnaire de Therriault et coll. sera prochainement diffusé en ligne auprès du public cible en contexte belge. Les résultats présentés, qui reposeront sur des analyses en composantes principales, un test d’ANOVA à plan factoriel et des études de corrélations, permettront une comparaison inédite entre les contextes québécois et belge. 
Auteurs :
Claire Gérard
Université libre de Bruxelles - Belgique

Étudiante en maîtrise en Sciences de l'éducation, Claire Gérard réalise actuellement un mémoire dont les enjeux sont de saisir les raisons pour lesquelles les enseignants universitaires pratiquent la classe inversée.

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Pratiques enseignantes, croyances épistémologiques, Conception de l'enseignement et de l'apprentissage, enseignement secondaire, enseignants
11 h 52 (25 minutes)
Consulter
Alignement croyances-pratiques dans l’enseignement des sciences humaines et sociales au secondaire : quelles pistes pour l’accompagnement?
BOUCHER, Sebastien; THERRIAULT, Geneviève; ARAUJO-OLIVEIRA, Anderson
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le CRSH visant à soutenir le développement des enseignants débutants au regard de leur épistémologie personnelle, une avenue peu explorée dans un contexte d’insertion professionnelle (Araújo-Oliveira, 2012; Buehl et Beck, 2015; Lee, Zang, Song et Huang, 2013). Seront présentés les résultats d’une analyse thématique de données partielles issues d’entretiens d’explicitation abordant l’arrimage entre les croyances épistémologiques (Hofer, 2000, 2004) et pédagogiques (Aypay, 2011; Tang, Wong et Cheng, 2012), et les pratiques enseignantes (Altet, 2008; Vinatier et Altet, 2008) de cinq enseignants en sciences humaines et sociales (SHS) au secondaire. Les propos des enseignants illustrent le fait que plusieurs d’entre eux considèrent que les savoirs en SHS ne sont pas fixes au sens où ils sont issus d’une interprétation de la réalité qui est appelée à évoluer. Il leur apparait important d’intervenir afin de développer la conscience citoyenne et l’esprit critique des apprenants, tout en considérant la dimension affective de la relation éducative. De façon assez marquée, les enseignants disent manquer de ressources, ce qui nuit à la réalisation de leur idéal pédagogique. Des pistes pour l’accompagnement d’enseignants en formation continue seront présentées au regard des analyses effectuées.
Auteurs :
Sebastien Boucher
Université du Québec à Montréal - Canada

Sébastien Boucher est étudiant au Doctorat en éducation à l’Université du Québec à Montréal. Son expertise en lien avec l’analyse des pratiques d’enseignement et les fondements épistémologiques est mise à profit dans l’ordre de son travail d’assistant de recherche pour le compte du projet faisant l’objet de cette communication. En plus d'avoir participé à la collecte de données, il travaille activement à l'analyse qualitative des résultats de la recherche.

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Anderson Araujo-Oliveira
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

Anderson Araújo-Oliveira est professeur du Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal et directeur de l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP). Ses travaux de recherche portent principalement sur l’intervention éducative en sciences humaines et sociales, la formation en milieu de pratique et l’analyse des pratiques d’enseignement des enseignants et futurs enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : Enseignants débutants, Pratiques enseignantes, croyances épistémologiques, accompagnement, enseignement des sciences humaines et sociales
12 h 17 (25 minutes)
Consulter
« En faire toujours plus » : analyse d’un besoin pédagogique à l’épreuve du réel et du rapport au savoir des enseignants en vue de la construction de dispositifs de formation
VINCENT, Valérie; THERRIAULT, Geneviève
Communication orale
Fait partie du symposium :
« Le programme est couvert et les élèves réussissent : mais j’ai besoin d’en faire toujours plus pour le développement de leurs connaissances et l’évolution de mes pratiques ». Léo est un enseignant québécois du degré secondaire en sciences humaines et sociales (SHS), suivi à l’occasion d’une étude de cas et d’un mentorat centré sur l’arrimage entre ses croyances épistémologiques, ses conceptions de l’enseignement et ses pratiques (Fortier et Therriault, accepté). Léo justifie son besoin de développer constamment les connaissances des élèves par leur origine sociale défavorisée et celui de développer toujours ses pratiques, par comparaison avec ses collègues en réseau et par goût pour la réflexivité. Ce suivi est réalisé dans le cadre élargi d’un postdoctorat au Québec, centré sur l’idée que le rapport au savoir des enseignants est une part de leur habitus influençant leurs pratiques (Vincent, 2017, 2019). Ainsi, comment le rapport au savoir de Léo peut-il alors expliquer son besoin « d’en faire toujours plus »? Quel est son impact sur ses pratiques? Dès lors, quel mentorat enseignant/chercheur envisager? Des observations filmées des enseignements de Léo en SHS, des entretiens semi-directifs post-observations et des séances de mentorat (Vivegnis, 2016) aideront à répondre à ces questions.
Auteurs :
Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : pratiques pédagogiques, Rapport au savoir des enseignants, Habitus, sciences humaines et sociales, , formation des enseignants
12 h 42 (285 minutes)
Consulter
Discussion collective à la suite de ce second bloc de trois communications
FORTIER, Sylvie
Discussion
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :

Séance V209 : Symposium - Soutenir le personnel scolaire dans le cadre de sa fonction : les pratiques des directions d’établissement d’enseignement

10 h 30 (27 minutes)
Consulter
Les directions trop vites pour les enseignants? 4 minutes, top chrono!
HUOT, Alain; LAUZON, Nancy
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le travail des directions d’établissement d’enseignement d’aujourd’hui se caractérise par une complexité et une fragmentation de leurs tâches (Huot, 2019). Pourtant, déjà en 2012, St-Germain faisait état du même constat. Plus loin encore, Beillerot (1982) rapportait des éléments semblables… Comment expliquer que la situation demeure la même malgré les années qui passent ? Quelles incidences cela a-t-il sur le travail des membres du personnel de l’école ? Cette communication présente les résultats d’une recherche-action menée au printemps 2019 auprès de 11 directions du primaire et du secondaire de la région de Québec. Réalisée sous forme d’entretiens et d’observation réflexive (Vásquez, 2013), cette recherche a permis de dresser un portrait de l’organisation du travail des directions. Il en ressort des profils multiples, des rôles et responsabilités variables d’une école à l’autre, un aménagement de l’espace de travail souvent déficient et un mode de gestion participative à des degrés divers. Ces résultats mettent en évidence des tensions avec les membres du personnel de l’école.
Auteurs :
Alain Huot
Université du Québec à Trois-Rivière - CRIFPE - Canada

Alain Huot est professeur en administration de l’éducation à l’UQTR. Il intervient dans les cours du DESS en administration de l'éducation où il tente, par différentes approches, de sortir des sentiers de la pédagogie traditionnelle. De plus, dans ses recherches, il s'intéresse notamment aux problématiques de santé des gestionnaires (scolaires), à l'utilisation des TIC dans la gestion et aux processus de gestion visités sous l'angle des rôles, de l'efficacité et de l'efficience stratégique et opérationnelle. Les rapports humains/organisationnels sont au cœur de ses travaux de recherche. Il est chercheur au Lab e3c, au GRIDE ainsi qu'au CRIFPE. Il agit également à titre de président du GRIIP et de l’ADERAE.

Nancy Lauzon
Université de Sherbrooke - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : directions d'établissement d'enseignement, organisation du travail, rôles et responsabilités, gestion participative, observation réflexive
10 h 57 (18 minutes)
Consulter
Portrait de la santé et de la qualité de vie au travail des directions d’établissement en période de pénurie et de rajeunissement des effectifs.
POIREL, Emmanuel; CLÉMENT, Louise; LAPOINTE, Pierre
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le travail de direction d’établissement d’enseignement (DÉ) est très exigeant (Poirel et al., 2017); les sources de stress sont multiples et intenses, les tâches se complexifient, la charge de travail augmente et les contraintes administratives se renforcent avec la nouvelle gouvernance (Gravelle, 2018). Or, il existe peu d’études descriptives récentes de cette population relativement au contexte actuel de pénurie et de rajeunissement des effectifs scolaires. Cette étude dresse un portrait de la situation des DÉ du Québec en regard de leur santé et de leur qualité de vie au travail sur la base du modèle demandes/ressources (Karasek, 1990). L’analyse des résultats porte sur des données issues d’une vaste enquête par questionnaire effectuée en 2019 auprès de plus de 700 DÉ répartis à travers le Québec. En particulier, les résultats font état d’une comparaison entre les directions et les directions adjointes avec leurs années d’expérience en poste. Les résultats montrant le rapport entre les demandes liées à la tâche et les ressources disponibles permettent d’identifier des pistes de réflexion pour soutenir les DÉ en insertion professionnelle. Celles-ci feront l’objet de discussions lors de la présentation.
Auteurs :
Emmanuel Poirel
Université de Montréal - Canada

Emmanuel Poirel, est professeur en administration et fondements de l’éducation à l’Université de Montréal. Il est très actif au niveau de la diffusion de la recherche sur les plans local et international. Responsable du Groupe de recherche interrégional sur l'organisation du travail des directions d'établissement d'enseignement (GRIDE), membre du Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAT) et du Conseil d'administration de l’ADERAE , il a participé à l’organisation de dix colloques depuis 2012, dont quatre à l’ACFAS (deux à titre de responsable en 2014 et en 2016). Ses principaux intérêts de recherche concerne la santé et le leadership en contexte d'éducation.

Louise Clément
Université Laval - Canada

Louise Clément est professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval où elle donne des cours de gestion aux étudiants du 2e et 3e cycles. Elle détient un doctorat en administration (DBA) et ses travaux de recherche portent sur le leadership, la confiance relationnelle ainsi que sur la motivation au travail.

Pierre Lapointe
Univeristé de Montréal - Canada

Professeur retraité de l'Université de Montréal

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Ordre(s) d'enseignement : Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège
Mots-clés : directions d'établissement d'enseignement, , santé, ressources
11 h 15 (15 minutes)
Consulter
Le développement des compétences numériques des directions d'établissement scolaire
LACASSE, Michel
Brève communication orale
Fait partie du symposium :
Le leadership technologique est susceptible de faciliter l’éducation et la gestion par l’intégration des technologies éducatives. Alors que le référentiel de développement des compétences des directions du Québec ne fait pas mention de ces technologies, d’autres référentiels les intègrent aux compétences à maitriser. Au cours de cette présentation, les participants seront appelés à découvrir des enjeux et les solutions liés au développement des compétences numériques et du leadership technologique en contexte éducatif.
Auteurs :
Michel Lacasse
Université Laval - Canada

Michel Lacasse est doctorant en administration et politiques de l’éducation. Son sujet de thèse porte sur la compétence technologique des directeurs et directrices scolaires. Conseiller technopédagogique au sein du RÉCIT, il accompagne notamment du personnel scolaire dans le développement de compétences, habiletés et connaissances. Entre la théorie et la pratique, il participe à divers projets de recherche dans le domaine de l’éducation qui portent notamment sur la gouvernance scolaire, les pédagogies alternatives, les technologies éducatives et la formation des maîtres et des gestionnaires de l’éducation. Depuis septembre 2019, il participe à la diffusion des initiatives du GRIDE (Groupe de recherche interrégional sur l’organisation du travail des directions d’établissement d’enseignement du Québec).

Thèmes : Le numérique éducatif
Ordre(s) d'enseignement : Éducation préscolaire / Maternelle, Enseignement primaire / Élémentaire, Enseignement secondaire / Collège, Enseignement collégial / Terminale / Lycée, Enseignement universitaire
Mots-clés : leadership, directions d'établissement, compétences numériques

Séance V210 : Communications libres

10 h 30 (23 minutes)
Consulter
Vers une ingénierie de formation pour le français du tourisme en contexte marocain
BENMOUSSA, Saadia
Communication orale
Notre proposition porte sur le rôle de l’ingénierie de formation dans l’enseignement du français à des fins professionnelles. Nous traitons l’enseignement du français du tourisme en contexte marocain entre l’ingénierie de formation et l’ingénierie pédagogique sur la base de notre étude réalisée en 2017. Notre objectif est de mettre l’accent sur le rôle et l’outillage dont aura besoin un formateur/ingénieur en amont de la conception du contenu de la formation, à travers la démarche de l’ingénierie de formation. Les établissements de formation en tourisme proposent un enseignement axé sur le français qui est langue d’enseignement et langue de travail. Toutefois, le corps pédagogique et les entreprises recruteuses se plaignent du niveau faible des étudiants en français. Dans l’idée d’une stratégie de développement touristique du Maroc, nous nous interrogeons sur la méthodologie d’enseignement du français le mieux adapté pour le domaine du tourisme. Pourquoi et comment l’enseigner? Ainsi, une enquête de terrain auprès des professionnels du tourisme au Maroc a été réalisée à travers une grille d’analyse des besoins langagiers dans le travail, elle vient compléter l’investigation didactique menée au sein des établissements de formation et dont l’ensemble des résultats seront présentés lors de notre communication.
Auteurs :
Saadia Benmoussa
Université Sorbonne - Paris 5 - Canada

Saadia BENMOUSSA est professeure -chercheuse en didactique du français de spécialité , titulaire d'un double Doctorat en Sciences du Langage en cotutelle (France-Maroc) depuis 2017, et d'une maîtrise en traduction depuis 2011 . Professeure de Traduction et du français de spécialité à l'Université Euromed de Fes au Maroc (2017-2019) et du Français Langue Seconde dans plusieurs écoles à Montréal-Canada depuis juin 2019. Membre du Laboratoire de recherche Éducation et Apprentissage (EDA)- de l'Université